Retour à la page d'accueil  Saccharomyces cerevisiae   Retour au menu microbiologie  Retour vers la liste des manipulations
Observation de cellules en bourgeonnement


Date de la dernière modification
:
22-04-2017  

A) MATÉRIEL 

* Microscope, lames, lamelles, chiffon, un cristallisoir avec eau de Javel, solution d'iode.

* Boîte de Pétri avec cultures de la séance précédente, verre de montre, öse bouclée.

* Bec Bunsen, galeries.

B) PRÉLÈVEMENT ET PRÉPARATION DE LA LAME

  En faisant bien attention de ne pas l'ouvrir, prendre la boîte de Pétri dans l'étuve et constater d'abord le développement important des levures, dont certaines ont constitué des colonies. S'asseoir et allumer le bec Bunsen.

   Dans un premier temps, il convient de passer l'öse bouclée (elle est en alliage de platine) à la flamme jusqu'à ce que le métal soit chauffé au rouge. Puis on la laisse refroidir dans la zone de stérilité de la flamme, sans qu'elle ne touche la table.

   On place ensuite quelques gouttes d'eau dans un verre de montre, puis on entrouvre la boîte de Pétri (toujours dans la zone stérile) et, avec la boucle de l'öse, on prélève délicatement des levures, sans abîmer la gélose.


ATTENTION : il est possible que d'autres colonies se soient développées. Il ne faut pas y toucher car il peut s'agir de colonies bactériennes pathogènes. Elles seront détruites par l'eau de Javel et l'incinération, en même temps que les boîtes.

On procède ensuite comme lors de la séance précédente :

* Diluer des levures dans l'eau du verre de montre

* Prélever une goutte de cette suspension et la placer sur une lame

* Recouvrir d'une lamelle et observer au fort grossissement.

C) LE BOURGEONNEMENT

   Les levures utilisent le milieu solide de 2 façons : par la respiration et par la fermentation. Cette dernière leur permet d'utiliser le carbone du milieu de culture (il y en a dans le glucose) en l'absence d'oxygène. De ce fait, elles grandissent et se multiplient par bourgeonnement : lorsqu'une cellule a atteint sa taille maximale, elle forme un ou plusieurs bourgeons qui grandissent à leur tour puis se détachent de la cellule mère. Il s'agit d'une forme de reproduction asexuée.



Comme lors de la séance précédente, on peut faire une coloration à l'iode. Les levures ayant stocké une quantité importante de glycogène, les inclusions brunes sont en principe mieux visibles.

DESTRUCTION DES BOÎTES DE PÉTRI

Elles sont plongées ouvertes pendant 24 heures dans de l'eau de Javel.

Après ce délai, on les passe dans un incinérateur (les boîtes en plastique sont spécialement conçues pour ne pas dégager de déchets toxiques).

Les boîtes en verre sont récupérées et, après lavage, pourront à nouveau être utilisées. Avant cela, elles seront stérilisées dans un four étuve à 180°C pendant 2 heures.

Retour à la page d'accueil  Retour au menu microbiologie  Retour vers la liste des manipulations