Retour à la page d'accueil  E - TERMINOLOGIE MEDICALE - E  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 10-11-2017

Embol(e)-     Du grec embolê, "action de jeter dans, sur", d'où "attaque, choc". "Embolê" est formé * du grec em- : préfixe qui indique la position dans quelque chose ou le factitif ; ce préfixe a la forme "em-" devant les radicaux commençant par b, p et m. * et du grec bolê, jet, trait, blessure ; l'embolie est une  attaque, une obstruction des vaisseaux.


Embolalie - Embole - Embolectomie - Embolie - Emboligène - Embolique  - Embolisation - Embolus - Embophasie  

Embololalie   Embolophasie
Psychiatrie psychologie
  -  [Angl. : Embolalia, Embolophrasia]    N. f.  * embole : du grec em- : préfixe qui indique la position dans quelque chose ou le factitif ; ce préfixe a la forme "em-" devant les radicaux commençant par b, p et m. et du grec bolê, jet, trait, blessure ; * lalie : du grec lalos [-lalie], bavard, qui fait parler : * phasie : du grec  phasis [phasie] : qui a de nombreux sens : parole, chacun des aspects successifs d’un phénomène. 
    Insertion dans un discours de mots ou d'expressions n'ayant aucun rapport avec ce discours, et répétition fréquente de ces mots ou expressions. Syn. : embolophasie.         Haut de page

Embole   Embolique   Embolus
Angiologie et médecine vasculaire, imagerie médicale et interventionnelle
  -  [Angl. : Embolus, Embolic, Embolus]    N. m.  * embole : du grec em- : préfixe qui indique la position dans quelque chose ou le factitif ; ce préfixe a la forme "em-" devant les radicaux commençant par b, p et m. et du grec bolê, jet, trait, blessure. 
    Tout corps étranger ou anormal susceptible de circuler dans les vaisseaux de l'organisme et d'être bloqué dans la lumière des vaisseaux, provoquant de ce fait un ralentissement voire un arrêt de la circulation. L'embole est généralement un caillot sanguin, mais peut aussi être constitué par un agrégat de bactéries, un corps lipidique (cholestérol) et même une bulle de gaz (embolie gazeuse des plongeurs qui ne respectent pas les paliers de décompression).
    Syn. : embolus. Embolique : adj. relatif à l'embolie.         Haut de page

Embolectomie
Angiologie et médecine vasculaire, imagerie médicale et interventionnelle, chirurgie cardiaque et vasculaire
  -  [Angl. : Embolectomy]    N. f. * embole : du grec em- : préfixe qui indique la position dans quelque chose ou le factitif ; ce préfixe a la forme "em-" devant les radicaux commençant par b, p et m. et du grec bolê, jet, trait, blessure ; * ectomie : du grec ektomê [ectomie], ablation. 
    Extraction d'un embole, c'est-à-dire d'un corps étranger obstruant un vaisseau. Il peut s'agir d'un caillot sanguin, mais aussi d'une masse lipidique (cholestérol), d'un agrégat bactérien etc.
- Dans les cas ne présentant pas une urgence absolue, l'embole peut être extrait par cathétérisme ou dissout pas thrombolytiques.
- Dans les cas d'embolie pulmonaire fulminante, il est nécessaire d'opérer d'urgence pour pratiquer l'embolectomie sous CEC (circulation extracorporelle).         Haut de page

Embolie
Angiologie et médecine vasculaire
  -  [Angl. : Embolism]    N. f.  * embole : du grec em- : préfixe qui indique la position dans quelque chose ou le factitif ; ce préfixe a la forme "em-" devant les radicaux commençant par b, p et m. et du grec bolê, jet, trait, blessure ; * ie : du suffixe -ie qui transforme une racine ou un adjectif en un substantif. 
    Oblitération (ou obstruction) brutale d'un vaisseau par un corps étranger, généralement un caillot sanguin ou une masse de cholestérol, mais aussi une bulle de gaz. 
Processus classique :
- Lors  d'une phlébite, un caillot se forme dans une veine profonde des membres inférieurs.
- Le caillot se détache, passe par la veine cave inférieure, traverse le cœur droit et en sort par l'artère pulmonaire.
- Le diamètre des artères rétrécissant constamment, ce caillot va se bloquer et oblitérer l'artère.
- Il en résulte l'embolie pulmonaire qui peut se traduire par un infarctus pulmonaire et les chances de survie dépendent de l'étendue du tissu nécrosé.
    L'embolie peut aussi se produire dans d'autres territoires, provoquant les AVC (accidents vasculaires cérébraux) et de graves pathologies dans les membres inférieurs, pouvant aller jusqu'à la gangrène en l'absence de soins d'urgence.  Embolie dans l'artère brachiale       Haut de page

Emboligène
Angiologie et médecine vasculaire
  -  [Angl. : Emboligenic]    Adj.  * embole : du grec em- : préfixe qui indique la position dans quelque chose ou le factitif ; ce préfixe a la forme "em-" devant les radicaux commençant par b, p et m. et du grec bolê, jet, trait, blessure ; * gène : du latin et du grec genesis [-gène, -genèse, génique], naissance, formation, qui engendre. 
    Tout ce qui est susceptible de favoriser l'apparition d'un embole : corps étranger ou anormal qui va circuler dans les vaisseaux de l'organisme et être bloqué dans la lumière des vaisseaux, provoquant de ce fait un ralentissement voire un arrêt de la circulation, est emboligène.
    Le rétrécissement mitral est une cardiopathologie emboligène, de même que certaines interventions sur le cœur ou les gros vaisseaux.       Haut de page

Embolisation
Angiologie et médecine vasculaire, imagerie médicale et interventionnelle, cancérologie
  -  [Angl. : Embolization]    N. f.  * embole : du grec em- : préfixe qui indique la position dans quelque chose ou le factitif ; ce préfixe a la forme "em-" devant les radicaux commençant par b, p et m. et du grec bolê, jet, trait, blessure ; * isation : du latin atio, ationis [-isation], suffixe nominal, qui transforme une racine en nom.
    L'embolisation est la technique de radiologie vasculaire interventionnelle qui consiste à  injecter des particules solides (IVALON  150 à 600 microns) dans une artère pour favoriser l'apparition d'une thrombose. Elle est utilisée pour supprimer une malformation vasculaire (anévrysme ou malformation artérioveineuse) ou réduire la vascularisation d'une tumeur avant intervention.
    Elle a été utilisée avec succès dans le traitement de certains léiomyomes utérins, sans chirurgie. Ces tumeurs ont vu leur taille régresser régulièrement au fil des mois. L'embolisation est utilisée dans de nombreux autres traitements, dont celui de la varicocèle.       Haut de page