Retour à la page d'accueil BioTop     Date de la dernière modification : 6-02-2017      Retour à la page d'accueil Diabète

PLAN et accès direct aux différents paragraphes

I. PRÉSENTATION
   
    A. Glucose et cellule

        1. Le sucre dans l'organisme
                En savoir plus sur l'appareil digestif

        2. Le rôle de l'insuline
            a. Le pancréas endocrine
            b. La régulation de la glycémie

    B. Les différents diabètes

        1. Le diabète insulinodépendant ou DID ou diabète de type I
        2. Le diabète non insulinodépendant ou DNID ou diabète de type II
        3. Le diabète gestationnel

 II. TRAITEMENTS ACTUELS, ESPOIRS

       
    1. Les diabètes non insulinodépendants (DNID)
        2. Les diabètes insulinodépendants

III. GÉNÉTIQUE ET DIABÈTE

           
  1. Le diabète insulinodépendant
       2. Le diabète non insulinodépendant


I. PRÉSENTATION

"Diabetes mellitus" est le nom donné par les Anciens à cette pathologie, ce qui signifie "traverser" (du grec : dia-basis) et "doux comme le miel" (du grec : melikhros, ou du latin : mellitus). Cette étymologie s'explique par le fait que le sucre - en réalité le glucose - se retrouve dans l'urine qu'il rend sucrée.

Aujourd'hui, le diabète est devenu un véritable problème de société. Il touche en France plusieurs millions de personnes (120 à 140 millions dans le monde !) et le nombre de nouveaux cas ne cesse d'augmenter. C'est le diabète de type II (non insulinodépendant) qui représente la majorité des cas, souvent liés à l'obésité, au manque d'exercices physiques, bref, à un mode de vie de plus en plus sédentaire et à des erreurs alimentaires répétées. 

Toute forme de diabète doit être prise très au sérieux. Il n'y a pas de diabète inoffensif. Les risques sont nombreux et réels et les traitements, destinés à assurer une glycémie constante et normale, doivent être faits avec le plus grand soin.

A - GLUCOSE ET CELLULE

1 - Le sucre dans l'organisme

a - Itinéraire : quelques rappels anatomiques

Tout au long de leur trajet dans l'appareil digestif (transit), les aliments sont mélangés aux divers sucs digestifs, dont la plupart contiennent des enzymes. Le schéma ci-dessous retrace ces différentes étapes qui transforment progressivement nos aliments en nutriments.

Les nutriments sont des molécules suffisamment petites pour traverser les membranes cellulaires des villosités de l'intestin grêle, puis celles des capillaires sanguins. Ils passent ainsi du milieu extérieur (lumière de l'intestin) dans le milieu intérieur (sang et lymphe) : c'est l'absorption. Tous les nutriments : eau, sels minéraux, vitamines, oses, acides aminés, glycérol et acides gras sont maintenant transportés par le sang puis la lymphe interstitielle jusqu'aux cellules où ils pénètrent par endocytose ou par diffusion facilitée.

  Pour en savoir plus sur l'appareil digestif 

b - Sucres et féculents

La molécule responsable du diabète est le glucose. C'est aussi l'aliment énergétique par excellence de toutes nos cellules et c'est lui que l'on rencontre dans le sang.
Les sucres et féculents, communément regroupés sous l'appellation "glucides" ou (à tort) "hydrates de carbone" constituent deux groupes essentiels :

  • Les oses ou sucres simples réducteurs (dont le glucose), qui présentent dans leur molécule une fonction réductrice et plusieurs fonctions alcool (R-CH2OH = fonction alcool primaire ; R,R'-CHOH = fonction alcool secondaire, R et R' désignant des radicaux).

Le glucose 

Formule brute : C6H12O6

Formule développée : (en vert : le n° des atomes de carbone)

  • Les osides ou sucres complexes. Parmi les nombreux osides, nous connaissons essentiellement les polyholosides, c'est-à-dire ceux qui, par hydrolyse, libèrent des oses (qui sont le résultat final de la digestion des glucides dans notre tube digestif). Exemples : les amidons, glucides végétaux et le glycogène, production animale.

Pour en savoir plus sur les glucides

Il est important de retenir que la presque totalité des glucides que nous ingérons quotidiennement sont transformés en oses et particulièrement en glucose. Les féculents : pain, pâtes, riz, pommes de terre, farines, haricots et pois ... en représentent une grande partie.

Le problème qui se pose est simple : comment stocker cette grande quantité 
de glucose qui afflue dans notre sang après chaque digestion ?

  Haut de page                      Page suivante