Retour à la page d'accueil  RACINES  ET  ÉTYMOLOGIE  Retour à la pageTerminologie Médicale

Lettre "M"

Date de la dernière modification : 9-05-2017
 

macr(o)-

Du grec macros [macr(o)-, -macrie], long (à pris le sens de « très grand »).

macula, maculaire

Du latin macula, dépression du fond de l’œil correspondant au point de la rétine où l’acuité visuelle est maximale ; syn. tache jaune.

macule, maculeux

Du latin macula [macule, maculeux, maculer], tache.

-madèse

Du latin madeo [-madèse], être humide, trempé, fondre, ramollir.

magenta De l’anglais magenta, du nom de la ville de Magenta en Italie, où les troupes françaises et italiennes vainquirent les Autrichiens le 4 juin 1859 ; les Anglais nommèrent ainsi un colorant découvert en 1860 en souvenir de cette bataille particulièrement sanglante.

magnési(o)-

Du latin médiéval magnesia, de magnesius [magnési(o)-, -magnésien], lui-même de magnes, lapis ou pierre d'aimant ; du grec magnês lithos, pierre de Magnésie, du nom de la ville d'Asie Mineure dans laquelle on trouvait une grande quantité de minerai aimanté ; relatif au magnésium (Mg).

magnét(o)-, magnétique

Du grec magnês lithos, pierre aimantée ou pierre de Magnésie, du nom de la ville d'Asie Mineure dans laquelle on trouvait une grande quantité de minerai aimanté.

magn(o)-

Du latin magnus, grand.

majeur, major

De l’espagnol mayor, du latin major [majeur, major], plus grand, supérieur.

mal

Du latin male, d’une manière mauvaise, défectueuse, désagréable, douloureuse ; peut aussi avoir valeur de négation.

malac(o)-

Du grec malakia, malakos [malac(o)-, -malacie], mollesse, mou.

malade, maladie

Du latin impérial male habitus, en mauvais état, qui a d’abord donné « malabde » vers 980, puis maladie et malade en 1155, personne qui souffre d’une altération de la santé.

malaria, -malarique

De l’italien mala aria [malaria, -malarique], mauvais air, relatif au paludisme ou malaria.

malin, igne

Du latin malignus [malin, igne], méchant, qui cherche à nuire.

malléol(o)-

Du latin malleolus [malléol(o)-], petit marteau ; relatif aux apophyses inférieures du tibia et du péroné, ainsi qu’au marteau de l’oreille interne.

mal(o)-, malaire

Du latin mala [mal(o)-, malaire], joue, proche de la joue, relatif à la joue.

malleus

Du latin malleus, marteau, maillet.

malt, malt(o)-

De l’anglais malt, orge germée artificiellement, séchée et réduite en farine, à partir de laquelle on prépare la bière ; le maltose est obtenu par hydrolyse de l’amidon et son hydrolyse donne deux molécules de glucose.

mamm(o)-

Du latin mamma [mamm(o)-], mamelle, relatif au sein.

mancie, -mancien, -mancienne

Du grec manteia [mancie, -mancienne], divination obtenue par quelque procédé que ce soit.

mandélique

Du bas latin amandula, altération de amandala qui altère lui-même le latin classique amygdala, du grec amugdalê ; pourrait aussi venir de mandorle, emprunté à l’italien (1930) mandorla « amande » altération de amandola.

mandibul(o)-, mandibule

Du bas latin mandibula ou du latin classique mandere, mâcher ; se rapporte à la mandibule, mâchoire inférieure de l’homme et des vertébrés.

manduc-, manducati(o)-

Du latin manducatio, action de manger, dérivé de manducare, mâcher, manger. D'abord terme de théologie catholique en parlant de l'Eucharistie), le mot manducation a été employé ensuite en physiologie mais son usage pour désigner le fait de manger est resté très confidentiel.

mangan(o)-, manganèse

De l’italien manganese, peut-être altération du latin magnesia, pierre d’aimant, magnésie noire, manganèse.

maniac(o)-

Du latin mania [maniaco-, -maniaque, -manie], folie, habitude bizarre.

mano-

Du grec manôs [mano-], peu dense, fluide.

marge, marginé

Du latin margo, marginis [marge, marginé], bord.

marteau

Du latin populaire martellus, outil formé d’une tête en métal et d’un manche en bois ; en anatomie, le marteau est le premier des 3 osselets de l’oreille moyenne, relié par son manche à la face interne du tympan et par sa tête à l’enclume, elle-même solidaire de l’étrier, qui agit sur la fenêtre ovale.

martial, e, aux

On connaît bien martial comme "qui manifeste un goût certain pour la lutte, le combat" ou "qui encourage un tel état d'esprit". Martial, e, aux, vient du latin martialis, de Mars, dieu de la guerre : arts martiaux, loi martiale ...En chimie, l'adjectif martial s'est imposé dès la fin du XVIIe siècle comme "qui contient du fer" et ce sens vient aussi du latin martialis, mais en rapport avec la planète Mars, du fait de sa couleur rougeâtre analogue à celle des oxydes de fer, ce métal étant celui avec lequel on forgeait les armes, le dieu Mars de la guerre n'est pas loin ! De plus, les alchimistes de l'époque, tout autant astrologues,  aimaient bien donner des noms de planètes aux métaux (Mercure est un bel exemple).  La pyrite martiale est un minerai de fer.  En médecine, il a gardé ce sens et une carence martiale signifie donc une carence en fer. On évoque d'ailleurs la fonction martiale du foie pour désigner la possibilité qu'il a de mettre en réserve le fer qu'il tire de l'hémoglobine. De même une thérapeutique martiale est le traitement d'une anémie par des apports de fer.

mass(o)-, massage

De l’arabe mass [mass(o)-, massage], masser, toucher.

masse

Du latin massa, du grec maza [massse], grande quantité.

masséter

Du grec masêtêr, masticateur.

masticateur, mastication

Du grec  psukhê [psych-, psych(o)-, -psychie], anc. souffle, auj. esprit, âme.

mast(o)-, -mastie

Du grec mastos [mast(o)-, -mastie], mamelle, relatif au sein.

mastoïde, mastoïdien

Du grec mastos [mast(o)-, -mastie], mamelle, relatif au sein et du grec eidos, [-oïde, -oïdal], qui a l’apparence : relatif à la mastoïde, saillie de l'os temporal en forme de mamelon.

-matériel, -matériaux

Du latin materia, materies [-matériel, -matériaux], substance dont une chose est faite.

matern(o)-, -maternel

Du latin maternus, de mater [matern(o)-, -maternel], mère.

matrice, matriciel

Du latin matrix, qui désigne l’utérus ou un modèle, un moule.

maxill(o)-

Du latin maxilla [maxill(o)-, -maxillaire], mâchoire.

maximum

Du latin maximus, superlatif de magnus, grand, degré le plus haut qu'une chose puisse atteindre, la plus grande quantité.

mé-, mes- Préfixe tiré de la particule négative et péjorative francique missi.

méat(o)-

Du latin meatus, de meare [méat(o)-], passer ; en anatomie, désigne l’orifice d’un canal.

mécan(o)-, -mécanique

Du latin mecanicus, du grec mêkhanê [mécan(o)-, -mécanique], machine, relatif aux mouvements.

média-, médi(o)-

Du latin medium [média-, médi(o)-], milieu.

médiastin(o)-

Du latin mediastinus [médiastin(o)-, -médiastinal], qui se situe au milieu, c’est-à-dire entre le sternum et les poumons.

médicament(o)-

Du latin medicamentum [médicament(o)-], substance élaborée et utilisée pour traiter une maladie.

médic(o)-

Du latin medicus [médic(o)-], qui guérit, qui concerne la médecine.

-médine

Du grec médô [-médine], je règle, je prends soin.

médull(o)-, médullaire

Du latin medulla [médull(o)-, -médullaire], moelle.

méga-

Du grec megas [méga-], grand ; placé devant une unité, ce préfixe multiplie par un million.

mégal(o)-, -mégalie

Du grec megalê [mégalo-, -mégalie], grand.

méio-, mio-

Du grec meion, meiosis [méio-, mio-], moindre, décroissance, diminution.

mélan(o), -mélanie

Du grec melas, melanos [mélano-, -mélanie], noir.

mél(o)-, -mèle, -mélie, -mélique

Du grec melos [-mèle, -mélie, -mélique, mél(o)-], relatif au membre ou à une sonde chirurgicale.

membran(o)-

Du latin membrana, peau qui recouvre les membres ; en anatomie, une membrane est un tissu mince et souple qui enveloppe (protection) ou tapisse (muqueuse) les organes.

méning(o)-, -méningée-

Du latin meninga [méning(o)-, -méningé(e)], méninges, membranes du système nerveux central, qui contiennent du liquide céphalorachidien.

ménisc(o)-

Du grec mêniskos [ménisc(o)-, -méniscal], petite lune, relatif aux ménisques.

méno-

Du grec mên [méno-], mois, relatif aux menstruations ou règles.

menstr-

Du latin menstrua, de mensis [menstr-, -menstruel], mois, relatif aux menstruations, donc aux règles.

-ment

Du suffixe -ment qui transforme en verbe en substantif.

mental

du bas latin mentalis, de mens, mentis [mental], esprit.

-mentonnier

Du latin mentum [-mentonnier], partie saillante du visage formée par le maxillaire inférieur.

mér(o)-, -mère, -mérisme

Du grec meros [mér(o)-, mérisme, -mère], partie, élément.

méso-

Du grec mesos [méso], milieu.

méta-

Du grec meta exprimant la succession, le changement, signifiant également plus loin, à côté de, entre, avec.

météor(o)-

Du grec meteorizein, gonfler.

métha-

Du grec mêthe [métha-], alcool, en biochimie, se rapporte au méthane, CH4.

méthode Du latin methodus, du grec methodos : poursuite, recherche.

métopique

Du grec metôpon [métopique], qui est relatif au front.

-mètre, -métrie, métr(o)-

Du grec mêtra [-mètre, métr(o)-, -métrie], matrice, ou du grec metron, [-mètre, métr(ie)], mesure.

mi-

Du latin medius [mi-], qui est au milieu, à moitié, à demi.

micr(o)-, -micrie, -micron-

Du grec mikros [micr(o)-, -micrie], petit.

micti(o)-, miction

Du latin mictio, de mingere [miction], uriner.

migraine, migraineux

Du latin hemicrania, du grec hêmikrania [migraine, -migraineux], moitié du crâne.

miliaire

Du latin miliarus, de milium [miliaire], mil, qui ressemble à un grain de mil.

-mimie, -mimétique

Du grec mimos [-mimie, -mimétique], qui imite.

minéral(o)-

Du latin mineralis [minéral(o)-], constitué de matière non vivante (par opposition à organique).

mis(o)-

Du grec miseo [mis(o)-], haïr.

mito-, mitose

Du grec mitos, filament.

mitral

Du latin mitra, bandeau, bonnet haut et pointu des anciens Perses.

-mixie, mixte

Du latin mixtus, de miscere, mélanger ou du grec mixis [-mixie], mélangé.

mnémo-, -mnésie, -mnèse

Du grec mnêso, mnêsis [mnémo-, -mnésie], mémoire, le rappel, le souvenir.

mobile, mobilité

Du latin mobilis, pour movibilis, de movere, mouvoir.

-mochlion

Du grec moklos [-mochlion], levier, verrou.

-modérateur

Du latin moderari, de modus [-modérateur], mesure, qui diminue une intensité jugée excessive.

-modulation

Du latin modulatio, de modulus [-modulation], cadence, changement d’intensité.

mole, molaire, moléculaire

Du latin moderne molecula [-moléculaire, -molécule], diminutif de moles, masse, particule formée d’atomes, plus petite quantité de matière existant à l’état libre.

mon(o)-

Du grec monos [mon(o)-], seul, unique.

morb(o)-, morbid(o)-

Du latin morbidus [morb(o)-, morbid(o)-], diminutif de morbus, maladie, malade.

morph(o)-, -morphie, -morphique

Du grec morphê [morph(o)-, -morphie, -morphique, -morphisme], forme, mais aussi de Morphée, dieu des songes : relatif à la morphine, alcaloïde extrait de l’opium.

morula

Mot latin qui signifie petite mûre, du fait de la ressemblance de ce stade embryonnaire avec ce fruit.

mot(o)-, -moteur, motricité

Du latin motor, de movere [-moteur, -motricité, moto-], qui produit un mouvement ou qui le transmet.

muc(o)-, -muqueux, -mucine

Du latin mucus, mucosus [muc(o)-, -muqueux],  humeur visqueuse contenant des protides, sécrétée par des tissus de revêtement, destinée à retenir poussières et microbes.

multi-

Du latin multi [multi-], nombreux.

murin

Du latin mus, muris : qui ressemble aux souris ou aux rats ou qui les concerne.

muscul(o)-

Du latin musculus [muscul(o)-, -musculaire], petite souris, relatif au muscle et à ses fibres irritables et contractiles assurant les mouvements. Syn. : my(o)-.

-musie

Du latin musa et du grec moûsa [-musie], relatif aux Muses.

mut(a)-

Du latin mutare [mut(a)-], changer.

mut(i)-

Du latin mutus, mutitus [mut(i)-], muet, mutité.

-mutilation

Du latin mutilare [-mutilation], ôter un membre, infliger une blessure grave.

my-

Du grec muein [my-, sachant que ce préfixe peut avoir d'autres sens en fonction de la lettre qui suit le y], se fermer.

myc(o)-, mycét(o), -myce, -mycine, -mycète-

Du grec mukês [myc(o)-, mycét(o)-, -myce, -mycine, -mycète], champignon.

myél(o)-

Du grec muelos [myél(o)-, myélie], moelle.

-myle

Du grec mulos [-myle], broyé par une meule.

myo-

Du grec mus [myo-], muscle.

myring(o)-

Du bas latin myringa [myring(o)-], tympan.

myth(o)-, mythe Du bas latin mythos, du grec muthos, récit, légende.

myx(o)-, -myxie

Du grec muxa [myx(o)-, -myxie], morve, mucus.