Retour à la page d'accueil  A - TERMINOLOGIE MEDICALE - A  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 25-02-2020

a-, an-    Préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de ».
Élément privatif d'origine grecque, passé en latin et servant à former trois types de mots : des emprunts au latin eux-mêmes pris à des préfixés grecs (acolyte, anonyme...) ; des emprunts plus récents au grec (achromatique) ; des mots formés en français, assez nombreux à partir du XVIIIe s., le deuxième élément étant en principe d'origine grecque (amoral, apolitique), puis quelconque (apesanteur, agravitation). Le grec a- devient en général an- devant une voyelle (anodin, anomalie) ; il a des correspondants dans la plupart des langues indoeuropéennes, dont le latin in-.
anis(o)-
   Du grec an, préfixe privatif et isos, égal ; le préfixe anis(o)- signifie donc inégal. Iso- : a donné en grec un grand nombre de composés. Iso- entre dans la composition de nombreux termes scientifiques en géographie, géophysique, médecine etc. La composition aniso- indique une notion de différence avec ce qui est égal ou homogène.


Anianthinopsie - Anictérique - Aniridie - Anischurie - Aniséiconie - Anisocaryose - Anisochromasie - Anisochromie - Anisocorie - Anisocorique - Anisocyte - Anisocytose - Anisodonte - Anisodontie - Anisogamie - Anisognathe - Anisognathisme - Anisoleucocytose - Anisomastie - Anisomélie - Anisomélique - Anisométrope - Anisométropie - Anisophorie - Anisopie - Anisorythmie - Anisosphygmie - Anisosthénie - Anisotonie - Anisotonique - Anisotrope - Anisotropie - Anisurie - Anocie-association - Anodonte - Anodontie - Anodynie - Anodynique - Anœstrus - Anomie - Anomie frontale - Anomphale - Anomphalie - Anonychie - Anophtalmie - Anophtalmique - Anophtalmos - Anopie - Anopsie - Anorchide - Anorchidie - Anorectique - Anorexie - Anorexie mentale - Anorexigène - Anorexique - Anorganique - Anorgasmie - Anorgasmique - Anormal - Anormalité - Anorthographie -  Anorthopie - Anorthoscope - Anosmie - Anosodiaphorie - Anosognosie - Anostéoplasie - Anostose - Anote - Anotie - Anotropie - Anovarie - Anovulation - Anovulatoire - Anoxémie - Anoxie - Anoxique - Anucléé - Anurie - Anurie excrétrice - Anurie sécrétoire - Apallesthésie - Apancréatique - Aparathyroïdie - Apareunie - Apastie - Apathie - Apathique - Apathiquement - Apepsie - Apeptique - Apéristaltisme - Aphagie - Aphake - Aphakie - Aphalangie - Aphaque - Aphaquie - Aphasie - Aphasie de Broca - Aphasie de conduction - Aphasie de Wernicke - Aphasie globale - Aphasie mixte - Aphasie motrice - Aphasie sensorielle - Aphasiologie - Aphasique - Aphémie - Aphilanthropie - Aphilanthropique - Aphiloponie - Aphone - Aphonie - Aphonogélie - Aphorèse - Aphrénie - Aphylactique - Aphylaxie - Aplacentaires - Aplasie - Aplasie intestinale - Aplasie médullaire - Aplasie rénale - Aplasie testiculaire - Aplasique - Aplastique - Apleurie - Apnée - Apneumatique - Apneumatose - Apneumie - Apneusis - Apode - Apodie - Apractognosie - Apragmatique - Apragmatisme - Apraxie - Apraxie gestuelle - Apraxie kinétique - Apraxie mélokinétique - Apraxique - Aproctie - Aproctose - Aprosexie - Aprosodie - Aprotinine - Apsychie - Aptyalisme - Apycnomorphe - Apyogénique - Apyrétique - Apyrexie - Apyrogène


Anianthinopsie
Ophtalmologie
  -  [Angl. : Anianthinopsy]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * ianthino : du grec ianthinos [ianthin(o)], relatif à la couleur violette ; * ops : du grec ôps, opsis [opsie], œil, vue.
    L'anianthinopsie est l'impossibilité de distinguer la couleur violette. C'est une forme de daltonisme ou de dyschromatopsie (vision anormale des couleurs) qui touche simultanément les cellules en cônes responsables de la vision du rouge et des cellules responsables de la vision du bleu.   Schéma d'une coupe de rétine    Haut de page

Anictérique
Hépatologie  -  [Angl. : Anicteric]   Adj.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * ictéro : du latin icterus, du grec ikteros, jaunisse.
    L'adjectif anictérique qualifie ce qui ne s'accompagne pas d'ictère ou de jaunisse. Ex. hépatite anictérique, choléstase anictérique (c'est-à-dire un arrêt de l'écoulement normal de la bile, à cause d'un calcul présent dans la vésicule ou le canal d'excrétion).    Haut de page

Aniridie
Ophtalmologie  -  [Angl. : Aniridia]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iridie, irido : du latin iris, iris.
    L'aniridie est l'absence de l'iris des yeux. Cette affection qui a pour conséquence une grande diminution de l'acuité visuelle, est héréditaire et congénitale. Elle est transmise selon le mode dominant et se complique souvent de glaucome.  Coupe sagittale de l'œil     Haut de page

Anischurie
Néphrologie urologie, gynécologie obstétrique  -  [Angl. : Anischuria]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * isch : du grec iskhein [isch-], arrêter ; * uro, urie : du grec oûron [uro-, -urie], urine.
    L'anischurie est l'impossibilité d'arrêter l'écoulement de l'urine. C'est une forme d'incontinence définie comme suit par l'International Continence Society : "Conditions objectivement prouvées de l'émission involontaire d'urine dans un endroit inapproprié entraînant un problème hygiénique et / ou social."

    En gynécologie, les types d'anischurie les plus fréquents sont l'anischurie d'effort et l'incontinence d'urgence mictionnelle. Les incontinences neurogènes par engorgement sont plus rares. L'incontinence totale due à une fistule vésicovaginale ne se voit plus que très rarement.    Haut de page

Aniséiconie
Ophtalmologie  -  [Angl. : Aniseikonia]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal ; * iconie : du grec eikôn [icon(o)-, iconique, -iconie], apparence, image.
    Il s'agit d'une anomalie de la vision binoculaire : le même objet donne pour chaque œil une image de taille et de forme différentes. Elle est due à une anisométropie et est spécialement gênante en cas de fort astigmatisme ou après extraction unilatérale du cristallin, faite pour traiter la cataracte.    Haut de page

Anisocaryose
Cytologie, histologie, cancérologie  -  [Angl. : Anisokaryosis]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal ; * cary(o)- : du grec karuon [cary(o)-, kary(o)-], noix, noyau ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques.
    L'anisocaryose est la présence d'une hétérogénéité de la taille des noyaux dans les cellules d'une tumeur et est souvent indicatrice de la malignité de cette tumeur. À l'examen microscopique d'une préparation histologique, les cellules malignes présentent des variations de taille qui sont plus ou moins importantes selon le type de tumeur.

    Dans certains cas, le diamètre des noyaux peut varier du simple au quadruple. On évalue le rapport nucléocytoplasmique, c'est-à-dire le volume du noyau d'une cellule divisé par celui de son cytoplasme. Ce rapport peut être inversé dans les tumeurs malignes indifférenciées, alors que pour les  cellules d'une tumeur maligne différenciée, le volume du cytoplasme est souvent normal ou peu diminué. Dans l'anisocaryose, la forme des noyaux est aussi anormale.    Haut de page

Anisochromie   Anisochromasie
Hématologie  -  [Angl. : Anisochromia, Anisochromasia]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal ; * chromo, chromie : du grec khrôma, khrômatos [chroma-, chromato, chromo], couleur.
    L'anisochromie caractérise une inégalité de coloration des globules du sang. Sur des frottis colorés par les méthodes habituelles, les hématies (globules rouges) apparaissent comme des disques roses, plus pâles au centre. Dans certains cas pathologiques, l'hémoglobine est inégalement répartie d'une cellule à l'autre et toutes les hématies n'ont pas la même teinte.
    Syn. anisochromasieSchéma d'une hématie   Haut de page

Anisocorie   Anisocorique
Ophtalmologie  -  [Angl. : Anisocoria, Anisocoric]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal ; * corio, corie : du grec korê [-cori(o)], pupille.
    L'anisocorie désigne l'inégalité de diamètre des deux pupilles ou la dilatation inégale des deux pupilles soumises à un même éclairement.
    Adj. : anisocorique : caractérise des pupilles présentant une anisocorie.   Haut de page

Anisocyte
Hématologie, médecine biologique  -  [Angl. : Anisocyte]   N. m.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal ; * cyto, cyte : du grec kutos [cyto], cellule.
    Toute cellule se distinguant par une taille ou une forme anormales, dans une population cellulaire donnée. Cette anomalie est fréquemment observée dans certaines pathologies sanguines. Ex. les hématies en forme de faucille dans une maladie héréditaire, la drépanocytose.  Drépanocytes vus au microscope     Haut de page

Anisocytose
Hématologie, médecine biologique  -  [Angl. : Anisocytosis]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal ; * cyto : du grec kutos [cyto], cellule ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques.
    L'anisocytose désigne l'inégalité de taille des différents éléments d'une population cellulaire. Dans certaines formes d'anémie, on observe une inégalité de taille des hématies (globules rouges), d'autant plus grande que l'anémie est plus marquée.    Haut de page

Anisodonte   Anisodontie
Odontostomatologie, orthodontie  -  [Angl. : Anisodon, Anisodontia]   Adj.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal ; * odonto : du grec odous, odontos [odonto], dent.
    L'adjectif anisodonte caractérise un individu qui possède des dents de longueur inégale et irrégulièrement disposées. Une correction efficace peut être effectuée dans la plupart des cas par l'orthodontie. 
    Anisodontie : n. f. état de celui qui a des dents d'inégale longueur.      Haut de page

Anisogamie
Génétique  -  [Angl. : Anisogamy]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal ; * gamo, gamie : du grec gamos [gam(o)], mariage.  
    L'anisogamie désigne une reproduction sexuée avec différence d'aspect entre le gamète mâle et le gamète femelle. C'est le fait de presque toutes les espèces, car le spermatozoïde avec sa tête, sa pièce intermédiaire, son flagelle et sa petite taille est fondamentalement différent de l'ovocyte (ou ovule), sphérique et de grande taille.    Haut de page

Anisognathe   Anisognathisme
Odontostomatologie, chirurgie dentomaxillofaciale  -  [Angl. : Anisognathic, Anisognathism]   Adj.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal ; * gnatho, gnathe : du grec gnathos [-gnathe, -gnath(o), -gnathie], mâchoire.
    L'adjectif anisognathe caractérise un individu qui possède deux mâchoires de largeur différente. Cette anomalie a pour résultat une mauvaise correspondance des dents supérieures avec les inférieures (ou occlusion), et le coefficient masticatoire peut en être plus ou moins affecté.   
    Anisognathisme
: n. m. état d'une personne qui a des mâchoires de largeur différente.   Haut de page

Anisoleucocytose
Hématologie, médecine biologique  -  [Angl. : Anisoleukocytosis]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal  ; * leuco : du grec leukos [leuc(o)-], blanc  ; * cyto : du grec kutos [-cyte, cyto], cellule  ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires.
    L'anisoleucocytose correspond à une répartition anormale des différents types de leucocytes (globules blancs) dans le sang, alors que leur nombre total est normal. L'anisoleucocytose peut toucher tous les types de leucocytes et est souvent caractéristique d'une pathologie donnée.   Haut de page

Anisomastie
Gynécologie obstétrique, chirurgie plastique reconstructrice et esthétique  -  [Angl. : Anisomastia]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal  ; * masto, mastie : du grec mastos [mast(o)-, -mastie], mamelle, relatif au sein. 
   L'anisomastie est l'inégalité de taille entre les deux seins. Si cette inégalité est très importante, la femme concernée peut recourir à la mastoplastie, chirurgie réparatrice, avec réduction d'un sein ou pose d'implants mammaires.     Haut de page

Anisomélie   Anisomélique
Orthopédie  -  [Angl. : Anisomelia, Anisomelic]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ;  * iso : du grec isos [iso], égal  ;  * mélo, mélie : du grec melos [-mèle, -mélie], membre.
    Le terme anisomélie traduit l'existence d'une inégalité entre les bras ou les jambes. En ce qui concerne les membres inférieurs, la plupart des gens ont une différence de longueur qui peut se corriger facilement avec des semelles orthopédiques. Si la différence est importante (membres supérieurs ou inférieurs), il faudra avoir recours à la chirurgie orthopédique.
    Adj. anisoméliques : se dit de membres (bras ou jambes) inégaux.     Haut de page

Anisométropie   Anisométrope
Ophtalmologie  -  [Angl. : Anisometropia, Anisometrope]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal  ; * métro : du latin metrum  ou du grec metron, mesure ; * ops, opie, opsie : du grec ops [opsie], œil.
    L'anisométropie est l'existence d'une différence du pouvoir réfringent des deux yeux, l'un étant myope et l'autre astigmate, emmétrope, hypermétrope, ou tous les deux ayant la même lésion, mais à un degré différent.
    Adj. : anisométrope : se dit d'une personne atteinte d'anisométropie.     Haut de page

Anisophorie
Ophtalmologie, chirurgie ophtalmique  -  [Angl. : Anisophoria]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal  ; * phoro, phoréo, phorie : du grec pherein [-phore, -phorie], porter.
   L'anisophorie correspond à une déviation importante et notable des axes visuels, sur un plan horizontal, des deux yeux d'un même patient, nécessitant une correction par des verres, ou une rééducation, voire une intervention de chirurgie ophtalmique.     Haut de page

Anisopie
Ophtalmologie, orthoptie, neurologie  [Angl. : Anisopia]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal  ; * ops, opie : du grec ôps, opsis [-opie, -opsie], œil, vue.
    Différence importante et notable de l'acuité visuelle, entre les deux yeux d'un même sujet. L'anomalie peut provenir de l'œil lui-même, ou de l'un des nerfs optiques.    Haut de page

Anisorythmie
Cardiologie  -  [Angl. : Anisorrhythmia]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal  ; * rythmo, rythmie : du latin rhythmus ou du grec rhuthmos [-rythmie, -rythmique], rythme.
    Le rythme auriculaire (des oreillettes) et le rythme  ventriculaire (des ventricules) ne sont plus synchronisés. C'est le résultat d'une anomalie de fonctionnement du tissu nodal, responsable de la création et de la propagation des ondes électriques à l'origine des contractions cardiaques.   Haut de page

Anisosphygmie
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Anisosphygmia]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal  ; * sphygmo, sphygmie : du grec sphugmos [-sphygmie, sphygmo-], pouls.
   L'anisosphygmie est l'existence d'une inégalité de l'amplitude des pulsations artérielles (valeur du pouls) alors que leur rythme reste constant.    Haut de page

Anisosthénie
Kinésiologie kinésithérapie  -  [Angl. : Anisoasthenia]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal  ; * sthéno, sthénie : du grec sthenos [sthénie] : force.
    L'anisosthénie est une inégalité anormale du tonus concernant des groupes de muscles synergiques (c'est-à-dire qui se contractent en même temps).    Haut de page

Anisotonique   Anisotonie
Biochimie  -  Adj.  [Angl. : Anisotonic, Anisotonia]   * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal ; * tono, tonie, tonique : du grec tonos [ton(o)], tension.

    Dans l'anisotonie, une solution qui n'est pas en équilibre moléculaire avec le milieu. Cela se traduit par une différence de la pression osmotique entre les deux solutions. La pression osmotique est le mouvement de l'eau d'un milieu moins concentré vers un milieu plus concentré, à travers une membrane semi-perméable ou biologique.
    Adj. : anisotonique : caractérise 2 solutions, qui ont des pressions osmotiques différentes.    Haut de page

Anisotrope   Anisotropie
Biochimie  -  [Angl. : Anisotropic, Anisotropy]   N. f. et adj.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal ; * tropo, tropie, trope : du grec trepein [-trope, -tropie, -tropisme], tourner, affinité pour. 
    Se dit d'un corps dont les propriétés physiques dépendent de la direction selon laquelle on les évalue. Les corps cristallisés sont généralement anisotropes. N. f. anisotropie : c'est le fait d'être anisotrope.    Haut de page

Anisurie
Néphrologie urologie  -  [Angl. : Anisuria]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * iso : du grec isos [iso], égal ; * uro, urie : du grec oûron [uro-, -urie, -urique], urine.
    L'anisurie est un dérèglement du débit urinaire qui varie brusquement d'un jour à l'autre. Elle se produit dans certaines affections hépatiques et rénales et se caractérise par une succession de polyurie et d'oligurie.    Haut de page

Anocie-association
Anesthésiologie réanimation  -  [Angl. : Anociassociation]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * noci, nocie : du latin nocivus, de nocere [noci-], nuire, douleur.
    Mode opératoire d'anesthésie où l'on associe l'anesthésie locale à l'anesthésie générale. On utilise l'anocie-association lors des grandes opérations chirurgicales afin d'écarter les réactions nerveuses de l'opéré(e).   Haut de page

Anodontie   Anodonte
Embryologie, odontostomatologie, chirurgie dentomaxillofaciale [Angl. : Anodontia, Anodonte]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * odonto, odontie, odonte : du grec odous, odontos [odont(o)], dent. 
    L'anodontie est une anomalie caractérisée par l'absence congénitale totale ou partielle de dents, par absence d'au moins deux dents permanentes juxtaposées ou de quatre dents permanentes par mâchoire, à l'exclusion des dents de sagesse. Le traitement consiste, lorsque cela est possible, à poser des implants en titane qui seront le support de prothèses dentaires.

    Adj. et nom : anodonte : se dit d'un sujet qui ne possède pas de dents (syn. de édenté).À noter que l'anodonte est aussi une moule d'eau douce.   Haut de page

Anodynie   Anodynique>
Algologie, pharmacologie  -  [Angl. : Anodynia, Anodyne]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * odynie : du grec odunê [-odynie], douleur. 
    L'anodynie est l'insensibilité à la douleur avec conservation des autres sensibilités : tactile, calorique ...  Syn. analgie.

Adj. : anodynique : médicaments qui affaiblissent ou suppriment la sensation de douleur, sans provoquer ni perte de conscience ni affaiblissement des autres sensations, à la différence des anesthésiques qui font disparaître indistinctement toutes les sensations.   Haut de page

Anœstrus
Gynécologie obstétrique  -  [Angl. : Anoestrus]   N. m.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * œstro, œstrus : du grec oistros [œstr(o)-], fureur, relatif à l’œstrus, modifications du vagin et de l’utérus sous l’influence des hormones ovariennes.
    L'anœstrus est l'absence complète de cycle œstral (ou cycle ovarien) chez une femme. Il est primaire si la femme n'a jamais eu de cycles, secondaire si cet arrêt intervient après une période avec des cycles normaux.    Haut de page

Anomie   Anomie frontale
Neurologie  -  [Angl. : Anomia, Frontal anomia]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * nomie : du grec nomos [-nome, -nomie, -nomique], loi ; * ou du grec anomia, désordre.
    Trouble de l'évocation des mots par une lésion de la convexité frontale gauche antérieure à l'aire de Broca. Le manque du mot se rapproche de l'aphasie de Broca en ce qu'il se manifeste par des délais ou des absences de réponse et qu'il peut être contré par l'ébauche ovale.
    Syn. aphasie anémique, anomie frontale.   Haut de page

Anomphalie   Anomphal(e)
Embryologie  -  [Angl. : Anomphalia, Anomphalous]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * omphalo, omphalie : du grec omphalos, nombril. 
    L'anomphalie est l'absence de nombril (ou ombilic). Adj. : anomphal(e) : qui ne possède pas d'ombilic. Dogme professé par ceux qui soutiennent qu'Adam (celui de la création) était dépourvu d'un nombril. Le peintre Jean-Baptiste Santerre (1658-1717 vulg.) fut l'un des plus célèbres partisans de l'anomphalie.   Haut de page

Anonychie
Dermatologie, embryologie, génétique  -  [Angl. : Anonychia]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * onycho, onychie : du grec onux, onukhos, ongle.
    L'anonychie est l'absence congénitale des ongles, souvent accompagnée d'anomalies du nombre ou de la taille des doigts et des orteils.    Haut de page

Anophtalmie   Anophtalmos   Anophtalmique
Embryologie, ophtalmologie  -  [Angl. : Anophthalmia, Anophthalmos, Anophthalmic]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * ophtalmo, ophtalmie : du grec ophtalmos [ophtalmo-, -ophtalmie], œil. 
    Absence congénitale des yeux. Cette anomalie qui concerne l'un ou les deux yeux, se rencontre entre autres dans le syndrome de Fraser et s'accompagne souvent de microphtalmie (les yeux sont anormalement petits) et de cryptophtalmie : pas de paupières ; c'est la peau du front qui est soudée à celle des joues.
    Syn. : anophtalmos (n. m.)   Adj. : anophtalmique.

    Les étiologies sont variées,
* formes héréditaires dominantes (si un parent est atteint, les enfants le seront obligatoirement) ou récessives,
* aberrations chromosomiques (chromosomes 13 ou 18),
* contacts avec des substances tératogènes : alcaloïdes, thalidomide, œstrogènes, salicylés, quinine, LSD, alcool, diabète maternel.

    Le gène PAX 6 joue un rôle essentiel dans les anophtalmies en commandant une cascade génétique assurant le développement de l'œil. Il n'y a pas de traitement de l'anophtalmie mais la prise en charge psychologique des parents et l'information génétique sont essentielles. Un traitement chirurgical par adaptation de prothèse orbitaire est indispensable pour assurer une bonne croissance du massif facial et diminuer le préjudice esthétique.   Haut de page

Anopsie   Anopie
Ophtalmologie  -  [Angl. : Anopsia]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * ops, opsie : du grec opsis [opsie], vue.
    L'anopsie est la privation de la vue. L'hémianopsie est la diminution ou perte de la vision dans une moitié du champ visuel. L'anopsie est une sorte de strabisme dans lequel le globe oculaire est dévié vers le haut.
    Syn. anopie.   Haut de page

Anorchidie    Anorchide
Embryologie, andrologie  -  [Angl. : Anorchia, anorchism, Anorchus]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * orchido, orchidie : du grec orkhis [orch(i)], testicule.
    État de celui qui n'a pas de testicules (un testicule manquant ou les deux). Chez le nouveau-né, absence de l'un ou des deux testicules dans le scrotum. Ils sont alors retenus dans la cavité abdominale ou dans le canal inguinal.

    Le gynécologue ou la sage-femme essaient de les faire descendre manuellement dans les bourses. Si cette manipulation ne suffit pas, une petite intervention chirurgicale sera nécessaire pour éviter la stérilité. Un garçon est cryptorchide si l'un ou les deux testicules ne sont pas descendus dans le scrotum avant la naissance.
    Adj. : Individu anorchide.   Haut de page

Anorexie    Anorexie mentale   Anorectique   Anorexique   Anorexigène
Psychiatrie psychologie  -  [Angl. : Anorexia, Hysteric apepsia, anorexia nervosa, Anorectic, Anorexiant]    N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * orexie, orexique : du grec orexis [orexie], appétit. 
    L'anorexie est la diminution importante de l'appétit, observée essentiellement chez les jeunes filles et les femmes de 15 à 25 ans. L'anorexie peut révéler un grand nombre de maladies, allant de la simple fatigue au cancer gastrique, en passant par l'hépatite virale, la tuberculose etc.

    L'anorexie mentale (AM) est le syndrome caractérisé par la restriction progressive de l'alimentation, inconsciemment volontaire, aboutissant à une perte totale de l'appétit. Amélie KLIPMAN, interne en psychiatrie au CHU Louis-Mourier (Colombes) a entamé une importante étude pour analyser la distribution de certains gènes qui seraient impliqués dans l'anorexie mentale, en particulier ceux qui codent pour les récepteurs et transporteurs de la sérotonine.
La découverte de tels gènes de prédisposition permettrait de révéler des marqueurs et d'isoler des sujets à haut risque, voire d'envisager des traitements préventifs et/ou curatifs


    Dans l'anorexie mentale, les médecins parlent de la triade des 3 A : anorexie, amaigrissement, aménorrhée (disparition des règles). Les conséquences peuvent être graves, avec des séquelles persistantes : ostéoporose, hypercholestérolémie, bradycardie et hypotension, constipation, œdèmes.
    Il existe un "Groupe d'Etude Français sur l'Anorexie et la Boulimie" ou GEFAB qui a une site Internet. 

Adj. anorectique ou anorexique. Anorexigène : qui provoque l'anorexie.    Haut de page

Anorganique
Médecine générale  -  [Angl. : Anorganic]   Adj.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * organo, organique : du latin organum, du grec organon [organ(o)-], outil. En biologie, cette racine désigne un ensemble de cellule organisées et remplissant une même fonction, donc un organe.
    L'adjectif anorganique caractérise un symptôme qui se manifeste indépendamment de toute lésion d'un organe. Par exemple, on peut entendre un souffle à l'auscultation d'un cœur alors qu'il n'existe aucune lésion de ce viscère.    Haut de page

Anorgasmie   Anorgasmique
Médecine de la reproduction  -  [Angl. : Anorgasmy, Anorgasmic]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * orgasmo, orgasmique : du grec orgân [orgasm(o)-], bouillonner d’ardeur, relatif à l’orgasme, état physiologique correspondant, pendant l’acte sexuel, à la contraction des organes érectiles, à l’épanchement des sécrétions et à un plaisir intense.
    L'anorgasmie est l'absence de tout plaisir au cours de l'acte sexuel. C'est un trouble relativement fréquent qui se définit par l'impossibilité d'obtenir un orgasme chez la femme.

* L'anorgasmie
est qualifiée de primitive si la femme n'a jamais eu une relation sexuelle satisfaisante. La sensibilité sexuelle de la femme est beaucoup plus diffuse que celle de l'homme et aucune femme n'arrive à l'orgasme de la même façon. D'où la nécessité, pour le partenaire, de trouver ce qui convient à chaque femme et d'être aidé par elle pour trouver ensemble le plaisir recherché.

* Les difficultés orgasmiques secondaires
: la fonction érotique féminine est une fonction fragile, à la merci de n'importe quel traumatisme local ou d'une affection plus générale. L'anorgasmie peut avoir de nombreuses causes. Entre autres : la présence d'adhérences au niveau du capuchon clitoridien, les maladies endocriniennes : le diabète, l'insuffisance des glandes surrénales, l'insuffisance hypophysaire, un affaiblissement général, l'absorption de drogues ... 

Parmi les causes citées lors de consultations médicales :
* La femme n'est pas réceptive aux caresses sur son corps et elles ne déclenchent pas les phénomènes de l'excitation sexuelle. Il arrive même que ces caresses provoquent une tension musculaire plus qu'une détente.
* La femme est réceptive aux caresses corporelles, mais ce sont les caresses sexuelles qui sont désagréables, pas excitantes, voire répugnantes.
* Toutes les étapes préliminaires se déroulent normalement, mais l'orgasme ne se déclenche pas. C'est l'anorgasmie qui ne peut être ainsi qualifiée que lorsque la relation se passe dans de bonnes conditions. Dans ce cas, une consultation avec un sexologue peut s'avérer bénéfique.

Anorgasmique
: adj. relatif à l'anorgasmie.    Haut de page

Anormal   Anormalité
Médecine générale  -  [Angl. : Abnormal, Abnormality]   Adj.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * normo, normal : du latin norma [norm(o)-], règle, équerre.  
    Qui ne correspond pas ou qui diffère de ce qui est considéré comme étant la norme, par rapport à des choses établies.  Anormalité : n. f.  caractère de ce qui est anormal. L'anormalité est très difficile à définir car cette notion varie considérablement selon les sociétés, les individus, les situations, les croyances etc.    Haut de page

Anorthographie
Neurologie, psychiatrie psychologie, orthophonie  -  [Angl. : Anorthography]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * ortho : du grec ortho [ortho-], droit ; * grapho, graphie : et du grec graphein [-graphe, -graphie, -graphique, graph(o)], écrire.
    Trouble de l'écriture : le sujet atteint n'a pas ou n'a plus la notion de l'orthographe des mots. Syn. : dysorthographie. Chez le jeune enfant scolarisé, cet état peut résulter d'un changement dans son entourage familial vécu comme un traumatisme. Des séances de rééducation chez un orthophoniste peuvent permettre des progrès rapides.    Haut de page

Anorthopie
Ophtalmologie, orthoptie  -  [Angl. : Anorthopia]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * ortho : du grec ortho [ortho-], droit ; * ops, opie : du grec ôps, opsis [-opie, -opsie], œil, vue.
    Distorsion de la vision dans laquelle les lignes droites apparaissent courbes. Cette anorthopie peut avoir de nombreuses causes, dont l'une est un astigmatisme important, c'est-à-dire une anomalie de la courbure des milieux transparents de l'œil et notamment de la cornée.      Haut de page

Anorthoscope
Ophtalmologie  -  [Angl. : Anorthoscope]   N. m.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * ortho : du grec ortho [ortho-], droit ; * scopo, scopie : du grec skopein, [-scope, -scopie, -scopique], regarder.
    C'est un appareil utilisé dans les tests ophtalmologiques, qui permet de reconstituer une image complète à partir de fragments de cette image.   Haut de page

Anosmie
Neurologie  -  [Angl. : Anosmia]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * osmo, osmie : du grec osmê [osm], odeur.
    L'anosmie est la diminution ou la perte de l'odorat, souvent accompagnée de perturbations du goût, par lésions nasales ou cérébrales. L'anosmie est souvent liée à l'agueusie (troubles du goût). Ainsi une perte importante de l'odorat peut abaisser considérablement le goût.

    Ces affections peuvent être dues à 2 grandes causes : polypes, tumeurs, rhinites peuvent obstruer le circuit des odeurs, et des atteintes neurologiques des centres du goût, des odeurs ou des neurones correspondants.
    Hémianosmie
: perte de l'odorat d'un seul côté.    Haut de page

Anosodiaphorie
Psychiatrie psychologie  -  [Angl. : Anosodiaphoria]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * noso : du grec nosos [noso-], maladie ; * dia : du préfixe grec dia- signifiant soit « séparation, distinction », soit « à travers ; * phoro, phoréo, phorie : du grec phoreo, phorô, phorein [-phore, -phorie], porter, avoir en soi ; * ou du grec diaphora [-diaphorie], différence.
    L'anosodiaphorie est le passage d'un état d'indifférence euphorique à un état pathologique organique sérieux. Indifférence relative du sujet à l'égard des troubles qui le frappent.   Haut de page

Anosognosie
Psychiatrie psychologie  -  [Angl. : Anosognosia]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * noso : du grec nosos [noso-], maladie ; * gnoso, gnosie : du grec gnôsis, [gnose, gnosie], connaissance.
    C'est le manque de conscience des conséquences du traumatisme, notamment au niveau des fonctions mentales supérieures (Babinski, 1914). Le patient est incapable de reconnaître sa maladie ou l'éventuelle perte de capacité fonctionnelle dont il est atteint.

    Il en résulte un manque de motivation dans la réadaptation, un refus d'utiliser les stratégies de compensation enseignées, le maintien de comportements non adaptés et des attentes irréalistes. Les neurologues ont constaté que cette pathologie résulte d'une atteinte de l'hémisphère cérébral mineur (le droit chez un droitier, le gauche chez un gaucher), et vraisemblablement d'un AVC (accident vasculaire cérébral) avec arrêt de l'irrigation sanguine.

    L'un des cas le plus évident de l'anosognosie est celui d'un malade atteint d'une hémiplégie (paralysie  de la moitié droite ou gauche du corps), qui non seulement ne reconnaît pas son handicap, mais se comporte comme s'il n'existait pas.     Haut de page

Anostéoplasie    Anostose
Embryologie  -  [Angl. : Anostéoplasia, Anostosia]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * ostéo : du grec osteon [-oste, -osté(o)], os ; * plasie : du grec plasis,  plassein [-plasie], action de façonner, modeler.
    Dans l'anostéoplasie, les os ne se développent pas normalement. On constate une atrophie sénile ou morbide du squelette. Syn. anostose. Les causes de cette pathologie sont nombreuses :
* anomalies génétiques,
* défaut d'absorption de calcium et/ou du phosphore,
* dysfonctionnement endocrinien, notamment des parathyroïdes etc.     Haut de page

Anotie    Anote
Otorhinolaryngologie, embryologie, chirurgie plastique reconstructrice et esthétique  -  [Angl. : Anotia, Anotus]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * oto, otie : du grec ous, ôtos [ot-, oti-, oto-, -otie], oreille.
    L'anotie est l'absence congénitale des oreilles externes (pavillons). Un individu anote ne possède pas d'oreilles externes. Une intervention chirurgicale à partir de l'âge de huit ans permet de remodeler le pavillon de l'oreille.
    Pour cela le chirurgien plasticien  utilise des fragments de cartilages qui sont prélevés au niveau des côtes et du sternum, plus précisément à l'articulation chondrocostale (entre la côte et le sternum). Dans certains cas il y intègre une prothèse en silicone.   Haut de page

Anotropie
Ophtalmologie, chirurgie ophtalmique  -  [Angl. : Anotropia]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * ops : du grec ôps, opsis [-opie, -opsie], œil, vue ; * tropo, tropie : du grec trepein [-trope, -tropie, -tropisme], tourner, affinité pour.
    L'anotropie est une forme de strabisme qui se caractérise par une déviation des axes visuels des deux yeux vers le haut. Dans les cas de déviation importante et après une période d'un an environ pour s'assurer qu'il n'y a pas de retour spontané à la normalité, le chirurgien ophtalmique pratique une opération qui consiste à décrocher les muscles du globe oculaire, puis à les refixer de façon à rétablir un bon axe de vision.    Haut de page

Anovarie
Gynécologie obstétrique, embryologie  -  [Angl. : Anovaria]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * ovario, ovarie : du latin ovarium, de ovum [ovari(o)], œuf, relatif à l’ovaire. 
    L'anovarie est l'absence totale ou partielle (aplasie) de l'un ou des deux ovaires. On emploie quelquefois ce mot pour désigner l'insuffisance ovarienne.      Haut de page

Anovulation   Anovulatoire
Gynécologie obstétrique  -  [Angl. : Anovulation, Anovular, anovulatory]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * ovule : du latin ovarium, de ovum [ovari(o)], œuf, relatif à l’ovaire.  
    L'anovulation est l'absence d'ovulation au cours d'un cycle menstruel. C'est un état normal pour l'ovaire avant la puberté et après la ménopause, mais anormal en période d'activité génitale. L'origine peut se trouver au niveau de l'ovaire ou des commandes neurohypophysaires.

Conséquences : stérilité et sécrétion insuffisante de progestérone.
L'adjectif anovulatoire caractérise un cycle menstruel sans ovulation.    Haut de page

Anoxémie
Hématologie, médecine biologique  -  [Angl. : Anoxemia]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * oxy : du grec oxos [oxy] : relatif à l'oxygène ; * émie : du grec haima, [émie] : relatif au sang.
    L'anoxémie est une variété d'anoxie due à une diminution de la pression partielle en oxygène du sang artériel (mal des montagnes, obstruction des voies respiratoires, affections pleuropulmonaires, cardiopathies). Le traitement se fait par oxygénothérapie.   Haut de page

Anoxie   Anoxique
Hématologie, médecine biologique  -  [Angl. : Anoxia, Anoxic]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * oxy, oxie : du grec oxos [oxy] : relatif à l'oxygène.
    État au cours duquel l'apport d'oxygène aux cellules d'un tissu vivant est inexistant ou insuffisant pour leur assurer un métabolisme normal. C'est la conséquence de l'anoxémie. L'anoxie peut avoir des conséquences dramatiques selon les tissus qui sont concernés : infarctus du myocarde ou infarctus cérébral notamment.  Adj. anoxique.    Haut de page

Anucléé
Médecine biologique  -  [Angl. : Non-nucleated]   Adj.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * nucléo, nucléé : du latin nucleus [nuclé(o)-, nucléique], noyau.
    État d'une cellule ou d'un élément qui ne possèdent pas de noyau. Exemple : les hématies ou érythrocytes (ou globules rouges) sont des cellules normalement anucléées.  Schéma d'une hématie    Haut de page

Anurie   Anurie excrétrice   Anurie sécrétoire
Néphrologie urologie  -  [Angl. : Anuria, Excretory anuria, Secretory anuria]   N. f.  * an : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * uro, urie : du grec oûron [uro], urine.
    L'anurie est l'absence complète ou quasi complète d'urine dans la vessie plusieurs heures après la dernière miction.

* L'anurie excrétrice ou fausse anurie, est due à une lithiase urétérale qui empêche l'urine de s'écouler dans la vessie ;
* L'anurie sécrétoire ou anurie vraie est l'arrêt de la sécrétion rénale. 

    La conséquence immédiate est l'augmentation de la pression dans le bassinet, provoquant de violentes coliques néphrétiques et la nécessité de poser une sonde urinaire, dans l'attente de la lithiase.   Haut de page

Apallesthésie
Neurologie  -  [Angl. : Apallesthesia]   N. f.   * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * pallo : du grec pallô [pall(o)-], bouger rapidement, vibrer ; * esthésio, esthésie : du grec aisthêsis [esthésio, esthésie], sensation, perception.
    L'apallesthésie est une affection neurologique qui entraîne la perte de la sensibilité vibratoire.    Haut de page

Apancréatique
Embryologie, endocrinologie et métabolismes  -  [Angl. : Apancreatic]   Adj.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * pancréato : du grec kreas [pancréat(o)], -chair, relatif au pancréas; * ique : du grec eikôs [-ique, -(ic)ien, -ienne], semblable, propre à, ou suffixe servant à transformer des substantifs en adjectifs ou en d’autres substantifs.  
Deux sens possibles :
* qui est sans relation avec le pancréas ou
* désigne l'absence de cet organe. 

    Dans ce dernier cas, il peut s'agir d'une absence de développement pendant l'embryogenèse. Il en résulte des anomalies digestives, relatives à l'absence de suc pancréatique et des anomalies hormonales, le pancréas sécrétant normalement deux hormones régulant la glycémie : l'insuline (hypoglycémiante) et le glucagon (hyperglycémiante).    Haut de page

Aparathyroïdie
Endocrinologie et métabolismes  -  [Angl. : Aparathyreosis]   N. f.   * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * para : du grec para, à côté de  ; * thyroïdo, thyroïdie : du grec thuroeidês [thyro-, thyréo-, thyroïdo-], en forme de porte ; en biologie : relatif à la thyroïde.
    L'aparathyroïdie désigne l'absence ou le fonctionnement insuffisant des 4 glandes parathyroïdes, situées juste en arrière de la glande thyroïde. Il en résulte une absence de la parathormone, sécrétée par ces glandes et une dérégulation des taux de phosphore et de calcium dans le milieu intérieur (sang et lymphe).
    Le traitement est essentiellement hormonal.     Haut de page

Apareunie
Gynécologie obstétrique, médecine de la reproduction  -  [Angl. : Apareunia]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * pare, parité : du latin parus, de parere [-pare, -parité], engendrer.
    L'apareunie est l'impossibilité totale de copulation, due à une malformation des organes génitaux féminins ou à leur absence.    Haut de page

Apastie
Psychiatrie psychologie  -  [Angl. : Apastia]   N. f.   * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * pasto, pastie : du latin pasta [-pastie], pâte – relatif aux aliments.
    Chez certains malades mentaux, l'apastie est le refus catégorique de tout aliment.   Haut de page

Apathie   Apathique   Apathiquement
Psychiatrie psychologie  -  [Angl. : Apathy, Apathic, Apathically]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * patho, pathie : du grec pathos [-pathie, -pathique, -pathe, patho], souffrance.
    Sorte d'engourdissement général, du physique et du moral, se traduisant par une grande inertie et une grande insensibilité vis-à-vis de l'environnement. C'est en général le résultat d'une dépression, mais aussi d'un dysfonctionnement endocrinien, notamment de la thyroïde ou des glandes surrénales.
    Adj. et nom : apathique : qui présente toutes les caractéristiques de l'apathie ; adv. apathiquement.    Haut de page

Apepsie   Apeptique
Gastroentérologie  -  [Angl. : Apepsia, Apeptic]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * pepso, pepsie : du grec pepsis [-pepsie], digestion.
    L'apepsie désigne une mauvaise digestion (essentiellement au niveau gastrique) résultant d'une insuffisance de sécrétion des sucs gastriques et notamment de la pepsine.
    Adj. et n. m. apeptique : qui se rapporte à l'apepsie ou qui en est atteint.   Haut de page

Apéristaltisme
Gastroentérologie  -  [Angl. : Aperistalsis]   Adj.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * péri : du grec peri [péri-], autour de ; * stalto, staltisme : du grec stello [-stalt(isme)], envoyer ; * ou péristaltisme: du grec peristellein, envelopper - relatif aux mouvements annulaires qui se propagent le long du tube digestif.
    L'apéristaltisme est le ralentissement important ou l'absence des contractions péristaltiques, c'est à dire des mouvements dus aux muscles circulaires et longitudinaux, responsables de la propagation des aliments, puis du bol, du chyme et du chyle dans le tube digestif.       Haut de page

Aphagie
Gastroentérologie  -  [Angl. : Aphagia]   N. f.   * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * phago, phagie : du grec phagos,  phagia, de phagein [phag(o)-, -phage, -phagie, -phagique], manger.
    L'aphagie est une affection qui consiste en l'impossibilité de déglutir (avaler la nourriture). C'est la forme extrême de la dysphagie.    Haut de page

Aphakie   Aphaquie
Ophtalmologie, chirurgie ophtalmique  -  [Angl. : Aphakia]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * phako, phakie : du grec phakos, lentille.
    L'aphakie (ou aphaquie) est l'absence de cristallin, congénitale ou provoquée (origine traumatique ou opératoire).

    Aphaquie unilatérale de l'enfant : dans certains cas de cataracte (opacification partielle ou totale du cristallin) constatée chez le jeune enfant, le chirurgien ophtalmologue retire le cristallin et place une lentille cornéenne dans le sac capsulaire, à la place du cristallin, ce qui donne de bons résultats. Si la pose d'une lentille intraoculaire est contre-indiquée, elle sera remplacée par des lentilles de contact ou des verres de lunette.     Haut de page

Aphake   Aphaque
Ophtalmologie, chirurgie ophtalmique  -  [Angl. : Aphakic]   Adj.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * phako, phake : du grec phakos, lentille.
    Se dit d'une personne dont un  œil ou les deux sont privés de cristallin. Dans certains cas de cataracte (opacification partielle ou totale du cristallin) constatée chez le jeune enfant, le chirurgien ophtalmologue retire le cristallin. Chez cet enfant aphaque (ou aphake), il place une lentille cornéenne dans le sac capsulaire, à la place du cristallin, ce qui donne de bons résultats.

    Si la pose d'une lentille intraoculaire est contre-indiquée, elle sera remplacée par des lentilles de contact ou des verres de lunette. Cette opération convient aussi  à des personnes plus ou moins âgées atteintes de cataracte.    Haut de page

Aphalangie
Embryologie  -  [Angl. : Aphalangia]   N. f.   * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * phalange, phalangie : du latin phalans, phalangis [phalang(o)-, -phalangie], relatif aux phalanges. 
    L'aphalangie est une affection congénitale ou acquise qui consiste en l'absence partielle ou totale des doigts, des orteils, ou de certaines de leurs phalanges. Exemple d'absence acquise de phalanges : les séquelles de la lèpre.    Haut de page

Aphasie   Aphasique   Aphasie sensorielle   Aphasie de Wernicke   Aphasie motrice   Aphasie de Broca   Aphasie de conduction   Aphasie mixte   Aphasie globale
Neurologie  -  [Angl. : Aphasia, Aphasic, Sensory aphasia, Wernike's aphasia, Motor aphasia, Broca's aphasia, Conduction aphasia, Mixed aphasia, Global aphasia]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * phase, phasie : du grec  phasis [phasie], parole.
    L'aphasie est la perte ou l'apparition d'un trouble de l’usage et de la compréhension du langage parlé et donc de la communication, résultant d’une lésion cérébrale limitée, localisée au lobe temporal gauche chez les droitiers, droit chez les gauchers.

Les psychologues distinguent
* L'aphasie sensorielle (ou de Wernicke) : cette forme d'aphasie se caractérise essentiellement par des troubles sensoriels et des difficultés à comprendre le langage. Il en résulte naturellement des troubles de la parole, de la compréhension, voire une hémianopsie. Les lésions se situent dans la région temporopariétale gauche du cortex.

* L'aphasie motrice (ou de Broca). Les lésions se situent autour de l'artère sylvienne, au niveau de l'aire cérébrale du langage, dite de Broca, mais peuvent souvent dépasser ces limites. Le patient perd l'expression motrice du langage et éprouve des troubles au niveau de la compréhension de la parole et de la lecture. Ces troubles se manifestent durant une période plus ou moins longue en fonction de l'atteinte cérébrale et des traitements.

* L'aphasie de conduction : dans ce cas, ce sont les voies de transmission entre les aires de Broca et de Wernicke qui sont atteintes. Parmi les principaux symptômes, on note une paraphasie et l'impossibilité de répéter des mots.

* L'aphasie globale ou totale ou mixte : elle associe les troubles observés dans l'aphasie de Broca avec d'importants troubles de la compréhension.

    L'aphasie peut également survenir, de manière plus ou moins sévère, après un traumatisme crânien, un AVC ou accident vasculaire cérébral, certaines intoxications et encéphalites.

    Les traitements restent à l'heure actuelle décevants, mais des progrès non négligeables sont cependant observés avec le concours d'orthophonistes et de l'entourage. Le malade doit non seulement réapprendre à parler, mais aussi à connaître le sens des mots. Les progrès sont lents mais encourageants. On estime aujourd'hui à 250 000 le nombre de personnes atteintes d'aphasie en France.
    Adj. : aphasique.    Haut de page

Aphasiologie
Psychiatrie psychologie  -  [Angl. : Aphasiology]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * phase, phasie : du grec  phasis [phasie], parole ; * logo, logie : du grec logos [-logie, -logique, -logiste, -logue] science, discours, raison.
    L'aphasiologie est la branche de la neuropsychologie s'intéressant à l'étude des pathologies du langage attribuables à un dysfonctionnement anatomophysiologique du cerveau.    Haut de page

Aphémie
Neurologie  -  [Angl. : Aphemia]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * phémo, phémie : du grec phêma, phêmatos [-phémie], parole. 
    L'aphémie est l'arrêt de la parole d'une durée relativement longue (deux à sept jours). Trouble transitoire survenant habituellement à la suite d'une intervention chirurgicale intéressant l'aire motrice supplémentaire ou d'une thrombose de l'artère cérébrale antérieure.    Haut de page

Aphilanthropie   Aphilanthropique
Psychiatrie psychologie  -  [Angl. : Aphilantropy, Non-philanthropic]   N. f.   * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * philo : du grec philos [-phile, -philie, phil(o)-], ami, qui aime ; * anthropo, anthropie : du grec  anthrôpos, homme.
    L'aphilantrope est caractérisé par l'absence de tout sentiment social, de toute générosité désintéressée.
    Adj. aphilanthropique.    Haut de page

Aphiloponie
Psychiatrie psychologie  -  [Angl. : Aphilopony]   N. f.   * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * philo : du grec philos [-phile, -philie, phil(o)-], ami, qui aime ; * pono, ponéo, ponie : du grec poneo, ponô [-ponie], peiner, souffrir.
    L'aphiloponie se traduit par une répulsion morbide à l'égard du travail ou de tout effort physique.   Haut de page

Aphonie   Aphone
Otorhinolaryngologie  -  [Angl. : Aphonia, Aphonous, aphonic]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * phono, phonie : du grec phônê [phon(o)], voix. 
    C'est l'extinction de voix, l'impossibilité d’émettre un son, souvent passagère, due à un problème au niveau des cordes vocales (laryngite par exemple) ou un choc émotionnel.
    Adj. : aphone : atteint(e) d'aphonie.    Haut de page

Aphonogélie
Psychiatrie psychologie  -  [Angl. : Aphonogelia]   N. f.   * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * phono : du grec phônê [phon(o)], voix ; * gélo, gélie : du grec gelôs, gelôtos [-gélie], rire.
     L'aphonogélie est l'impossibilité pour un individu atteint de cette affection, de rire à haute voix.    Haut de page

Aphorèse
Neurologie, chirurgie générale  -  [Angl. : Aphoresis]   N. f.   * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * phoro, phoréo, phorèse : du grec phoreo, phorô, pherein [-phore, -phorie], porter, avoir en soi.
    L'aphorèse désigne une diminution notable à l'endurance, en particulier à celle de la douleur. Ce terme est aussi (rarement) utilisé pour désigner une ablation ou une amputation.    Haut de page

Aphrénie
Psychiatrie psychologie  -  [Angl. : Aphrenia]   N. f.   * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * phrénie, phrénique : du grec phrên [-phrène, -phrénie] esprit ou relatif au diaphragme.
     L'aphrénie est l'oblitération des actes phréniques et peut correspondre à une forme d'idiotie congénitale, dans laquelle le sujet est dans l'impossibilité de penser. Alors que l'hypophrénie correspond à un ralentissement pathologique de l'activité mentale observé dans certaines pathologies neurologiques, parfois accompagné d'un état plus ou moins dépressif.     Haut de page

Aphylaxie Aphylactique
Immunologie allergologie  -  [Angl. : Aphylaxis, Aphylactic]   N. f.   * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * phylaxie : du grec phulaxis [phylaxie, phylactique], protection.
    L'aphylaxie est l'absence de moyens de lutte contre les agents infectieux (s'oppose à la prophylaxie qui est la lutte contre les germes microbiens). Une personne aphylactique ne possède pas de défense contre les agents infectieux.    Haut de page

Aplacentaire
Anatomie  -  [Angl. : Aplacental]   N. m.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * placento, placentaire : du latin placenta qui signifiant « galette », relatif à l’organe qui relie l’embryon à l’utérus maternel. 
    Les aplacentaires sont les Mammifères "inférieurs" sans placenta. On y distingue 2 groupes : les Marsupiaux qui sont paravivipares, et les Monotrèmes ovipares.    Haut de page

Aplasie   Aplasique   Aplasie intestinale   Aplasie médullaire   Aplasie rénale   Aplasie testiculaire
Embryologie  -  [Angl. : Aplasia, Aplastic, Intestinal aplasia, Medullary aplasia, Renal aplasia, Testicular aplasia]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * plaso, plasie : du grec plassein [plasie], façonner. 
    L'aplasie est l'absence congénitale de formation d'un organe ou d'un fragment d'organe : aplasie rénale, testiculaire, intestinale.

    Dans l'aplasie médullaire on note une diminution très importante du pouvoir d'hématopoïèse (fabrication des éléments figurés du sang) de la moelle osseuse, pouvant aboutir à une absence totale de toutes les variétés des globules du sang. Cette pathologie est aussi connue sous le nom d'anémie aplasique.    Haut de page

Aplastique
Embryologie, hématologie  -  [Angl. : Aplastic]   Adj.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * plastique, plastie, plasto : de -plastie, intervention modifiant les formes ou les rapports des organes.
L'adjectif aplastique caractérise une anémie sans signe de régénération des globules rouges.    Haut de page

Apleurie
Pneumologie, embryologie  -  [Angl. : Apleuria]   N. f.   * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * pleuro, pleurie : du grec pleuron [pleur(o)-], côté, relatif à la plèvre.
    L'apleurie est l'absence congénitale de la plèvre, sorte de sac à double membrane qui entoure les poumons et contient le liquide pleural.    Haut de page

Apnée
Pneumologie  -  [Angl. : Apnoea, apnea]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * pnée, pneumo : du grec pneumôn [pneumo-], poumon.  
    Une apnée correspond à une interruption de la respiration de plus de 10 secondes. Celle-ci peut être
* obstructive ce qui correspond à une poursuite des mouvements respiratoires, centrale avec une interruption complète des mouvements thoraciques et abdominaux ou
* mixte (centrale puis obstructive).

    La survenue de plus de 10 apnées + hypopnées par heure de sommeil définit le Syndrome d'Apnées du Sommeil (SAS). Dans l'immense majorité des cas, les apnées ou hypopnées obstructives sont prédominantes, correspondant à un collapsus complet ou incomplet du pharynx survenant au cours du sommeil. Le nombre d'arrêts respiratoires peut atteindre 60 à 80 par heure de sommeil.     Haut de page

Apneumatique
Médecine biologique  -  [Angl. : Apneumatic]   Adj.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * pneumo, pneumato : du grec pneuma, pneumatos [pneumat(o)-], souffle - relatif à l’air ou aux gaz ; * ique : du grec eikôs [-ique, -(ic)ien, -ienne], semblable, propre à, ou suffixe servant à transformer des substantifs en adjectifs ou en d’autres substantifs.
    L'adjectif apneumatique qualifie une réaction ou une opération qui se pratique à l'abri de l'air. Terme également utilisé pour désigner ce qui est dépourvu d'air.    Haut de page

Apneumatose
Pneumologie  -  [Angl. : Apneumatosis]   N. f.   * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * pneumo, pneumato : du grec pneumôn [pneumo-], poumon ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires.
    L'apneumatose est un collapsus (affaissement des tissus) des alvéoles pulmonaires. Cet état n'est normal que chez le fœtus. Syn. atélectasie.    Haut de page

Apneumie
Embryologie  -  [Angl. : Apneumia]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absene de » ; * pneumo, pneumie : du grec pneumôn [pneumo-], poumon.
    L'apneumie est l'absence de poumons (propre aux Amphibiens terrestres à respiration cutanée). Chez l'homme : monstruosité caractérisée par l'absence congénitale des poumons.   Haut de page

Apneusis
Neurochirurgie  -  [Angl. : Apneusis]   N. m.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * pneumo, pneusis : du grec pneumôn [pneumo-], poumon. 
    L'apneusis est l'état résultant de l'ablation de la portion supérieure de la protubérance annulaire (c'est le centre pneumotaxique, situé dans le cerveau) et qui se traduit par une inspiration longue et spasmodique.    Haut de page

Apodie   Apode
Embryologie  -  [Angl. : Apodia, Apodal]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * podo, podie : du grec pous, podos [pod(o)-, -pode], pied.
    L'apodie est l'absence congénitale de pieds. L'apodie peut s'apparenter à une forme d'amélie. Adj. apode : qui n'a pas de pieds, de pattes, de nageoires. En zoologie, l'orvet est un lézard apode.    Haut de page

Apractognosie
Neurologie  -  [Angl. : Apractognosia]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * practo : du grec practôr, practoros [pract(o)-], qui perçoit, dans le sens perception sensorielle ; * gnoso, gnosie : du grec gnôsis, [gnose, gnosie], connaissance.
    L'apractognosie est l'absence ou la diminution de la réaction aux stimuli nociceptifs, affectant aussi bien le retrait du membre que la mimique faciovocale et la traduction verbale ou l'expression du retentissement psychoaffectif de la douleur. Une atteinte bilatérale ou pariétale gauche entraîne une asymbolie douloureuse totale.   Haut de page

Apragmatisme   Apragmatique
Neurologie, psychologie  -  [Angl. : Apragmatism, Apragmatic]   N. m.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * pragmatique : du latin pragmaticus, du grec pragmatikos, de pragma, -atos, action, affaire.
    L'adjectif pragmatique qualifie une personne qui ne se fonde que sur l'étude des faits eux-mêmes, qui prend la valeur pratique comme critère de la vérité. L'apragmatisme est donc l'incapacité à concevoir et à coordonner l'ensemble des actions partielles concourant à la réalisation des comportements utiles.

    Une telle personne est qualifiée d'apragmatique, cet adjectif étant aussi utilisé comme substantif.    Haut de page

Apraxie   Apraxique   Apraxie mélokinétique   Apraxie gestuelle   Apraxie kinétique
Neurologie, neuropsychologie  -  [Angl. : Apraxia, Apraxic, Limb-kinetic apraxia, Motor apraxia, Kinetic apraxia]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * praxo, praxie : du grec praxis [praxie], action.
    L'apraxie désigne un déficit neurologique de la motricité dont l'analyse est complexe : c'est un "oubli" des gestes appris, consécutif à une lésion de la région du cortex cérébral commandant l'élaboration effective des gestes acquis au cours de l'apprentissage et par habitude.
    Par exemple, l'apraxique ne peut plus s'habiller, cacheter une lettre ... L'apraxique imagine et décrit le geste qu'on lui demande de faire, mais il n'est plus capable de l'exécuter car il a oublié la gestuelle permettant sa réalisation. On parle aussi d'amnésie motrice.

    La classification des différentes apraxies n'a cessé d'évoluer, d'être modifiée selon les auteurs et est relativement complexe. Exemple : l'apraxie mélokinétique (* mélo : du grec melos [mélo-, -mèle, -mélie, mélique], relatif au membre ; * kinétique : du grec kinêsis [kin-, kinési-, kinési(o)-, -kinésie], mouvement) fait partie des apraxies dites gestuelles ou kinétiques, car elle affecte un membre, le plus souvent supérieur et est en général unilatérale. C'est un trouble de l'exécution des mouvements appris, qui résulte, selon certains auteurs, de la perte des souvenirs kinétiques, selon d'autres, d'atteintes cérébrales controlatérales, avec lésions frontales ou pariétales.

    Les neuropsychologues parlent
* d'aimantation : le patient suit de la main tout objet en contact ou présent dans son champ visuel, présente un réflexe de succion pour des objets situés près de sa bouche, ou
* de répulsion : réactions d'évitement, le contraire du cas précédent. On admet aujourd'hui que l'apraxie mélokinétique résulte le plus souvent de lésions du corps calleux et de l'hémisphère cérébral gauche, plus rarement de l'hémisphère droit ou du sub-cortex.       Haut de page

Aproctie   Aproctose
Embryologie, gastroentérologie, chirurgie plastique reconstructrice et esthétique  -  [Angl. : Aproctia]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * procto, proctie : du grec prôktos [proct(o)-], anus.
   L'aproctie ou son syn. aproctose (du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires) est l'absence congénitale de l'anus. Cette pathologie peut être d'origine génétique et nécessite un traitement chirurgical précoce (proctoplastie, stomie) afin de permettre un transit gastro-intestinal normal.     Haut de page

Aprosexie
Psychiatrie psychologie  -  [Angl. : Aprosexia]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * prosexie : du grec prosexis, attention.
    L'aprosexie est caractérisée par des troubles de l'attention et en particulier par une impossibilité de concentration prolongée. Les causes sont le handicap mental, une névrose ou une psychose chez l'enfant.        Haut de page

Aprosodie
Psychiatrie psychologie  -  [Angl. : Aprosody]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * proso : du grec pros [pros(o)], qui s’adapte à, qui va avec ; * odie : du grec ôdê [-odie], chant.
     L'aprosodie est l'absence des éléments prosodiques dans la parole. Le discours est monotone, sans changement de rythme ou d'intensité. Cet état se rencontre en particulier chez les parkinsoniens.    Haut de page

Aprotinine
Pharmacologie, hématologie  -  [Angl. : Aprotinin]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * proto, protéino, protido : du grec tardif prôteios, signifiant "qui occupe le premier rang" ou "de première qualité", lui-même dérivé de protos, premier, relatif aux protides ou aux protéines, composées essentiellement de C, H, O et N. 
    Appelée aussi "inhibiteur de Frey", l'aprotinine est avant tout un antifibrinolytique, qui trouve de ce fait des applications dans de nombreux domaines. L'aprotinine est un polypeptide de 6,5 kD qui a été isolé à partir du poumon de bœuf.

     C'est également un inhibiteur de la trypsine, de la plasmine et de la kallikréine plasmatique. On l'utilise l'aprotinine en chirurgie, pour prévenir d'éventuelles hémorragies et on la produit par génie génétique.    Haut de page

Apsychie
Neurologie
  -  [Angl. : Apsychia]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * psycho, psychie : du grec  psukhê [psych-, psych(o)-, -psychie], anciennement souffle, aujourd'hui esprit.
    L'apsychie est l'état d'une personne qui n'a plus de conscience (inconscience), qui a perdu connaissance.    Haut de page

Aptyalisme
Odontostomatologie  -  [Angl. : Aptyalism, aptyalia]   N. m. * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * ptyalo, ptyalisme : du grec ptualon [ptyalo], salive.
    L'aptyalisme est la diminution ou la suppression de la sécrétion des glandes salivaires qui entraîne une sécheresse de la bouche. Syn. asialisme. Voir aussi xérostomie.    Haut de page

Apycnomorphe
Neurologie, histologie cytologie  -  [Angl. : Apyknomorphous]   Adj.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * pycno : du grec puknon [pycn(o)-], fortement, sagement ; * morpho, morphe : du grec morphê [morph(o)-, -morphique], forme.
     L'adjectif apycnomorphe concerne les cellules nerveuses qui ne possèdent pas de corps de Nissl (régions riches en réticulum endoplasmique granulaire) groupés de façon compacte.    Haut de page

Apyogénique
Biologie médicale  -  [Angl. : Apyogenous]   Adj.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * pyo : du grec puon [-pyo], relatif au pus et du latin ; * géno, génique : du grec genesis [-gène, -genèse], naissance, formation, qui engendre.
    Une plaie est qualifiée d'apyogénique lorsqu'elle ne produit pas de pus.    Haut de page

Apyrexie   Apyrétique   Apyrogène
Médecine générale, pharmacologie  -  [Angl. : Apyrexia, Apyretic, Apyrogenic]   N. f.  * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * pyrexo : du grec pur [pyro, pyréto, pyrex], chaleur, feu.
L'apyrexie est l'absence de fièvre.
* Apyrétique
(syn. afébrile) : qui ne s'accompagne pas de fièvre. 
* Apyrogène
: qui empêche la montée de la température. Un médicament apyrogène est aussi appelé un antipyrétique. Exemple : l'acide acétylsalicylique ou aspirine est un médicament apyrogène.    Haut de page