Retour à la page d'accueil  N - TERMINOLOGIE MEDICALE - N  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 8-04-2019

Neutr(o)-     Du latin neuter [neutr(o)-], "aucun des deux". C'est au XVIIe s. que l'adjectif a pris, en chimie puis en biochimie et en biologie, le sens de "qui n’est ni acide, ni basique", c'est-à-dire qui a un pH voisin de7.


Neutrocyte - Neutropénie - Neutrophile - Neutrophilie  

Neutrocyte  
Hématologie, médecine biologique, histologie cytologie
  -  [Angl. : Neutrocyte]    N. m.  * neutro :
de neutre [neutr(o)-], qui n’est ni acide, ni basique (pH voisin de 7) ; * cyte : du grec kutos [cyto-, -cyte], cellule. 
    Le neutrocyte ou neutrophile (du grec philos [phil(o)-, -phile, -philie], ami, qui aime) est un leucocyte (globule blanc) polynucléaire faisant partie des granulocytes (c'est-à-dire qu'il présente des granulations bien visibles à la coloration, dans son cytoplasme). Un neutrophile  Selon leur affinité pour tel ou tel colorant et la disposition des granulations, on distingue les granulocytes acidophiles, basophiles et neutrophiles.
    Ces derniers ont, en vieillissant, un noyau de plus en plus lobé. Ils jouent un rôle déterminant dans la phagocytose des bactéries et de corps étrangers, qu'ils détruisent grâce à des processus enzymatiques. Les valeurs normales, chez un adulte, sont d'environ  4 200/mm3. Syn. : neutrophile       Haut de page

Neutrophile
Hématologie, médecine biologique, histologie cytologie  -  [Angl. : Neutrophilic]    Adj. et n. m.  * neutro : de neutre [neutr(o)-], qui n’est ni acide, ni basique (pH voisin de 7) ; * phile : du grec philos [phil(o)-, -phile, -philie], ami, qui aime.  
    Le neutrocyte ou neutrophile (du grec philos [phil(o)-, -phile, -philie], ami, qui aime) est un leucocyte (globule blanc) polynucléaire faisant partie des granulocytes (c'est-à-dire qu'il présente des granulations bien visibles à la coloration, dans son cytoplasme). Un neutrophile  Selon leur affinité pour tel ou tel colorant et la disposition des granulations, on distingue les granulocytes acidophiles, basophiles et neutrophiles.
    Ces derniers ont, en vieillissant, un noyau de plus en plus lobé. Ils jouent un rôle déterminant dans la phagocytose des bactéries et de corps étrangers, qu'ils détruisent grâce à des processus enzymatiques. Les valeurs normales, chez un adulte, sont d'environ  4 200/mm3. Syn. : neutrophile      Haut de page

Neutropénie
Hématologie, médecine biologique, histologie cytologie
  -  [Angl. : Neutropenia]    N. f.  * neutro :
de neutre [neutr(o)-], qui n’est ni acide, ni basique (pH voisin de 7) ; * pénie : du grec penia [-pénie, -pénique], pauvreté, insuffisance, en diminution. 
    La neutropénie est la diminution anormale d'une catégorie de leucocytes ou globules blancs polynucléaires : les granulocytes (ils ont des granulations dans le cytoplasme) neutrophiles. La neutropénie commence pour un chiffre de polynucléaires neutrophiles inférieur à 1 800/mm3 de sang. Elle est qualifiée de grave au-dessous de 1 000/mm3 et d'extrêmement grave au-dessous de 300/mm3.
    C'est l'agranulocytose, qui peut ne concerner que les leucocytes (maladie de SCHULTZ), ou être associée à la chute du nombre d'autres cellules sanguines, hématies (globules rouges) et/ou plaquettes (thrombocytes), constituant alors une pancytopénie. La neutropénie se constate aussi, mais de façon presque "normale" car transitoire, dans certaines affections virales bénignes et dans l'hypersplénisme (rate).       Haut de page

Neutrophilie
Hématologie, médecine biologique, histologie cytologie
  -  [Angl. : Neutrophilia]    N. f.  * neutro :
de neutre [neutr(o)-], qui n’est ni acide, ni basique (pH voisin de 7) ; * philie : du grec philos [phil(o)-, -phile, -philie], ami, qui aime. 
    La neutrophilie désigne l'affinité pour un colorant neutre (pH = 7) d'une cellule ou d'un tissu. C'est le cas des granulocytes neutrophiles (globules blancs présentant des granulations dans leur cytoplasme et ayant une affinité pour les colorants neutres). Le terme neutrophilie est également utilisé lorsque le nombre des neutrophiles dépasse les valeurs considérées comme normales (soit 4 200/mm3 chez l'adulte).
    La neutrophilie ou polynucléose neutrophile est certaine lorsque cette valeur est égale ou supérieure à 7 000/mm3. On l'observe entre autres  dans des infections bactériennes localisées (furonculose, abcès, appendicite) ou généralisées (septicémies), mais aussi dans la tuberculose, les cancers, les rhumatismes articulaires, les traumatismes importants, les infarctus, les poussées allergiques etc.         Haut de page