Retour à la page d'accueil  Amyloplastes de pomme de terre   Retour au menu microbiologie  Retour vers la liste des manipulations

(du grec "amulon" qui signifie amidon)


Date de la dernière modification
:
25-04-2017  

A) MATÉRIEL

* Microscope, lames, lamelles, chiffon, un cristallisoir (avec eau de Javel) pour lames et lamelles usagées.

* Colorant : solution très diluée d'iode.

* 1 aiguille lancéolée, 1 assiette porcelaine ou plastique, 1 pissette avec eau de conduite.

* Pomme de terre, éventuellement graine de haricot gonflée (mise dans l'eau la veille), de riz, de maïs ...

B) PRÉPARATION DE LA LAME 

1) Sur un petit morceau d'une pomme de terre, ou une épluchure, on gratte doucement la pulpe avec une aiguille lancéolée.

2) On place une goutte d’eau sur une lame puis on y dilue le produit recueilli.

3) On recouvre ensuite d'une lamelle (en évitant la formation de bulles d'air).


 

C) OBSERVATION SANS COLORATION

Faible, moyen puis fort grossissement. On distingue nettement les grains d'amidon ou amyloplastes et leurs stries d'accroissement autour d'un point central : le hile.


 

D) OBSERVATION AVEC COLORATION

On refait une préparation et on ajoute une goutte d'eau iodée très diluée. Les amyloplastes se colorent en bleu violet (c'est une réaction caractéristique).

Remarques : 

* L'amidon est une substance de réserve très répandue chez les plantes (les animaux n'en fabriquent pas), accumulée dans des plastes spéciaux qui se transforment progressivement en grains d'amidon.

* Les fécules (pomme de terre, maïs, manioc ...) sont des amidons.

* Un plaste est un organite intracellulaire qui se charge, selon les cas, de chlorophylle, carotène, amidon ... 

Retour à la page d'accueil Retour au menu microbiologie  Retour vers la liste des manipulations