Retour à la page d'accueil  N - TERMINOLOGIE MEDICALE - N  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 8-04-2019

Nyct(o)-, nyctal(o)-     Du grec nux, nuktos [nyct(o)-], nuit. En latin, l'équivalent est "nox", qui a la même signification : nuit, obscurité.


Nyctalgie - Nyctalgie paresthésique des membres supérieurs - Nyctalope - Nyctalophobie - Nyctalopie - Nyctéméral - Nyctémère - Nycthéméral - Nycthémère - Nyctalophobe - Nyctophobie - Nycturie 

Nyctalgie   Nyctalgie paresthésique des membres supérieurs
Nosologie, rhumatologie, chirurgie  - 
[Angl. : Nyctalgia, Acroparesthesia]    N. f. 
* nycto : du grec nux, nuktos [nyct(o)-], nuit ; * algie : du grec algos [algo-, -algie, -algique], douleur. 
    Une nyctalgie est une douleur qui se déclare la nuit ou, si elle est continue, qui devient plus insupportable la nuit. Presque synonyme : hypnalgie
(du grec upnos [hypn(o)-, -ypnie], sommeil). Parmi celles qui amènent à de nombreuses consultations de rhumatologie ou d'algologie figurent les nyctalgies paresthésiques des membres supérieurs (du grec para, à côté de et du grec aisthêsis [esthésio-, esthésie], sensation, perception) : ce sont des fourmillements, engourdissements et picotements pouvant être très pénibles et douloureux, qui interviennent la nuit essentiellement dans les mains - voir le syndrome du canal carpien). Des douleurs du même type peuvent affecter tout le membre supérieur et sont généralement dues à des contraintes nerveuses.            Haut de page

Nycturie
Urologie néphrologie  -  [Angl. : Nycturia]    N. f. 
* nycto : du grec nux, nuktos [nyct(o)-], nuit ; * urie : du grec oûron [uro-, -urie, -urèse, -urétique], urine. 
    Une diurèse normale correspond à une émission d'urine relativement importante le jour et très ralentie la nuit. La nycturie est l'inversion de ce rythme, qui peut se produire par exemple, chez des personnes qui boivent beaucoup avant de se coucher. Mais dans la plupart des cas, la nycturie résulte d'une insuffisance de rein qui est devenu incapable de concentrer les urines pendant la nuit, c'est-à-dire que la réabsorption de l'eau ne se fait pas suffisamment au niveau des néphrons.
  Schéma d'un néphron  
    Cette pathologie qui entraîne une forme d'incontinence urinaire nocturne touche surtout les femmes, mais aussi, dans une moindre mesure, les hommes et ce d'autant plus qu'ils sont âgés. Sur le site de l'AFSSAPS, une rubrique est consacrée au Vesicare, médicament pour traiter les nycturies et qui a obtenu son AMM en 2004.
            Haut de page

Nyctalopie   Nyctalope
Ophtalmologie  -  [Angl. : Nyctalope, Nyctalopia]    N. f. 
* nyctalo : du grec nux, nuktos [nyct(o)-], nuit ; * opie : du grec ôps, opsis [ops, -opie, -opsie], œil, vue. 
    La nyctalopie est le fait pour une personne, de mieux distinguer les objets dans une relative obscurité qu'en plein jour où la vision peut devenir pratiquement nulle. Normale chez certains animaux dits "nocturnes", elle devient pathologique chez l'homme nyctalope (ce terme s'utilise aussi bien comme adjectif que comme substantif) et résulte d'un trouble visuel.
    Les cellules à bâtonnets (pour la vision nocturne) sont particulièrement performantes, alors que les cellules à cônes, responsables de la vision diurne sont en nombre insuffisant ou peu fonctionnelles.
    Haut de page

Nycthémère   Nyctémère   Nycthéméral   Nyctéméral
Pharmacologie, médecine du sommeil  -  [Angl. : Nyctohemera, Nyctohemeral]    N. m.  * nycto : du grec nux, nuktos [nyct(o)-], nuit ; * héméral : du grec hêmera [hémér(o)-, héméral], jour (par opposition à nuit). 
    Un nycthémère (syn. : nyctémère) est une période de vingt-quatre heures qui comporte un jour et une nuit. C'est une unité physiologique de temps qui comprend, pour l'homme comme pour la plupart des animaux, une période de veille et une période de sommeil. Adj. : nycthéméral (ou nyctéméral). Ex. les variations nycthémérales de la température.
    Haut de page

Nyctophobie   Nyctalophobie   Nyctalophobe
Psychologie psychiatrie  -  [Angl. : Nyctophobia, Nyctophobic]    N. f. 
* nycto : du grec nux, nuktos [nyct(o)-], nuit ; * phobie : du grec phobos [-phobe, -phobie], crainte.  La nyctophobie ou nyctalophobie est une peur irraisonnée, obsédante et angoissante de l'obscurité et de la nuit. Adj. et substantif : nyctalophobe : qui est atteint de nyctalophobie.    Haut de page