Retour à la page d'accueil  Spores et sporanges de Polypode   Retour au menu microbiologie  Retour vers la liste des manipulations
Un exemple de dissémination


Date de la dernière modification
:
27-04-2017

A) MATÉRIEL 

* Microscope, lames, lamelles,

* Flacon compte-gouttes avec eau. Aiguille lancéolée.

B) PRÉPARATION DE LA LAME 

   Avec une aiguille lancéolée, on gratte doucement la face inférieure d'une foliole au-dessus d'une lame. On recouvre la "poudre" ainsi déposée d'une lamelle.

 


C) LE FONCTIONNEMENT DE L'ANNEAU MÉCANIQUE

* On fait une première observation à sec. On distingue nettement les sporanges, pour la plupart ouverts et déchirés, ainsi que des petites "boules" qui sont des spores. Ce sont elles qui, placées dans de bonnes conditions d'humidité et de température, germeront et formeront les prothalles, sur lesquels apparaîtront les gonades mâles et femelles.

* Sur le sporange, une couronne verticale de cellules particulières forme l'anneau mécanique .

* Pour bien comprendre son fonctionnement, on rajoute une goutte d'eau entre la lame et la lamelle. On peut alors observer le mouvement de cet anneau dont les cellules se réhydratent (variation de la courbure).

* Dans la nature, c'est l'inverse qui se produit. Quand le sporange est mûr, les cellules de l'anneau se déshydratent et il déchire la partie fragile du sporange, projetant ainsi les spores au-dehors. C'est la dissémination

 

Retour à la page d'accueil   Retour au menu microbiologie  Retour vers la liste des manipulations