Retour à la page d'accueil  A - TERMINOLOGIE MEDICALE - A  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 10-01-2021

Aér(o)-      Du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros, air. Préfixe, racine ou suffixe des  termes relatifs à l'air.


Aérasthénie - Aérateur - Aérémie - Aérenchyme - Aérendocardie - Aérentérectasie - Aérifère - Aérium - Aérivore - Aéroacrophobie - Aérobie - Aérobilie - Aérobiose - Aérobiologie - Aérocèle - Aérocolie - Aérocolpos - Aérocyste - Aérocystographie - Aérocystoscopie - Aérodermectasie - Aérodontalgie - Aéroembolisme - Aérogastrie - Aérogène - Aérographie - Aéro-ionisation - Aéronaupathie - Aéronautique - Aéropathie - Aérophagie -  Aérophile - Aérophobie - Aéropiésie - Aéropiésisme - Aéropiésisme négatif - Aéropiésisme positif - Aéropléthysmographe - Aéropléthysmographie - Aéroscope - Aérosialophagie - Aérosol - Aérostathérapie - AérotaxieAérotaxie négative - Aérotaxie positive - Aérothérapie - Aérothermothérapie - Aérotonomètre - Aérotropisme - Aérotropisme négatif - Aérotropisme positif - Aéro-urétroscopie

Aérasthénie
Psychiatrie psychologie
  -  [Angl. : Aeroasthenia]   N. f.aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * a- : du préfixe "a" : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * sthéno, sthénie : du grec sthenos [sthénie] : force.
    L'aérasthénie est une psychasthénie (état de névrose caractérisée par une angoisse morbide) avec perte totale de confiance en soi. Cette neuropathie a été observée chez certains pilotes d'avion, les rendant inaptes au pilotage.        Haut de page

Aérateur transtympanique
Otorhinolaryngologie  -  [Angl. : Transtympanic aerator]   N. m.  aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * ateur : du suffixe -at, atique, -ateux qui sert à transformer des substantifs en adjectifs ou en d’autres substantifs. 
    Le drainage transtympanique (* drainage : de l’anglais to drain [drain, -drainage], égoutter, supprimer un liquide en excès ; * trans : du latin trans [trans-], au-delà, à travers ; * tympanique : du latin tympanum, du grec tumpanum [tympan(o)-], tambour, relatif au tympan) est une technique qui est utilisée essentiellement chez les enfants souffrant d'otites à répétition et qui a pour but d'établir une communication entre l'oreille moyenne (où se trouvent les osselets) et l'oreille externe.
    En milieu hospitalier et sous anesthésie locale ou générale selon les cas, le chirurgien ORL pratique une petite incision dans la partie basse du tympan puis place un petit objet qui a la forme d'un yoyo, creux en son centre. Cet objet porte également le nom de yoyo ou aérateur, car il permet à une éventuelle collection de pus qui se serait formée dans l'oreille moyenne, de s'écouler dans l'oreille externe, évitant ainsi une augmentation de pression et une baisse de l'audition. Après un délai variable selon les sujets, ce drain est automatiquement rejeté et le tympan se referme tout seul.     Yoyo en place dans le tympan         Haut de page

Aérémie
Hématologie
  -  [Angl. : Aeremia, aeraemia]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * émie : du grec haima, [émie] : relatif au sang.
   L'aérémie se traduit par la présence de gaz anormalement libérés dans le sang. Elle entraîne l'aéroembolisme, qui s'observe chez ceux qui sont soumis à de fortes différences de pression (plongeurs en eaux profondes qui ne respectent pas les paliers de décompression, aviateurs etc.). Anc. orth. : aéro-embolisme. C'est principalement l'azote qui forme des bulles dans le sang.
    Actuellement, les plongeurs en eaux profondes (IFREMER par ex.) respirent des mélanges spéciaux moins dangereux, comme l'héliox (hélium - oxygène).     Haut de page

Aérenchyme
Histologie cytologie
  -  [Angl. : Aerenchym, aerenchyma]   N. m.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * en- : préfixe qui indique la position dans quelque chose ; * chyme : du grec chumas, chumos [chym(o)-, -chyme], flux, épanchement liquide, suc, sérosité des humeurs, suppuration.
    L'aérenchyme est un tissu propre aux plantes immergées (nénuphars, joncs), et qui contiennent des lacunes aérifères. Ces structures peuvent former des sortes de flotteurs qui maintiennent les plantes immergées à la verticale.      Haut de page

Aérendocardie
Cardiologie
  -  [Angl. : Aerendocardia]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * endo : du grec endon [endo-], au-dedans ; * cardie : du grec kardia [cardio, -cardie], cœur.
   L'aérendocardie est la présence accidentelle d'air dans les cavités cardiaques. Cette pathologie constitue un risque majeur d'accident cardiovasculaire par formation d'une thrombose (caillot) qui risque d'obstruer, selon son diamètre, une artère plus ou moins importante.       Haut de page

Aérentérectasie
Gastroentérologie
  -  [Angl. : Aerenterectasia]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * entéro : du grec enteron [entér(o)-], intestin ; * ectasie : du grec ektasis [ectasie], dilatation d'un segment d'organe creux ou d'un vaisseau.
    L'aérentérectasie est la distension de l'intestin, due à la présence d'une quantité anormalement grande de gaz. Cette dilatation excessive peut s'avérer très douloureuse. Il existe des médicaments à base de charbon actif pour dissoudre ces excès gazeux. On les associe souvent avec des levures qui ont le pouvoir de rééquilibrer la flore intestinale.             Haut de page

Aérifère
Pneumologie
  -  [Angl. : Aeriferous]   Adj. et n. m.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * fère : du latin ferre [-fère], porter ; a pris aussi le sens de transporter, conduire.
    L'adjectif aérifère caractérise ce qui porte, qui conduit, qui distribue l'air. La trachée, les bronches, les bronchioles, sont des conduits aérifères, comme les fosses nasales, le pharynx et le larynx.      Haut de page

Aérium
Pneumologie, épidémiologie et santé publique, pédiatrie
  -  [Angl. : Sanatorium]   N. m.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * arium : du latin -arium, orium, suffixes neutres pour des objets, des espaces, des bâtiments.
    Un aérium est un établissement de cure de repos placé sous surveillance médicale, destiné à recevoir des enfants convalescents, âgés de 3 à 16 ans, indemnes de lésions tuberculeuses.      Haut de page

Aérivore
Médecine biologique
  -  [Angl. : Aerivore]   Adj. et n. m.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * vore : du latin -vorus, de vorare [-vore], manger.
    L'adjectif aérivore qualifie ce qui se nourrit d'air, qui respire par ingestion d'air. Ex. une amibe aérivore.      Haut de page

Aéroacrophobie
Psychiatrie psychologie
  -  [Angl. : Aeroacrophobia]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * acro : du grec akros [acro-] élevé, préfixe qui signifie élevé, extrémité ; * phobie : du grec phobos [-phobe, -phobie], crainte.
    L'aéroacrophobie est la peur panique qu'ont certaines personnes de voyager en avion. Il existe aujourd'hui des stages spécialement destinés à ces personnes, désireuses de vaincre leur aéroacrophobie.       Haut de page

Aérobie   Aérobiose
Médecine biologique, physiologie
  -  [Angl. : Aerobic, Aerobiosis]   Adj. et n. m.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * bie, biose : du grec bios [bio], vie.
    L'adjectif aérobie qualifie des microorganismes qui se développent en présence d'air ou d'oxygène libre. Ex. bactéries aérobies, qui nécessitent la présence d'air pour vivre.
    Aérobiose
: vie exigeant la présence d'oxygène. L'aérobiose est le mode de vie de presque tous les êtres vivants. Par opposition, il existe des bactéries anaérobies pour lesquelles l'oxygène est toxique. Dans les laboratoires, leurs cultures sont faites dans des enceintes spéciales ne contenant que de l'azote.      Haut de page

Aérobilie
Hépatologie
  -  [Angl. : Aerobilia]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * bilie : du latin bilis, bile.
     L'aérobilie est la présence d'air dans les voies biliaires pouvant être due à une anastomose cholédocoduodénale (c'est-à-dire une liaison existant entre l'intestin, qui renferme toujours plus ou moins d'air, et le canal cholédoque) ou une sphinctérotomie.      Haut de page

Aérobiologie
Médecine biologique
  -  [Angl. : Aerobiology]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * bio : du grec bios [bio], vie ; * logie : du grec logos [-logie] science, discours.
    L'aérobiologie est la science des microorganismes contenus dans l'air : pollens, microbes, levures, bactéries, certains virus, etc. Ils sont préalablement aspirés à travers un papier de porosité déterminée.     Haut de page

Aérocèle
Médecine générale, pneumologie
  - [Angl. : Aerocele]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * cèle : du grec kêlê [-cèle], tumeur, hernie.
    Une aérocèle est une tuméfaction constituée par une infiltration d'air dans une cavité adventice, comme la laryngocèle, la trachéocèle (voir ces termes).      Haut de page

Aérocolie
Gastroentérologie
  -  [Angl. : Aerocolia]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * colie : du grec kôlon [colo], intestin, racine des termes relatifs au côlon.
    L'aérocolie, est l'accumulation d'air dans le côlon,  principalement dans l'angle gauche. C'est une forme de l'aérophagie qui peut déterminer des symptômes allant du simple inconfort à des crises douloureuses, violentes mais sans gravité.
    Le traitement est pharmaceutique (certains charbons adsorbants) et consiste aussi à changer certaines habitudes alimentaires. Les diététiciens recommandent d'abord de changer sa façon de manger : la déglutition d'aliments bien mâchés pendant un repas pris calmement entraîne moins d'air que si l'on avale rapidement, dans un stress plus ou moins important.
    Il faut savoir aussi que certains aliments sont plus fermentescibles et provoquent des dégagements gazeux plus importants : fromages gras et fermentés, légumes secs, oignons, artichauts graisses sauces et chocolats, entre autres, sont à proscrire ou à limiter pendant un traitement d'aérocolie.
 Schéma du côlon       Haut de page

Aérocolpos
Gynécologie obstétrique
  -  [Angl. : Aerocolpos]   N. m.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * colpos : du grec kolpos [colp(o)-], vagin.
   L'aérocolpos désigne la présence d'air ou d'un autre gaz dans le vagin, et qui y provoque une distension.      Haut de page

Aérocyste
Physiologie
  -  [Angl. : Aerocyst]   N. m.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * cyste : du grec kustis [-cyste, cyst(o)], vessie.
En botanique, un aérocyste désigne une vésicule pleine d'azote, servant de flotteur à certaines algues brunes.      Haut de page

Aérocystographie
Néphrologie urologie, imagerie médicale et interventionnelle
  -  [Angl. : Aerocystography]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * cysto : du grec kustis [-cyste, cyst(o)], vessie ; * graphie : du grec graphein [ -graphie], écrire.
    L'aérocystographie est l'examen radiographique de la vessie, après y avoir insufflé de l'air ou un gaz neutre pour la dilater et permettre un meilleur examen de sa paroi interne.      Haut de page

Aérocystoscopie
Néphrologie urologie, imagerie médicale et interventionnelle
  -  [Angl. : Aerocystoscopy]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * cysto : du grec kustis [-cyste, cyst(o)], vessie ; * scopie : du grec skopein, [-scope, -scopie], regarder.
    L'aérocystoscopie est l'examen endoscopique de la vessie, après y avoir insufflé de l'air ou un gaz neutre pour la dilater et permettre un meilleur examen de sa paroi interne.      Haut de page

Aérodermectasie
Dermatologie
  -  [Angl. : Aerodermectasia]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * dermo : du grec dermo, dermatos [dermo, dermato], peau ; * ectasie : du grec ektasis [ectasie], dilatation d'un segment d'organe creux ou d'un vaisseau.
    Une aérodermectasie est une distension de la peau par emphysème (gonflement du tissu sous-cutané par introduction d'air à la suite d'un accident) sous-cutané.        Haut de page

Aérodontalgie
Odontostomatologie
  -  [Angl. : Aerodontalgia]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * odonto : du grec odous, odontos [odonto], dent ; * algie : du grec algos [algo-, -algie, -algique], douleur.
    L'aérodontalgie est une douleur (ou algie) dentaire provoquée par les changements de pression atmosphérique, se manifestant pendant les vols à altitudes variées.      Haut de page

Aéroembolisme
Angiologie et médecine vasculaire
  -  [Angl. : Aeroembolism]   N. m.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * embol : du grec embolê [embolie], attaque, obstruction des vaisseaux ; * isme : du suffixe  -isme  servant à former des substantifs.
   L'aéroembolisme désigne la présence de bulles de gaz (azote) libres dans les capillaires et les tissus, qui s'observe chez ceux qui sont soumis à de fortes différences de pression (plongeurs en eaux profondes qui ne respectent pas les paliers de décompression, aviateurs etc.). Anc. orth. : aéro-embolisme.       Haut de page

Aérogastrie
Gastroentérologie
  -  [Angl. : Aerogastria]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * gastrie : du grec gastêr [gastéro-, gastro-, gastre], ventre, estomac.
    L'aérogastrie est un trouble de la digestion stomacale (donc dans l'estomac), causé par une trop grande ingestion d'air. Il peut en résulter une distension de l'estomac.      Haut de page

Aérogène
Médecine biologique
  -  [Angl. : Aerogenous]   Adj. et n. m.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * gène : du latin et du grec genesis [-gène, -genèse], naissance, formation, qui engendre.
    L'adjectif aérogène est utilisé pour qualifier une bactérie qui produit des gaz ou certaines miliaires.       Haut de page

Aérographie
Imagerie médicale et interventionnelle
  -  [Angl. : Aerography]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * graphie : du grec graphein [-graphie, -graphique], écrire.
    En imagerie médicale, l'aérographie est un examen radiographique exécuté après insufflation d'air ou d'un gaz neutre. Cette technique est utilisée, par exemple, pour l'aérocystographie, l'aéro-urétrographie etc.      Haut de page

Aéro-ionisation
Neurologie, dermatologie
  -  [Angl. : Aeroionization]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * iono : du mot anglais ion, venant lui-même du participe présent du grec ienai [ion(o)-, -ionique], aller, qui se déplace ; * isation : du latin atio, ationis [-isation], suffixe nominal, qui transforme une racine en nom.
    L'aéro-ionisation est une méthode de traitement par les ions de l'air (c'est-à-dire les particules chargées d'électricité positive ou négative). Elle est utilisée dans les maladies nerveuses et en dermatologie. Dans l'asthme, l'hypertension, l'insomnie et en endocrinologie, on utilise les ions négatifs.      Haut de page

Aéronaupathie
Médecine générale
  -  [Angl. : Airsickness]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * nau- :  du grec naus [nau-], navire ; * pathie ; du grec pathos [-pathie, -pathique], souffrance.
    L'aéronaupathie est l'ensemble des troubles dus aux transports aériens  (vertiges, nausées, dyspnée ...). Synonyme : mal de l'air.      Haut de page

Aéropathie
Médecine générale
  -  [Angl. : Aeropathy]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * pathie : du grec pathos [-pathie, -pathique], souffrance.
    Le terme aéropathie désigne, d'une façon générale, tous les troubles résultant des modifications de la pression atmosphérique : mal de l'air, maladie des caissons etc.      Haut de page

Aéronautique
Hématologie
  -  [Angl. : Aeronautical]   Adj.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * nautique : du grec naus [nau-], navire.
    La médecine aéronautique étudie les troubles provoqués par les voyages aériens et les moyens d'y remédier. Les effets physiologiques de l'altitude sont dus à la diminution de l'apport en oxygène et de la pression atmosphérique qui entraînent une expansion des gaz libres contenus dans les cavités naturelles, essentiellement les oreilles, les sinus et le tube digestif.      Haut de page

Aérophagie
Gastroentérologie
  -  [Angl. : Aerophagy]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * phagie : du grec phagos,  phagia, de phagein [phag(o)-, -phagie], manger.
    Déglutition exagérée de l'air atmosphérique qui pénètre dans l'estomac. L'aérophagie n'est pathologique que si elle est excessive, entraînant des éructations (rots) et une certaine dilatation de l'estomac.      Haut de page

Aérophile
Médecine biologique
  -  [Angl. : Aerophil]   Adj.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * phile : du grec philos [-phile, -philie, phil(o)-], ami, qui aime.
    L'adjectif aérophile caractérise les organismes (bactéries par ex.) qui ont besoin d'air pour se développer. La plupart des êtres vivants sont aérophiles.      Haut de page

Aérophobie
Psychiatrie psychologie
  -  [Angl. : Aerophobia]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * phobie : du grec phobos [-phobe, -phobie], crainte.
    L'aérophobie est la crainte maladive de l'air, des courants d'air, du vent.       Haut de page

Aéropiésie
Médecine générale
  -  [Angl. : aeropiesotherapy]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * piéso : du grec piezo [-pièse, -piésie], écraser, presser.
    L'aéropiésie est une méthode de traitement de certaines maladies, qui utilise l'air atmosphérique à des pressions différentes de celles de l'air libre au niveau de la mer. Pour des pressions supérieures, on utilise des cloches ou des caissons hyperbares ; pour des pressions inférieures, on pratique des cures d'altitude ou on utilise des caissons à dépression.       Haut de page

Aéropiésisme   Aéropiésisme négatif   Aéropiésisme positif
Médecine générale
  -  [Angl. : Aeropiesism, Negative aeropiesism, Positive aeropiesism]   Adj. et n. m.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * piéso : du grec piezo [-pièse, -piésie], écraser, presser ; * isme : du suffixe  -isme  servant à former des substantifs.
    L'aéropiésisme désigne l'ensemble des dommages subis par un organisme en raison de la surpression ou de la raréfaction de l'air. Dans le cas de surpression, c'est l'aéropiésisme positif ; dans le cas de raréfaction, c'est l'aéropiésisme négatif.      Haut de page

Aéropléthysmographie   Aéropléthysmographe
Médecine générale
  -  [Angl. : Aeroplethysmography, Aeroplethysmograph]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * pléthysmo : du grec plêthusmos, accroissement ; * graphie, graphe : du grec graphein [-graphe, -graphie], écrire.
    L'aéropléthysmographie est l'enregistrement des changements de volume du thorax pendant la respiration à l'aide d'un aéropléthysmographe.    Haut de page

Aéroscope
Immunologie allergologie
  -  [Angl. : Aeroscope]   N. m.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * scope : du grec skopein, [-scope, -scopie, -scopique], regarder.
    L'aéroscope est un appareil servant à évaluer la quantité de poussières présentes dans l'air.      Haut de page

Aérosialophagie
Gastroentérologie
  -  [Angl. : Aerosialophagy]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * sialo : du grec sialon [sialo], salive ; * phagie : du grec phagos,  phagia, de phagein [phag(o)-, -phagie], manger.
    L'aérosialophagie est la déglutition de salive et d'une quantité anormale d'air, qui s'accumule dans la partie haute de l'estomac en y créant une dilatation pouvant être douloureuse. Lorsqu'elle est importante, cette poche d'air peut également appuyer vers le haut sur le diaphragme et même le cœur.      Haut de page

Aérosol
Pneumologie, otorhinolaryngologie
   -  [Angl. : Aerosol]   N. m.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * sol : de l’anglais sol [-sol], signifiant solution, dispersion d’un liquide et/ou d’un solide dans un gaz, ou d’un solide dans un liquide.
    Un aérosol est un brouillard (suspension dans l'air ou un gaz) de fines particules solides ou liquides, destinées à être inhalées pour agir dans les voies respiratoires.      Haut de page

Aérostathérapie
Otorhinolaryngologie
  -  [Angl. : Aerostatherapy]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * stat- : du grec statos,  stasis [stat(o)-, -stat,  -stase, -stasie, -statique, -statisme], station verticale, base, arrêt, stable; * thérapie : du grec therapeuein [- thérapeute, -thérapie], soigneur, soigner.
    L'aérostathérapie est un traitement médical de certaines maladies respiratoires par un ou plusieurs voyages en ballon (aérostat). On a notamment guéri des crises de coqueluche chez de jeunes enfants. Cette thérapie par l'altitude est encore pratiquée aujourd'hui dans certains aéroclubs.      Haut de page

Aérotaxie   Aérotaxie négative   Aérotaxie positive
Neurologie, physiologie
  -  [Angl. : Aerotaxis, Negative aerotaxis, Positive aerotaxis]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * taxie : du grec taxis [taxo-, -taxie], arrangement, ordre.
   On désigne par aérotaxie la réaction de locomotion orientée d'organismes mobiles, déclenchée par une source d'air ou d'oxygène et s'effectuant soit dans sa direction (aérotaxie positive), soit dans la direction opposée (aérotaxie négative).      Haut de page

Aérothérapie
Otorhinolaryngologie, pneumologie
  -  [Angl. : Aerotherapy]   N. f.  * aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * thérapie : du grec therapeuein [- thérapeute, -thérapie], soigneur, soigner.
   L'aérothérapie est le traitement médical par l'air, dans des conditions qui permettent de tirer parti de certaines de ses propriétés. Par exemple en montagne, à la mer, à température plus basse ou plus élevée, ou bien encore en fonction de son ionisation (rayons UV). On dit aussi cure d'air.      Haut de page

Aérothermothérapie
Médecine générale
  -  [Angl. : Aerothermotherapy]   N. f.  aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * thermo : du grec thermos ou thermainein [-therme, therm(o)], chaleur, chauffer ; * thérapie : du grec therapeuein [- thérapeute, -thérapie], soigneur, soigner.
   L'aérothermothérapie est une thérapeutique par l'air chaud. Le patient est placé dans un sauna à une température de 40 à 50°C. Cette méthode est utilisée pour traiter certaines arthropathies et névralgies. Elle a de plus le mérite d'être très relaxante.        Haut de page

Aérotonomètre
Angiologie et médecine vasculaire
  -  [Angl. : Aerotonometer]   N. m.  aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * mètre : du grec tonos [ton(o)], tension et du latin metrum  ou du grec metron, [métr(ie)], mesure.
    Un aérotonomètre est un appareil qui permet de mesurer la pression gazeuse à l'intérieur de l'organisme, notamment dans le sang.     Haut de page

Aérotropisme   Aérotropisme positif   Aérotropisme négatif
Neurologie, physiologie 
[Angl. : Aerotropism, Positive aerotropism, Negative aerotropism]   N. m.  aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * tropisme : du grec trepein [-trope, -tropie, -tropisme], tourner, affinité pour.
    L'aérotropisme est la réaction d'orientation d'un organisme fixé s'effectuant soit dans la direction d'une source d'air ou d'oxygène (aérotropisme positif), soit dans la direction opposée (aérotropisme négatif).      Haut de page

Aéro-urétroscopie
Néphrologie urologie, imagerie médicale et interventionnelle
  -  [Angl. : Aero-urethroscopy]   N. f.  aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * Du latin urethra, du grec ourêthra, de ourein [urétr(o)-], uriner ; relatif à l’urètre et du grec skopein, [-scope, -scopie, -scopique], regarder.
    L'aéro-urétroscopie est une technique qui permet l'examen de l'urètre, préalablement dilatée avec de l'air.       Haut de page