Retour à la page d'accueil  Les protozoaires  Retour au menu microbiologie  Retour vers la liste des manipulations

Animaux unicellulaires microscopiques


Date de la dernière modification
: 25-04-2017  

Découverts en 1675 par Anthony Van Leeuwenhoek, les Protozoaires sont classiquement définis comme étant des animaux unicellulaires, c'est-à-dire formés par une seule cellule. Ils sont hétérotrophes, par opposition aux Protophytes (végétaux unicellulaires) qui, possédant de la chlorophylle, sont autotrophes.

A) MATÉRIEL  

* Microscope, lames, lamelles, agitateurs, cultures (*).

* Cuves à coloration, récipient avec eau de Javel, rouge neutre, bleu de méthylène, solution d'iode.

(*)  Pour les cultures, éviter l'eau de conduite qui est souvent chlorée. Il vaut mieux utiliser de l'eau déminéralisée du commerce, ou de l'eau de ruisseau. Ne pas mettre plus d'un à deux cm d'eau dans le cristallisoir. Végétaux pour les infusions : foin, laitue non lavée, grains de blé, de riz ... Faire les infusions une semaine avant la séance.

B) PRÉLÈVEMENT ET PRÉPARATION DES LAMES  

   Sur des cultures (infusions) de débris végétaux en décomposition, on observe un voile grisâtre (voile bactérien), qui contient, si la culture est suffisamment avancée, un grand nombre de bactéries, ainsi que des protozoaires.

   Avec un agitateur, on prélève délicatement une goutte de liquide et un peu de voile et on la dépose sur la lame. On recouvre d'une lamelle.

ATTENTION : il est possible que ces cultures renferment des formes pathogènes. Il faut donc prendre certaines précautions :

* ne pas tenir l'agitateur du mauvais côté, se laver soigneusement les mains après la manipulation,

* mettre les lames dans l'eau de Javel après l'observation.


 

C) OBSERVATIONS  

* Des formes bougent : ce sont des êtres vivants. Les mouvements sont dus à des cils vibratiles.

* Il n'y a pas de chlorophylle : ce sont des animaux.

* On distingue une membrane, 1 ou 2 noyaux, le cytoplasme : ce sont des cellules. 

REMARQUE : au fort grossissement, on observe des bacilles subtils - voir manip n° 20.

D) COLORATIONS 

* Faire une nouvelle lame pour chaque colorant.

* Après avoir posé la lamelle, placer une goutte de colorant sur le bord de la lamelle.

* Attendre un peu que le colorant ait diffusé.

* Avec l'iode, on colore sélectivement la membrane et les cils vibratiles.

* Le bleu de méthylène met en évidence les noyaux.

* Le rouge neutre colore plus spécialement les vacuoles.

Retour à la page d'accueil  Retour au menu microbiologie  Retour vers la liste des manipulations