Retour à la page d'accueil  E - TERMINOLOGIE MEDICALE - E  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 16-10-2020

Erg(o)-, ergasi(o)-, ergasto-      Du grec ergon [-ergie, -ergique], action, travail et de ergasia [ergasi(o)-], qui a le même sens que ergon.
Ergo(t)- (du seigle)                    De ergot, d'origine obscure, qui à la forme de la griffe que certains mammifère ou oiseaux ont derrière le pied.


Erg - Ergamine - Ergasiomanie - Ergasiophobie - Ergasthénie - Ergastoplasme - Ergobasine - Ergocalciférol - Ergocomine - Ergocristine - Ergocryptine - Ergogramme - Ergographe - Ergographie - Ergomanie - Ergomètre - Ergométrie - Ergométrique - Ergométrine - Ergonomie - Ergonomique - Ergonomiste - Ergonovine - Ergophobie - Ergophtalmologie - Ergostérol - Ergostérol irradié - Ergostétrine - Ergot - Ergot de seigle - Ergotamine - Ergothérapeute - Ergothérapie - Ergotine - Ergotinine - Ergotisme - Ergotocine - Ergotoxine - Ergotrope - Ergotropie - Ergotropique - Ergotropisme -

Erg   Ergonomie   Ergonomiste   Ergonomique
Kinésithérapie kinésiologie, traumatologie et rééducation fonctionnelle  -  [Angl. : Erg, Ergonometry, Ergonomist, Ergonomic, ergonomics]   N. m.  * erg, ergo : du grec ergon [-ergie, -ergique], action, travail et de ergasia [ergasi(o)-], qui a le même sens que ergon ; * nomie, nomiste, nomique : du grec nomos [-nome, -nomie, -nomique], loi. 
    Dans le système CGS (centimètre, gramme, seconde), l'erg est l'unité de travail et correspond à un travail effectué par une force de 1 dyne dont le point d'application se déplace  de 1 cm dans la direction de la force.
    C'est ainsi que 1 joule vaut 107 ergs.
L'ergonomie est l'ensemble des études qui ont pour objet l'organisation du travail en fonction du but proposé et des conditions d'adaptation de l'homme à son travail ou à son poste de travail. L'ergonomiste est le spécialiste en ergonomie.
    Adj. ergonomique : qui se rapporte à l'ergonomie, donc à tout ce qui concerne l'organisation des conditions du travail.          Haut de page

Ergasiomanie   Ergomanie  
Psychologie psychiatrie  -  [Angl. : Ergasiomania]   N. f.  * ergo, ergasio : du grec ergon [-ergie, -ergique], action, travail et de ergasia [ergasi(o)-], qui a le même sens que ergon ; * manie : du latin mania [maniaco-, -maniaque, -manie], folie, habitude bizarre.  L'ergasiomanie (syn. ergomanie) est la propension obsessionnelle à s'occuper sans arrêt, à ne jamais pouvoir rester sans rien faire. L'ergasiophobie (ou ergophobie) - du grec phobos [-phobe, -phobie], crainte - est à l'inverse, l'aversion morbide pour le travail.
    Quant à l'ergasthénie, c'est un état d'épuisement dû à un travail excessif.         Haut de page

Ergasiophobie   Ergophobie
Psychologie psychiatrie  -  [Angl. : Ergasiophobia]   N. f.  * ergo, ergasio : du grec ergon [-ergie, -ergique], action, travail et de ergasia [ergasi(o)-], qui a le même sens que ergon ; * phobe, phobie : du grec phobos [-phobe, -phobie], crainte. 
    L'ergasiophobie (ou ergophobie) est à l'inverse de l'ergasiomanie, l'aversion morbide pour le travail. Quant à l'ergasthénie, c'est un état d'épuisement dû à un travail excessif.         Haut de page

Ergasthénie  
Psychologie psychiatrie  -  [Angl. : Ergasthenia]   N. f.  * ergo : du grec ergon [-ergie, -ergique], action, travail et de ergasia [ergasi(o)-], qui a le même sens que ergon ; * a : du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * sthéno, sthénie : du grec sthenos [sthénie] : force. 
    L'ergasthénie est un état d'épuisement dû à un travail excessif.         Haut de page

Ergamine
Endocrinologie et métabolisme, médecine biologique, hématologie  -  [Angl. : Histamine]   N. f.  * ergo : du grec ergon [-ergie, -ergique], action, travail et de ergasia [ergasi(o)-], qui a le même sens que ergon ; * amine : amide et amine sont des dérivés de méthylamide et méthylamine que l'on appelait ammoniaques composées ; amine désigne un composé organique obtenu par substitution à l'hydrogène de l'ammoniac de radicaux acides (-ide) ou hydrocarbonés (-ine). 
    L'ergamine est plus connue sous le nom d'histamine. C'est une base azotée : la b-imidazole-éthylamine présente et décelable dans tous les tissus de l'organisme, le sang, les urines, les selles et qui provient de la transformation d'un acide aminé : l'histidine.
    Elle a la propriété de se fixer sur des récepteurs présents à la surface des cellules, ce qui lui permet de jouer un important rôle de médiateur dans de nombreuses réactions. Sa présence dans le sang est l'histaminémie (du grec haima, [-émie, héma-, hémat(o)-, hémo-] : relatif au sang) et son taux est modérément augmenté dans les crises d'hypersensibilité immédiate (choc anaphylactique par ex.), beaucoup plus élevé dans la leucémie myéloïde.
    Elle peut être libérée massivement par les mastocytes et les polynucléaires basophiles, à partir des granulations cytoplasmiques de ces globules blancs : c'est la dégranulation. Parmi ses nombreuses propriétés, l'histamine provoque la sécrétion du suc gastrique, la contraction des muscles lisses et des artérioles, la dilatation des capillaires, l'augmentation de la perméabilité vasculaire.  Schéma de la molécule d'histamine           Haut de page

Ergastoplasme
Cytologie  -  [Angl. : Ergastoplasm, granular endoplasmic reticulum]   N. m.  * ergasto : du grec ergon [-ergie, -ergique], action, travail et de ergasia [ergasi(o)-], qui a le même sens que ergon ; * plasme : du grec plasma [plasmo-,  -plasme, plasmatique], ouvrage façonné ; en biologie : se rapporte au liquide sanguin ou intracellulaire. 
    Le mot ergastoplasme n'est plus que rarement utilisé et a été remplacé par le réticulum endoplasmique rugueux (du latin reticulum [réticul(o)-], petit filet ; réseau avec anastomoses).
    Un réticulum est un réseau formé de fibres, de vaisseaux. Dans les cellules, le réticulum endoplasmique est une structure complexe de saccules, tubules et vésicules, participant à de nombreuses fonctions. S'il est recouvert de ribosomes, on l'appelle le RER (réticulum endoplasmique rugueux) ou REG (pour granuleux). S'il n'est pas couvert de ribosomes, c'est le REL ou réticulum endoplasmique lisse.
  Schéma du réticulum endoplasmique rugueux          Haut de page

Ergobasine   Ergonovine   Ergostétrine   Ergotocine
Biochimie, médecine biologique  -  [Angl. : Ergobasin, ergonovine, ergosterin, ergotocine]   N. f.  * ergo : de ergot, d'origine obscure, qui à la forme de la griffe que certains mammifère ou oiseaux ont derrière le pied ; * baso : du grec basis [basie], marche, point d’appui, socle ; en biochimie : corps capable de neutraliser un acide ; * ine : du suffixe -in, -inal(e),  -ine, -inine, servant à transformer un mot ou un adjectif en un autre mot ou substantif. 
      L'ergobasine (syn. ergonovine, ergostétrine, ergotocine) est un alcaloïde de l'ergot de seigle qui a l'intérêt de combiner les propriétés des autres alcaloïdes de l'ergot à une action rapide et à l'absence d'effets toxiques et nécrosants. L'ergonovine ou ergométrine  (ex. Méthergin®) est donnée entre autres comme médicaments aux femmes qui viennent d'accoucher ou après un avortement, pour lutter contre les hémorragies utérines.            Haut de page

Ergocalciférol
Biochimie, médecine biologique  -  [Angl. : Ergocalciferol]   N. f.  * ergo : du grec ergon [-ergie, -ergique], action, travail et de ergasia [ergasi(o)-], qui a le même sens que ergon ; * calci : du latin calx, calcis [calc(o)-], relatif au calcium ; * fère : du latin ferre [-fère], porter ; a pris aussi le sens de transporter, conduire ; * ol : du suffixe -ol qui, en chimie organique, désigne la présence d’une fonction alcool.
    La vitamine D ou calciférol est par excellence la vitamine antirachitique. Elle est indispensable à la croissance osseuse car elle permet la fixation du calcium (Ca) et du phosphore (P) dans les os et les dents. Elle intervient aussi au niveau de la sécrétion d'insuline.
    Sa carence s'observe chez certains jeunes enfants (rachitisme), mais aussi chez les sujets âgés qui ne s'exposent plus au soleil, ce qui provoque l'ostéoporose et l'ostéomalacie, avec fractures fréquentes du col du fémur. La vitamine D est en effet synthétisée à partir des stérols (7-déhydrocholestérol) de la peau, sous l'influence des rayons solaires (UV B).
    Elle passe dans le sang et subit une première transformation en calcidiol par le foie, où elle est transportée par une DBP (vitamine D binding protein). Dans les reins elle est ensuite transformée en calcitriol, molécule réellement active et dont la présence au niveau de l'os et des dents permet l'absorption et la fixation du calcium. 
    On la trouve dans les poissons, le foie (huile de foie de morue), le jaune d'œuf et le beurre. On distingue la vitamine D2 ou ergocalciférol (champignons, levures, céréales) et la vitamine D3 ou cholécalciférol.   
 Vitamine D et absorption osseuse du Ca           Haut de page

Ergostérol   Ergostérol irradié
Biochimie, médecine biologique  -  [Angl. : Ergosterol, Irradiated ergosterol]   N. m.  * ergo : de ergot, d'origine obscure, qui à la forme de la griffe que certains mammifère ou oiseaux ont derrière le pied ; * stérol : du mot cholestérol [-stérol, -stéroïde, -stérone], désignant les corps qui dérivent du noyau stérol. 
      L'ergostérol est un stéroïde de formule brute C28H43OH qui doit son nom au fait qu'il a été isolé à partir de l'ergot de seigle. On le retrouve aussi dans d'autres tissus végétaux et animaux. Lorsqu'il est exposé aux UV solaires, il se transforme en ergostérol irradié puis subit une cascade d'autres transformations qui vont donner entre autres la vitamine D2 (ergocalciférol - voir ci-dessus) encore connue sous le nom de facteur antirachitique.          Haut de page

Ergophtalmologie
Ophtalmologie, médecine du travail  -  [Angl. : Ergoophthalmology, occupational ophthalmology]   N. f.  * ergo : du grec ergon [-ergie, -ergique], action, travail et de ergasia [ergasi(o)-], qui a le même sens que ergon ; * ophtalmo : du grec ophtalmos [ophtalmo-, -ophtalmie], œil ; * logie : du grec logos [log(o)-, -logie, -logique, -logiste, -logue] science, discours, raison. 
    L'ergophtalmologie est une spécialité de l'ophtalmologie qui s'occupe plus précisément des problèmes oculaires liés au travail.          Haut de page

Ergothérapie   Ergothérapeute
Kinésithérapie kinésiologie, psychiatrie psychologie, traumatologie et rééducation fonctionnelle  -  [Angl. : Occupational therapy, Occupational therapist]   N. f.  * ergo : du grec ergon [-ergie, -ergique], action, travail et de ergasia [ergasi(o)-], qui a le même sens que ergon ; * thérapie : du grec therapeuein [- thérapeute, -thérapie], soigneur, soigner. 
    L'ergothérapie est une méthode de soins qui est employée dans diverses affections somatiques et psychiques (handicapés physiques et mentaux) ou pour des rééducations. C'est à la suite des deux guerres mondiales que l'ergothérapie a connu un essor très important, du fait des nombreux malades qu'il fallait essayer de réinsérer dans leur statut social et professionnel. Elle est basée sur l'utilisation du travail physique ou manuel simple et progressif de façon à rendre aux malades leur indépendance ou en leur permettant de s'adapter au mieux à leur déficit.
    Ces soins sont dispensés par des ergothérapeutes. Depuis 1961, il existe une Association Nationale Française des Ergothérapeutes (ANFE) qui a un site Internet. À noter que l'ergothérapie s'applique aussi à de jeunes enfants en âge scolaire chez lesquels on découvre des troubles comme la dyslexie ou la dyspraxie visuospatiale.

    La dyslexie ne désigne pas seulement les troubles de la lecture, mais aussi les problèmes d'écriture qui en découlent. L'enfant dyslexique ne présente aucune déficience sensorielle ou motrice, mais malgré ses efforts, il ne parvient pas à lire aisément. La déficience en orthographe suit inévitablement. Les problèmes ont été localisés dans le cervelet, mais un dysfonctionnement des muscles oculaires pourrait également être mis en cause. La rééducation est basée sur une nouvelle organisation de l'espace et du temps de l'enfant.
    La dyspraxie visuospatiale est une mauvaise coordination entre le cerveau et les muscles, entraînant un apprentissage inefficace ; l’enfant dyspraxique connaît le but à atteindre - par exemple nouer ses lacets - et la méthode qu'il a vue à de nombreuses reprises, mais n'y arrive pas
.          Haut de page

Ergographe   Ergographie     
Kinésithérapie kinésiologie, traumatologie et rééducation fonctionnelle  -  [Angl. : Ergograph, Ergography]   N. m.  * ergo : du grec ergon [-ergie, -ergique], action, travail et de ergasia [ergasi(o)-], qui a le même sens que ergon ; * graphe : du grec graphein [-graphe, -graphie, -graphique, graph(o)-], écrire. 
    L'ergographe est un appareil qui sert à étudier le travail musculaire et l'ergographie est l'étude de ce travail. On obtient une courbe ergographique ou ergogramme. L'ergomètre est un appareil qui sert à mesurer la quantité de travail fourni.          Haut de page

Ergogramme
Kinésithérapie kinésiologie, traumatologie et rééducation fonctionnelle  -  [Angl. : Ergogram]   N. m.  * ergo : du grec ergon [-ergie, -ergique], action, travail et de ergasia [ergasi(o)-], qui a le même sens que ergon ; * gramme : du grec gramma, [-gramme], petit poids, millième partie du kilogramme. 
    L'ergographe est un appareil qui sert à étudier le travail musculaire et l'ergographie est l'étude de ce travail. On obtient une courbe ergographique ou ergogramme. L'ergomètre est un appareil qui sert à mesurer la quantité de travail fourni.          Haut de page

Ergomètre   Ergométrie   Ergométrique
Kinésithérapie kinésiologie, traumatologie et rééducation fonctionnelle  -  [Angl. : Ergometer, Ergometry, Ergometric]   N. m.  * ergo : du grec ergon [-ergie, -ergique], action, travail et de ergasia [ergasi(o)-], qui a le même sens que ergon ; * mètre : du grec metron, [-mètre, métr(ie)], mesure. 
    L'ergométrie est la mesure du travail fourni par certains muscles ou organes du corps.
    L'ergomètre est un appareil qui sert à mesurer cette quantité de travail fourni.
    L'adjectif ergométrique se rapporte à l'ergométrie ou aux appareils utilisés pour la mesure du travail fourni ; exemple : le vélo ergométrique avec affichage en temps constant du travail fourni.          Haut de page

Ergot   Ergot de seigle   Ergotine   Ergotamine   Ergotoxine   Ergocristine   Ergocryptine   Ergocomine   Ergométrine   Ergotinine
Biologie végétale, médecine biologique, algologie  -  [Angl. : Rye smut, ergot, id, Ergotin, Ergotamine, Ergotoxin, ergotoxine, Ergocryptine, id, Ergocomine, Ergometrine, Ergotinine]   N. m.  * ergo : de ergot, d'origine obscure, qui a la forme de la griffe que certains mammifère ou oiseaux ont derrière le pied. 
    L'ergot est un champignon ascomycète parasite végétal du seigle et du blé, entre autres.  L'ergot de seigle est dû à Claviceps purpurea qui se développe sur les épis de seigle et qui est utilisé comme médicament dans le traitement de certaines pathologies. Dans la fleur de seigle, il recouvre l'ovaire et le transforme, au moment de la maturité en un corps pourpre foncé noirâtre de 1 à 3 cm de long : le sclérote.
    Il contient de nombreux alcaloïdes connus pour leurs propriétés stimulantes des muscles lisses et de l'utérus, mais qui ont tous des contrindications et des effets indésirables. L'ergotamine et surtout la dihydroergotamine sont connues pour leur action dans le traitement des migraines. L'ergotine est l'extrait brut de l'ergot de seigle ; l'ergotamine (du mot amine, de am(moniac), caractérisé par la fonction -NH2) est un alcaloïde de l'ergot de seigle aux propriétés proches de celles de l'ergotoxine, ensemble d'une dizaine d'autres alcaloïdes extraits de l'ergot du seigle, aux puissantes propriétés vasoconstrictrice, ocytocique et antagoniste des récepteurs adrénergiques alpha.
    En réalité, l'ergotamine est un mélange d'ergocristine, d'ergocryptine et d'ergocomine et tous ces alcaloïdes sont des dérivés naturels de l'acide lysergique, précurseur du LSD. À noter que l'emploi de ces alcaloïdes présente un risque majeur : l'ergotisme - voir ce terme.
    Autres alcaloïdes de l'ergot de seigle : l'ergométrine, l'ergotine, l'ergotinineSclérotes de l'ergot sur un épi de seigle    Haut de page

Ergotisme
Algologie, médecine biologique, pharmacologie  -  [Angl. : Ergotism]   N. m.  * ergo : de ergot, d'origine obscure, qui à la forme de la griffe que certains mammifère ou oiseaux ont derrière le pied ; * isme : du suffixe  -isme  servant à former des substantifs. 
    L'ergotisme désigne l'intoxication par l'ergot de seigle, Claviceps purpurea, champignon parasite, ou par ses dérivés médicamenteux dont essentiellement l'ergotamine et la dihydroergotamine.
    Ces alcaloïdes sont utilisés dans le traitement des migraines rebelles et provoquent une vasodilatation, c'est-à-dire une diminution du diamètre des vaisseaux sanguins et par conséquence, un ralentissement de la circulation sanguine. Le risque majeur de cette action vasoconstrictrice est l'ischémie, c'est-à-dire une oxygénation insuffisante des membres inférieurs qui se traduit d'abord par des fourmillements et des douleurs.
    Ce risque est encore accru si ces médicaments sont associés à des antibiotiques de la famille des macrolides. Ensuite, la peau devient pâle et froide aux extrémités, signe évident que la circulation sanguine y est très insuffisante. Si ces symptômes ne sont pas traités à ce stade (hospitalisation en urgence), ils peuvent évoluer vers une gangrène.           Haut de page

Ergotropisme   Ergotrope   Ergotropique   Ergotropie
Physiologie, neurologie, sophrologie  -  [Angl. : Ergotropism, Ergotropic, id, Ergotropy]   N. m.  * ergo : du grec ergon [-ergie, -ergique], action, travail et de ergasia [ergasi(o)-], qui a le même sens que ergon ; * tropisme : du grec tropos, trepein [-trope, -tropie, -tropion, -tropisme], tour, tourner, affinité pour. 
    Définition physiologique : l'ergotropisme ou ergotropie est une réaction des cellules à des stimuli non spécifiques (injection de protéines par exemple), dont l'objet est de stimuler les défenses organiques générales, plutôt que de produire des anticorps plus spécifiques.
    Plus généralement, l'ergotropisme désigne l'affinité pour le (un) travail. En sophrologie, l'ergotropisme ou état d'activité, avec des dépenses énergétiques parfois violentes s'oppose au trophotropisme, état de veille ou de repos, pendant lequel l'organisme retrouve ses équilibres.
    Au niveau des émotions, certains psychologues associent la joie et la colère à l'activité ergotropique, l'ennui et la tristesse à l'activité trophotropique. En neurophysiologie, l'ergotropisme (ou activité ergotropique) serait due à la dominance du système sympathique, le trophotropisme (ou activité trophotropique) à celle du système parasympathique.          Haut de page