Retour à la page d'accueil  N - TERMINOLOGIE MEDICALE - N  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 11-07-2019

Noci-     Du latin nocivus, de nocere [noci-], nuire, douleur. Ce n'est qu'au XIXe s. que la racine "noci-" forme des mots en médecine, avec le sens de "nuisible pour la santé".


Nocebo - Nocicepteur - Nociceptif - NociceptiveNocif - Nocive - Nocivité

Nocebo (effet)
Algologie, neurologie, pharmacologie  -  [Angl. : Nocebo effect]    N. m. * placebo :
du latin placebo, je plairais. Le mot est attesté comme terme de médecine en anglais depuis 1785. En moyen anglais comme an ancien et en moyen français, il était utilisé dans des phrases du type chanter, parler a placebo "flatter", a placebo se disait, avec une valeur d'adverbe pour "par flatterie" et placebo signifiait par métonymie "homme intrigant" (en Normandie, les écoliers nommaient placebo l'élève rapporteur, qui veut plaire.  
    Les deux notions de placebo et de nocebo
(du latin nocivus, de nocere [noci-, nocie], nuire, douleur) sont indissociables. Le placebo est une substance inerte délivrée dans un contexte thérapeutique, dont l'efficacité n'est pas démontrée scientifiquement (homéopathie, certaines substances phytothérapiques, acides aminés, etc.), ou dont l'indication ne correspond pas à celle d'origine (vitamine C efficace dans le scorbut mais probablement pas dans la grippe).
    * L'effet placebo est l'écart positif constaté entre le résultat thérapeutique observé et l'effet thérapeutique prévisible en fonction des données strictes de la pharmacologie.
    * L'effet nocebo est l'écart négatif constaté entre le résultat thérapeutique observé et l'effet thérapeutique prévisible en fonction des données strictes de la pharmacologie.
    De façon plus simple, le placebo est une substance inoffensive substituée à un médicament, afin d'étudier l'action psychologique (rassurante pour le patient) et l'action réelle de celui-ci par leur dissociation. Lorsque les placebos amènent des effets latéraux, voire des effets négatifs, ce phénomène a été nommé effet nocebo.       Haut de page

Nocicepteur   Nociceptif   Nociceptive
Algologie, neurologie, pharmacologie  -  [Angl. : Nociceptor, Nociceptive]    N. m.  * noci :
du latin nocivus, de nocere [noci-, nocie], nuire, douleur ; * cepteur, ceptif, ceptive : du latin capere [-cepteur, -ception], prendre, saisir. 
    Un nocicepteur est un récepteur sensoriel à haut seuil qui ne répond qu’à des stimulations fortes, qui provoquent une douleur. C'est un récepteur qui répond préférentiellement à une stimulation nociceptive ou à une stimulation qui deviendrait nociceptive si elle se prolongeait. Les nocicepteurs sont constitués par des terminaisons libres, dendrites de neurones bipolaires qui ont leurs corps cellulaires dans les ganglions rachidiens et qui transmettent l’information dans la corne dorsale de la moelle épinière. Du nocicepteur à la perception de la douleur 
    Il existe des nocicepteurs cutanés qui répondent à des agressions telles que piqûres, pincements, variations thermiques importantes : d'autres nocicepteurs sont présents dans les muscles, les articulations et les viscères. À noter que le nocicepteur peut créer des PA (transduction) par stimulation nociceptive directe ou par l'intermédiaire de substances algogènes libérées par cette stimulation (sérotonine provenant des plaquettes, histamine sécrétée par les mastocytes, bradykinine, entre autres).
    Adj. : nociceptif, nociceptive. Ex. une douleur nociceptive :
cette forme de douleur doit son nom au fait qu'elle a son origine dans la stimulation d'un récepteur qui, suite à une série d'événements chimiques et nerveux, transmet au cerveau des messages qui sont intégrés (décodés) comme étant une douleur.
    La douleur nociceptive résulte de l'excitation supraliminaire (c'est-à-dire au-dessus du seuil de déclenchement) de 2 types de récepteurs : les nocicepteurs proprement dits (voir ci-dessus) et les récepteurs de l'étirement (que les anglo-saxons appellent "stretch receptor"), présents notamment dans les parois des viscères creux.
       Haut de page

Nocif   Nocive   Nocivité
Algologie, neurologie, pharmacologie  -  [Angl. : Noxious, Noxiousness]    Adj.  * nocif :
du latin nocivus, de nocere [noci-], nuire, douleur. 
    Qualifie une action, un produit, un processus qui nuit à l'intégrité de l'organisme et, à terme, est susceptible de provoquer une douleur ou/et des malaises. Ex. des vapeurs nocives, lorsqu'elles sont inhalées, provoquent des lésions plus ou moins importantes de la muqueuse pulmonaire. La nocivité d'une substance est son pouvoir de nuisance au niveau de l'organisme.        Haut de page