Retour à la page d'accueil  N - TERMINOLOGIE MEDICALE - N  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 11-07-2019

Nano-     Du grec nanos [nano-], nain. Lorsque le préfixe "nano-" (symbole n.) est placé devant une unité, par exemple ns (nanoseconde), il la divise par un milliard, soit, pour cet exemple, un milliardième de seconde.


Nanisme - Nano2life - Nanobiotechnologie - Nanocapsule - Nanocéphale - Nanocéphalie- Nanocormie - Nanogramme - Nanomédecine - Nanomédicament - Nanomèle - Nanomélie - Nanomètre - Nanométrique - Nanoparticule - Nanoscience - Nanosonde - Nanosphère - Nanotechnologie -

Nanisme
Anatomie, endocrinologie et métabolismes, génétique
  -  [Angl. : Dwarfism, nanism]    N. m.  * nano :
du grec nanos [nano-], nain ; préfixe qui divise une unité par un milliard ; * isme : du suffixe : -isme  servant à former des substantifs. 
    Une personne atteinte de nanisme présente une taille anormalement petite par rapport a des "normes" correspondant à son ethnie, à son âge et à son sexe. Les causes de nanisme sont relativement nombreuses. La croissance des os longs étant assurée par les cartilages de conjugaison (entre épiphyses et diaphyse), une soudure précoce de ces cartilages provoquera inexorablement l'arrêt de la croissance en longueur.
    Cela peut être une conséquence de l'hypercorticisme, dû à un dysfonctionnement des corticosurrénales. Autre facteur intervenant dans la croissance : la STH (hormone somatotrope) hypophysaire. Les hormones hypophysaires  Un déficit de la production de cette hormone peut aussi provoquer le nanisme.
    Cette carence est aujourd'hui facilement corrigée, l'hormone de croissance humaine ayant été l'une des premières molécules produites par génie génétique.
    Autre forme : le nanisme thyroïdien ou myxœdémateux, résultant d'un hypofonctionnement de la thyroïde et donc de taux insuffisants des hormones thyroïdiennes. Citons encore le nanisme comme conséquence de certaines maladies génétiques (Progéria par ex.).      Haut de page

Nanocéphale   Nanocéphalie
Anatomie, génétique
  -  [Angl. : Nanocephalus, nanocephalic, Nanocephalia]    Adj. et n. m.  * nano :
du grec nanos [nano-], nain ; préfixe qui divise une unité par un milliard ; * céphale : du grec kephalê [-céphale, céphal(o)-, -céphalie], tête. 
    Un individu est qualifié de nanocéphale lorsque sa tête présente une taille exagérément petite. Cette pathologie est généralement associée, du fait de la petitesse de l'encéphale, à un retard mental plus ou moins marqué. On la retrouve dans une maladie génétique : la PCU ou phénylcétonurie, dans laquelle un déficit enzymatique de PAH (phénylalanine hydroxylase fabriquée par le foie) ne permet pas la transformation de la phénylalanine en tyrosine, puis en tyroxine, adrénaline et mélanine.
    La phénylalanine s'accumule dans le sang et provoque une encéphalopathie. Certains spermatozoïdes sont aussi qualifié
s de nanocéphales, lorsque la tête est anormalement petite. Nanocéphalie : fait d'être nanocéphale.    Haut de page

Nanocormie
Anatomie, génétique
  -  [Angl. : Nanocormia]    N. f.  * nano :
du grec nanos [nano-], nain ; préfixe qui divise une unité par un milliard ; * cormie : du grec kormos [-cormie], tronc d’arbre, relatif au tronc. 
    La nanocormie est une pathologie qui est caractérisée par une taille anormalement petite du tronc, la tête et les membres gardant des proportions normales. Il y a probablement une origine génétique à cette affection.    Haut de page

Nanogramme   Nanomètre
Biochimie
  -  [Angl. : Nanogram, Nanometer]    N. m.  * nano :
du grec nanos [nano-], nain ; préfixe qui divise une unité par un milliard ; * gramme : du grec gramma, [-gramme], petit poids, millième partie du kilogramme. 
      Le nanogramme est la milliardième partie du gramme (10-9 g). Le symbole utilisé est ng. De même le nanomètre est la milliardième partie du mètre : 1nm = 10-9 m).       Haut de page

Nanomédecine   Nanotechnologie   Nanobiotechnologie   Nanomédicament   Nanoparticule   Nanosphère   Nanocapsule   Nano2life   Nanoscience
Spécialité médicale, pharmacologie, cancérologie  -  [Angl. : Nanomedicine, Nanotechnology, Nanobiotechnology, Nano-drug, Nanoparticle, Nanosphere, Nanocaps, Nano2life, Nanoscience]    N. f.  * nano : du grec nanos [nano-], nain ; préfixe qui divise une unité par un milliard ; * médecine : du latin medicus [médic(o)-], qui guérit, qui concerne la médecine. 
    La nanomédecine est une branche relativement nouvelle des nanosciences, extrêmement prometteuse, qui apporte de nouveaux outils diagnostiques, des médicaments plus ciblés et donc beaucoup plus efficaces et qui bénéficie de très nombreuses recherches dans le monde. C'est le développement des nanotechnologies (technologies appliquées à l'infiniment petit) et plus particulièrement des nanobiotechnologies (appliquées au vivant) qui a permis à la médecine ces avancées dans de nombreux domaines, comme la pharmacologie, l'exploration fonctionnelle de l'intestin.
    En 2001, une équipe de Strasbourg a mis au point une caméra de la taille d'une gélule, que l'on avale et qui parcourt de façon naturelle tout le tube digestif, permettant ainsi la réception d'un très grand nombre d'informations. Les nanomédicaments sont plus performants et moins toxiques car leurs effets thérapeutiques sont bien mieux contrôlés. Une nanoparticule est 70 fois plus petite d'une hématie (globule rouge).
    Des nanosphères ou nanocapsules contenant une substance active peuvent être administrées par voie IV (intraveineuse) et atteindre directement leur cible, sans aucune déperdition du principe actif en cours de route et donc sans effet secondaire. Les chercheurs s'intéressent à de tels "missiles" chargés d'oxyde de fer qui, chauffés à distance, pourraient reconnaître les cellules tumorales et les détruire.

Nano2Life est le premier réseau d’excellence européen reconnu par la Commission Européenne dans le 6ème Programme Cadre de Recherche et Développement. Il vise à réduire le morcellement des nanobiotechnologies européennes en intégrant 23 centres ou régions jusqu’ici indépendants, ayant une expérience reconnue dans la mise en œuvre de programmes en nanobiotechnologies. Un groupe de 21 sociétés privées de haute technologie est également associé à ce réseau.
    À la convergence des nanotechnologies et des biotechnologies, les nanobiotechnologies (biopuces, laboratoires sur puces, biocapteurs…) ont de nombreuses applications : diagnostic médical, développement de nouveaux médicaments, contrôles alimentaires, analyse bactérienne de l’eau, diagnostic hors laboratoire.
    "L’objectif de Nano2Life est d’intégrer l’expertise européenne existante dans le domaine des nanobiotechnologies et de rendre l’Europe plus concurrentielle y compris dans le transfert industriel. Nano2Life doit préparer les fondements de l’Institut Européen des NanoBiotechnologies, ciblé sur la compréhension de l’interface à l’échelle nanométrique entre des entités biologiques et non biologiques, et sur les applications potentielles des nanobiotechnologies dans des nouveaux capteurs pour la médecine, la pharmacie, l’environnement et la sécurité environnementale ou alimentaire."        Haut de page

Nanomèle   Nanomélie
Anatomie, génétique
  -  [Angl. : Nanomelus, Nanomelia]    Adj. et n. m.  * nano :
du grec nanos [nano-], nain ; préfixe qui divise une unité par un milliard ; * mèle, mélie : du grec melos [-mèle, -mélie, mélique], relatif au membre. 
    Est qualifié de nanomèle un individu qui a une tête et un tronc de tailles normales, mais des membres anormalement courts. Dans quelques cas, le nanomèle peut avoir ses quatre membres atteints de nanisme et ce sont alors surtout les portions antébrachiales et jambières qui sont concernées.
    La nanomélie désigne tout un groupe d'anomalies caractérisées par le nanisme partiel ou total d'un ou plusieurs membres.       Haut de page

Nanosonde   Nanométrique
Recherche médicale
  -  [Angl. : Nanocatheter, Nanometric]    N. f.  * nano :
du grec nanos [nano-], nain ; préfixe qui divise une unité par un milliard ; * sonde : de l'anglais sund [-sonde], mer, détroit, appareil permettant de mesurer la profondeur en un endroit donné.  Une nanosonde est la pointe optique nanométrique (c'est-à-dire d'une dimension de l'ordre du nanomètre) d'un microscope, collée sur le bras inférieur d'un diapason. Cette haute technologie permet d'obtenir une résolution de quelques nanomètres.          Haut de page