Retour à la page d'accueil  N - TERMINOLOGIE MEDICALE - N  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 8-04-2019

Nécr(o)-     Du grec nekros [nécr(o)-], mort, cadavre. Cet élément a surtout formé des composés en médecine et en biologie, qui ont tous un rapport avec la mort ou les cadavres.


Nécrobacillose - Nécrobiose - Nécrobiose lipoïdique - Nécrocytose - Nécrocytotoxine - Nécrogène - Nécrogenèse - Nécrologe - Nécrologie - Nécrologique - Nécrologue - Nécrolyse - Nécrolyse épidermique aigüe - Nécrolyse épidermique toxique - Nécrolytique - Nécromaniaque - Nécromanie - Nécromimésie - Nécromimétique - Nécrophage - Nécrophagie - Nécrophile - Nécrophilie - Nécrophobe - Nécrophobie - Necrophorus - Nécropsie - Nécrose - Nécrosé - Nécrose caséeuse - Nécrose de coagulation - Nécrose de liquéfaction - Nécrose ischémique - Nécrose osseuse aseptique - Nécrose tuberculeuse - Nécrospermie - Nécrotique - NécrotomieNécrotoxine 

Nécrobacillose
Médecine biologique
  -  [Angl. : Necrobacillosis]    N. f.  * nécro :
du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * bacillo : du latin bacillus [bacille, bacillus], petit bâton ; nom donné à toutes les bactéries en bâtonnet ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques. 
    La nécrobacillose est une pathologie provoquée par une bactérie : le bacille de la nécrose Spherophorus (ou Fusobacterium) necrophorus, qui agit au niveau de la peau, des muqueuses et même d'autres organes, en y faisant apparaître des lésions et des suppurations. Cette pathologie s'observe essentiellement chez les animaux.         Haut de page

Nécrobiose   Nécrobiose lipoïdique
Médecine biologique, histologie cytologie  -  [Angl. : Necrobiosis, Lipoidic necrobiosis]    N. f.  * nécro :
du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * biose : du grec bio [bio-, -biose], vie. 
    Mort physiologique des cellules et des tissus, dont l'exemple le plus connu est l'infarctus (du myocarde ou cérébral ou d'un autre organe). Dans le cas de la peau, la desquamation des cellules épidermiques mortes est normale et due au renouvellement continu de ces cellules. 
    Chez les diabétiques, il existe une "nécrobiose lipoïdique", appelée également dermatite atrophiante lipoïdique. C'est une dermatose (maladie de la peau) qui se manifeste sous la forme de multiples plaques de coloration jaunâtre accompagnées de dépôts graisseux (lipidiques) et se caractérise par des modifications du tissu conjonctif (tissu de soutien et de remplissage de l'organisme contenant du collagène entre autres).     Haut de page

Nécrocytose
Médecine biologique, histologie cytologie, immunologie allergologie  -  [Angl. : Necrocytosis]    N. f.  * nécro :
du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * cyto : du grec kutos [cyto-, -cyte], cellule ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques.  
    La nécrocytose est la mort non naturelle, accidentelle de la cellule. Le système immunitaire intervient de façon efficace pour provoquer la nécrocytose, notamment lorsqu'il découvre une cellule ne présentant pas à sa surface les molécules habituelles, comme certaines cellules cancéreuses, ou d'autres ayant subi des mutations et fabriquant de ce fait, des protéines anormales.       Haut de page

Nécrocytotoxine   Nécrotoxine
Médecine biologique, histologie cytologie, immunologie allergologie  -  [Angl. : Necrocytotoxin, Necrotoxin]    N. f.  * nécro :
du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * cyto : du grec kutos [cyto-, -cyte], cellule ; * toxine : du latin toxicum, du grec toxikon de toxon [tox(o)-, toxico-, -toxoïde, -toxine], arc (à cause des flèches empoisonnées), donc poison. 
    La nécrocytotoxine ou nécrotoxine est une substance toxique qui provoque la mort de la cellule (substance létale). Ces toxines, qui affectent les cellules eucaryotes de différentes façons, sont essentiellement produite par des bactéries. Parmi celles qui commencent à être bien connues :
- la toxine de Staphylococcus aureus,
- la toxine de Shiga,
- la nécrotoxine cytotoxique de type 1,
- la toxine thermostable de Escherichia coli,
- les neurotoxines botulinique et tétanique et
- la toxine du syndrome de choc toxique dû à Staphylococcus aureus.   Haut de page

Nécrogène
Médecine biologique
  -  [Angl. : Necrogenic, necrogenous]    Adj. et n. m.  * nécro :
du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * gène : du latin et du grec genesis [-gène, -genèse, génique], naissance, formation, qui engendre. 
    Un organisme nécrogène se développe à partir de matière morte. C'est le cas notamment de certains champignons saprophytes (Sclerotium cepivorum) et surtout de virus dits nécrogènes, qui détruisent des tissus chez les végétaux (Plum pox potyvirus qui attaque certains pêchers). Autre exemple : le virus Y nécrogène de la pomme de terre.
    La nécrogenèse est l'ensemble des mécanismes biologiques qui aboutissent au développement d'un organisme à partir de matière morte.         Haut de page

Nécrogenèse
Médecine biologique
  -  [Angl. : Necrogenesis]    N. f.  * nécro :
du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * genèse : du latin et du grec genesis [-gène, -genèse, génique], naissance, formation, qui engendre. 
    La nécrogenèse est l'ensemble des mécanismes biologiques qui aboutissent au développement d'un organisme nécrogène à partir de matière morte. C'est le cas notamment de certains champignons saprophytes (Sclerotium cepivorum) et surtout de virus dits nécrogènes, qui détruisent des tissus chez les végétaux (Plum pox potyvirus qui attaque certains pêchers). Autre exemple : le virus Y nécrogène de la pomme de terre.        Haut de page

Nécrologe   Nécrologique
Médecine générale, médecine légale et expertises médicales
  -  [Angl. : Obituary list, death roll, Necrologic, necrological]    N. m.  * nécro :
du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * loge : du grec logos [log(o)-, -logie, -logique, -logiste, -logue] science, discours, raison. 
    Le nécrologe est un registre dans lequel se trouve la liste de toutes les personnes décédées en un lieu donné pendant une période donnée. Ce registre est tenu par un nécrologue. Adj. : nécrologique : qui concerne la nécrologie, établissement de cette liste des morts.        Haut de page

Nécrologie   Nécrologue
Médecine générale, médecine légale et expertises médicales
  -  [Angl. : Necrology, Necrologist]    N. f.  * nécro : du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * logie : du grec logos [log(o)-, -logie, -logique, -logiste, -logue] science, discours, raison. 
    La nécrologie est l'établissement de la liste de toutes les personnes décédées pendant un laps de temps donné, en un lieu donné. Le nécrologe est le registre dans lequel on inscrit cette liste des morts et le nécrologue est la personne qui établit la nécrologie. Adj. : nécrologique : qui se rapporte à la nécrologie.        Haut de page

Nécrolyse   Nécrolyse épidermique toxique   Nécrolyse épidermique aigüe   Nécrolytique
Immunologie allergologie, histologie cytologie,  dermatologie
  -  [Angl. : Necrolysis, Toxic epidermal necrolysis, Acute epidermal necrolysis, Necrolytic]    N. f.  * nécro :
du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * lyse : du grec lusis [lyso-, -lys, lysi-, -lyse, -lytique], dissolution. 
La nécrolyse est la destruction d'un tissu par dissolution, observée dans certaines pathologies comme l'épidermolyse bulleuse toxique ou syndrome de Lyell, encore appelée nécrolyse épidermique toxique ou nécrolyse épidermique aigüe. Il s'agit en fait d'une allergie médicamenteuse grave qui provoque un décollement de la peau et des muqueuses sur tout le corps.
    Une équipe de Genève a montré que ce sont les kératinocytes de la peau qui fabriquent une molécule cytotoxique : le Fas ligand, qui provoque la mort de ces mêmes cellules et, par conséquence, le décollement de la peau. Ces mêmes équipes ont également trouvé un traitement à cette maladie rare mais jusque-là mortelle : il s'agit d'immunoglobulines intraveineuses administrées à hautes doses ou IVIG, qui guérissent les malades en une dizaine de jours.
    Adj. : nécrolytique : qui provoque la nécrolyse des tissus.

    Grâce aux travaux de recherche de certaines équipes, notamment de l'INSERM (publication de la Fondation pour la Recherche Médicale - janvier 2003), on sait aujourd'hui que le syndrome de Lyell peut être déclenché par la prise de certains médicaments comme des barbituriques, des sulfamides. Ils déclenchent une allergie grave qui fait intervenir ces lymphocytes T8, appelés aussi lymphocytes cytotoxiques, car les chercheurs en ont retrouvé dans le liquide contenu dans les bulles de décollement de l'épiderme. D'autres substances interviennent également, comme certaines cytokines, produites par les kératinocytes de l'épiderme.
        Haut de page

Nécromaniaque   Nécromanie
Psychiatrie psychologie
[Angl. : Necromaniac, Necromania]    Adj. et n. m.  * nécro :
du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * manie, maniaque : du latin mania [maniaco-, -maniaque, -manie], folie, habitude bizarre. 
    Le sujet nécromaniaque présente une attirance pour les cadavres et tout ce qui se rapporte à la mort. Il arrive que certains nécromaniaques présentent une véritable fascination pour la magie noire et les tueurs en série. Cette perversion est connue sous le nom de nécromanie.      Haut de page

Nécromimésie   Nécromimétique
Psychiatrie psychologie
[Angl. : Necromimesis, Necomimetic]    N. f.  * nécro :
du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * mimésie : du grec mimos [-mimie, -mimétique], qui imite.  
    La nécromimésie est une sorte de délire pendant lequel le sujet se croit mort et simule l'état de mort.
    Adj. : nécromimétique. Un comportement nécromimétique est celui d'une personne qui simule la mort, en étant persuadé de l'être.      Haut de page

Nécrophage   Nécrophagie
Médecine biologique, psychiatrie psychologie
  -  [Angl. : Necrophagous, Necrophagy]    Adj. et n. m.  * nécro :
du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * phage, phagie : du grec phagos,  phagia, de phagein [phag(o)-, -phage, -phagie, -phagique], manger. 
    Le nécrophage se nourrit de cadavres ou de matière morte. La nécrophagie est le fait de nombreux animaux dits nécrophages. Chez l'homme, lorsque la nécrophagie concerne un cadavre humain, c'est l'anthropophagie ou cannibalisme.         Haut de page

Nécrophile   Nécrophilie
Psychiatrie psychologie
[Angl. : Necrophilous, Necrophilia]    Adj. et n. m.  * nécro :
du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * phile, philie : du grec philos [phil(o)-, -phile, -philie], ami, qui aime. 
    Le nécrophile est un pervers sexuel caractérisé par l'attirance morbide exercée par les cadavres. Il les contemple, les palpe et peut même avoir des rapports sexuels avec eux. Les psychologues et psychiatres pensent que c'est la vue du corps d'un parent défunt, très aimé par un très jeune enfant, qui se trouve à l'origine de cette perversion. On parle également de vampirisme pour cette pathologie : la nécrophilie.         Haut de page

Nécrophobe   Nécrophobie
Psychiatrie psychologie
[Angl. : Necrophobia, Necrophobic]    Adj. et n. m.  * nécro :
du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * phobe, phobie : du grec phobos [-phobe, -phobie], crainte.
    Le nécrophobe est la personne qui est atteinte de nécrophobie, c'est-à-dire d'une crainte morbide pouvant aller jusqu'à une véritable panique, de la mort, des cadavres et de tout ce qui concerne la mort (cimetière, convoi funéraire etc.)        Haut de page

Necrophorus
Médecine biologique
  -  [Angl. : Necrophorus]    N. latin d'espèce  * nécro :
du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * phorus : du grec phoreo, phorô, phorein [-phore, -phorie], porter, avoir en soi. 
    La nécrobacillose est une pathologie provoquée par une bactérie : le bacille de la nécrose Spherophorus necrophorus, qui agit au niveau de la peau, des muqueuses et même d'autres organes, en y faisant apparaître des lésions et des suppurations. Cette pathologie s'observe essentiellement chez les animaux.  
        Haut de page

Nécropsie   Nécrotomie
Médecine légale et expertises médicales
  -  [Angl. : Necropsy, Necrotomy]    N. f.  * nécro :
du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * opsie : du grec ôps, opsis [ops, -opie, -opsie], œil, vue. 
    La nécropsie consiste à disséquer un corps humain, généralement dans le but de déterminer la cause d'un décès. Syn. : autopsie. Cet examen consiste d'abord en l'observation minutieuse de tout le corps, puis des organes pouvant apporter des éléments pour la détermination de la ou des causes du décès. L'autopsie est alors complétée par des examens biochimiques, génétiques etc.  Elle est pratiquée par le médecin légiste. 
    Autre synonyme peu ou plus utilisé : nécrotomie (
du grec tomê [tom(o)-, -tome, -tomie], section, coupe).       Haut de page

Nécrose   Nécrotique   Nécrosé   Nécrose ischémique  Nécrose de coagulation   Nécrose caséeuse   Nécrose tuberculeuse   Nécrose de liquéfaction   Nécrose osseuse aseptique
Médecine biologique
, histologie cytologie  -  [Angl. : Necrosis, Necrotic, Necrotized, Ischemic necrosis, Coagulation necrosis, Caseous necrosis, Tuberculous necrosis, Liquefactive necrosis, Aseptic osseous necrosis]    N. f.  * nécro : du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques. 
    La nécrose est l'ensemble des processus qui aboutissent à la mort d'une cellule ou d'un tissu organique. Une nécrose se traduit par des altérations du noyau et du cytoplasme de la cellule, suivies éventuellement par des modifications des éléments extracellulaires (fibres collagènes, vaisseaux sanguins). Dans la plupart des organes vitaux, un tissu nécrosé cesse d'être fonctionnel et n'est pas remplacé.
    En revanche, le tissu osseux et la peau peuvent se régénérer. On distingue plusieurs types de nécroses, en fonction de la cause, dont voici quelques exemples.
* La nécrose ischémique
(du grec iskhein [isch-], arrêter, ralentir ou supprimer une fonction sécrétoire, circulatoire ou excrétoire et du grec haima, [-émie, héma-, hémat(o)-, hémo-] : relatif au sang) ou nécrose de coagulation est caractérisée par un arrêt de la circulation sanguine et s'observe notamment lors des infarctus et des brûlures. Le cytoplasme et le noyau des cellules atteintes disparaissent et il ne reste plus que des silhouettes cellulaires.
* La nécrose caséeuse
(du latin caseus [caséeux, euse], fromage, qui ressemble à du fromage ; en médecine, l’adjectif caséeux est propre à la tuberculose) que l'on observe chez les sujets atteints de tuberculose montre, à l'examen microscopique, une matière grumeleuse, blanche ou grisâtre et homogène.
* La nécrose de liquéfaction qui se traduit par la formation de pus, mélange de globules blancs (polynucléaires) altérés, de débris cellulaires et qui résulte d'une infection.
* La nécrose fibrinoïde s'observe dans les parois des vaisseaux sanguins chez des sujets atteints de LEAD (lupus érythémateux aigu disséminé) et de périarthrite noueuse.
* La nécrose osseuse aseptique ou ostéonécrose : cette destruction osseuse est le plus souvent la conséquence d'une radiothérapie. Actuellement, on l'observe de moins en moins grâce aux progrès de cette radiothérapie, mais elle peut intervenir plusieurs années après le traitement et affecte surtout le maxillaire inférieur, moins bien drainé que les autres os. L'ostéonécrose nécessite l'ablation du fragment concerné, puis une ostéoplastie réparatrice. Tout arrêt prolongé de l'irrigation d'un os peut entraîner sa nécrose.
    Par convention, le terme d'ostéonécrose est réservé aux régions épiphysaires (têtes de l'os long). On distingue l'ostéonécrose septique, survenant au cours d'une infection et l'OAE ou ostéonécrose aseptique épiphysaire, secondaire à une oblitération vasculaire, dont le mécanisme n'est pas encore très bien connu.

    Adj. : nécrotique : qui caractérise les processus de la nécrose. Dans des organes comme le cœur, l'encéphale, le foie, entre autres, la nécrose d'une quantité importante de cellules produit l'infarctus ; nécrosé : qui a subi la nécrose.        Haut de page

Nécrospermie
Andrologie, médecine biologique, médecine de la reproduction  -  [Angl. : Necrospermia]    N. f.  * nécro : du grec nekros [nécr(o)-, nécrose], mort, cadavre ; * spermie : du grec sperma, spermatos [spermat(o)-, spermo-, -sperme, -spermie], semence. 
    À l'occasion d'un spermogramme, l'un des examens est l'étude de la vitalité des spermatozoïdes. On la mesure, à l'aide d'un colorant éosine-négrosine qui ne pénètre que dans les spermatozoïdes morts, ce qui permet d'obtenir facilement le pourcentage de cellules vivantes. Dans un sperme normal, les spermatozoïdes vivants représentent environ 80% du nombre total. La nécrospermie correspond à un nombre anormalement élevé de spermatozoïdes morts.      Haut de page