Retour à la page d'accueil  Influence de la température sur   Retour au menu microbiologie  Retour vers la liste des manipulations

le développement microbien


Date de la dernière modification
: 27-04-2017

A - MATÉRIEL  

Culture d'Escherichia coli, culture de Rhizopus nigricans (moisissure du pain), suspension aqueuse de levure de bière dans un tube stérile.

3 boîtes de Pétri stériles avec gélose nutritive (ou milieu total), 6 boîtes de Pétri avec gélose de Sabouraud, 2 tubes avec bouillon de Sabouraud et 2 tubes avec bouillon nutritif.

Bec Bunsen, galerie, öse, pince fine, 2 étaloirs, 1 pipette Pasteur et 1 pipeteur de sécurité, 1 agitateur.

Avant la séance, préparer : une étuve à 37°C, une autre à 60° C, autoclave ou cocotte-minute pour stérilisation à 110 - 120°C des 2 tubes.

B - PRÉPARATION DES BOÎTES DE PÉTRI (groupes 1 à 3) 

 Rappel important : toutes les manipulations se font dans la zone de stérilité du bec.

* Avec une pince fine préalablement passée à la flamme, prélever un petit fragment de Rhizopus nigricans et inoculer la boîte (milieu de Sabouraud) marquée "M".

* Avec 1 agitateur passé rapidement à la flamme, prélever une goutte de la suspension de levure (Saccharomyces cerevisiae) et ensemencer la boîte (milieu de Sabouraud) marquée "L". Étaler l'inoculum.

* Enfin, avec une pipette Pasteur montée sur un pipeteur de sécurité et flambée, prélever 2 à 3 gouttes dans la culture d'Escherichia coli et ensemencer la boîte (gélose nutritive) marquée "B". Répartir avec l'étaloir. Stériliser la pipette à la flamme et la refermer avant de la jeter dans la poubelle. Plonger l'étaloir dans l'eau de Javel.

C - PRÉPARATION DES TUBES  (groupes 4 et 5) 

 On procède comme ci-dessus pour ensemencer le tube "L" avec Saccharomyces cerevisiae et le tube "B" avec Escherichia coli.

D - LES DIFFÉRENTES TEMPÉRATURES  

* Les 3 boîtes du 1er groupe, ou "Lot 1" seront placées au réfrigérateur, à - 6° C.

* Celles du 2e groupe, ou "Lot 2" seront laissées au laboratoire à la température ambiante de 20° C environ.

* Les boîtes et tubes des groupes 3 et 4 ("Lot 3" et "Lot 4") seront mises respectivement dans des étuves à 37°C et 60°C

* Enfin, les 2 tubes du 5e groupe ("Lot 5") subiront une ébullition en autoclave (20 min.) ou en cocotte-minute (30 min.).

 Dès le lendemain, les résultats pourront être constatés sur les bactéries, mais il faudra refaire des observations comparatives pendant les jours suivants, car le développement des levures et des moisissures est plus lent. 

E - LES RÉSULTATS (toutes les observations après 2 à 3 jours)

* Au réfrigérateur : Aucune des souches ne s'est développée. (1)

* Au laboratoire, à 20°C : le développement des bactéries est faible, celui des moisissures et des levures est relativement important. (2)

* Dans l'étuve à 37°C : les bactéries se sont développées très rapidement (dès le lendemain) et l'arrêt de leur prolifération n'est dû qu'à l'épuisement du milieu de culture. Les levures et moisissures montrent également un développement important. (N'oublions pas que 37°C est la température du corps ou d'une chaude journée d'été). (2)

* À 60°C : le développement dans le tube "B" n'est pas évident, car le liquide est resté pratiquement clair. Si on observe ces bactéries, on constate qu'elles n'ont plus leur aspect habituel. Elles semblent vidées de leur contenu, sont plus claires et présentent, au centre, une masse plus sombre. Elles ont sporulé, c'est-à-dire que leur contenu s'est "densifié" La spore représente en fait une forme résistante qui permet aux bactéries d'attendre des conditions plus favorables. (4))

Dans le tube "L" l'absence de trouble indique que les levures ne se sont pas développées.

* À 110 ou 120°C : Les liquides des 2 tubes restent clairs. Les germes ont-ils été tués ? Une nouvelle expérience nous permet de répondre à cette question.

F - RETOUR À DES CONDITIONS FAVORABLES

 Les tubes des lots 4 et 5 sont replacés dans l'étuve à 37°C. Après 2 jours, on constate que :

- Les levures des 2 tubes ne se développent pas. (3)

- Les bactéries du tube 4 se sont multipliées car le liquide est trouble (5)

- Celles du tube 5 ont été détruites. Le liquide reste clair. (6)

 

G - CE QUE NOUS POUVONS EN DÉDUIRE

(1) Le froid inhibe le développement des germes.

(2) La température optimale pour les levures et moisissures se situe entre 20°C et 37°C.

(3) À 60°C, les levures (et les moisissures) sont détruites.

(4) Entre 60 et 100°C, certaines bactéries sporulent pour résister aux conditions défavorables.

(5) Ces spores redonnent des bactéries actives quand les conditions redeviennent favorables.

(6) La stérilisation à 120°C pendant 20 minutes ou à 110°C pendant 30 minutes tue les bactéries.

H - DES APPLICATIONS DANS LA VIE DE TOUS LES JOURS

Elles sont très nombreuses :

- "Chaîne du froid" pour les aliments congelés à conservation délicate

>- Réfrigération systématique de tous les aliments (réfrigérateurs, chambres froides ...)

- Pasteurisation de certains aliments (lait boissons ... - voir annexe)

- Procédé UHT. (Ultra Haute Température)

- Tyndallisation ...

Retour à la page d'accueil  Retour au menu microbiologie  Retour vers la liste des manipulations