Retour à la page d'accueil  Analyse microbiologique de la bière   Retour au menu microbiologie  Retour vers la liste des manipulations 

Avec le kit "Millipore"


Date de la dernière modification
: 17-04-2017

A - MATÉRIEL  

Kit "Pierron Millipore" comprenant les boîtes-filtres à membrane filtrante (porosité 0,45), les ampoules de milieu de culture "WLN" pour germes totaux, le(s) système(s) d'aspiration.

Bière, eau distillée stérile, bec Bunsen, décapsuleur, support pour la boîte-filtre. 

B - PRÉPARATION DE LA BOÎTE DE CULTURE  

Toutes les manipulations se font dans la zone de stérilité du bec Bunsen.

    

* Enfoncer le piston de la seringue au maximum.

* Adapter le tuyau en caoutchouc sur la seringue et sous la boîte-filtre.

* Passer rapidement le décapsuleur et la capsule de la bouteille à la flamme.

* Décapsuler la bouteille dans la zone de stérilité.

* Retirer le couvercle de la boîte-filtre. Le poser à l'envers dans la zone de stérilité.

* Verser environ 50 mL de bière dans la boîte et l'aspirer avec la seringue.

* Décrocher la seringue et la vider. Enfoncer le piston avant de la rebrancher.

* Recommencer avec 50 mL d'eau stérile.  

     

* Ouvrir une ampoule de milieu "WLN" et vider son contenu dans l'ouverture, sous la boîte.

* Enlever l'entonnoir et placer le couvercle loupe.

* Mise en étuve (à l'envers) pendant 3 jours à 25°C. 

C - BUT DE LA MANIPULATION 

 RAPPEL  La bière est fabriquée par fermentation alcoolique d'un moût (obtenu à partir de malt d'orge macéré). Après germination des grains d'orge, interviennent les étapes de chauffage, broyage et finalement de brassage. C'est lors de cette dernière étape que l'amidon est transformé en maltose et glucose et que les protéines sont dégradées en acides aminés. Le malt obtenu est ensuite bouilli en présence de houblon.

   La fermentation de ce moût peut être obtenue spontanément dans certains cas, mais en général, on pratique un ensemencement massif de levures (de type Saccharomyces) qui transforment les sucres en alcool.

   Des altérations peuvent intervenir à différentes étapes de la fabrication : contamination par des bactéries, des moisissures ou des levures "sauvages", provoquant des fermentations anormales avec apparition de goûts et de troubles anormaux.

   Les étapes thermiques existant tout au long du processus de fabrication constituent cependant un traitement antimicrobien efficace. La pasteurisation de la bière la protège et la stabilise, mais le contrôle des circuits de fabrication et des conditionnements vides s'avère indispensable pour assurer la santé du produit.

RÉSULTATS EXPÉRIMENTAUX

   Durant le temps d'incubation à l'étuve, les bactéries et les levures se développent et il devient possible d'observer les germes totaux présents dans la bière.

* Les levures de brasserie apparaissent sous forme de grosses colonies blanches opaques, lisses et d'aspect gluant.

* Les levures "sauvages" se présentent sous forme d'un amas de colonies, blanc, opaque et arborescent.

* Les différentes souches bactériennes apparaissent en colonies de formes et d'aspects divers. 


Retour à la page d'accueil  Retour au menu microbiologie  Retour vers la liste des manipulations