Retour à la page d'accueil  F - TERMINOLOGIE MEDICALE - F  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 20-06-2020

Fluor, fluor(o)-      Anciennement flueur, le nom est emprunté au latin fluor qui signifie écoulement, diarrhée et en particulier flux menstruel. Il s'est d'abord employé pour désigner les acides qui restent fluides, puis les minéraux fusibles. Il a été repris pour désigner un corps simple dont l'existence avait été signalée par Ampère en 1812 et qui ne sera isolé qu'en 1886 par Moissan. C'est un gaz verdâtre, très dangereux à respirer, premier élément des halogènes.


Flueurs - Fluor - Fluorapatite - Fluoration - Fluoré, e - Fluorescéine - Fluorescence - Fluorescence (immuno-) - Fluorescent, e - Fluorhydrique - Fluorhydrique (acide) - Fluorimètre - Fluorimétrie - Fluorine - Fluoroapatite - Fluorouracile - Fluoromètre - Fluorométrie - Fluoroscope - Fluoroscopie - Fluorose - Fluorure -


Flueurs
Gynécologie obstétrique, endocrinologie et métabolismes  -  [Angl. : Fluors]   N. f. pl.  * flueurs : du latin fluor qui signifie écoulement, diarrhée et en particulier flux menstruel. 
   Le mot flueurs qui ne s'emploie qu'au pluriel est un emprunt ancien et francisé au latin fluor. Au XVe siècle, il désignait un écoulement et a pris rapidement le sens de menstrues ou règles. Aujourd'hui, ce mot n'est quasiment plus utilisé.      Haut de page

Fluor
Chimie, biochimie, médecine biologique, odontologie  -  [Angl. : Fluorine]   N. m.  * fluor : du latin fluor qui signifie écoulement, mais aussi le fluor, premier élément des halogènes. 
   C'est l'élément chimique de numéro atomique 9, car 9 électrons gravitent autour du noyau de l'atome, de symbole F et de masse atomique 19. Dans le tableau périodique des éléments, c'est le premier dans la série des halogènes (colonne verte sur le tableau) et il a un très haut pouvoir oxydant, ce qui lui permet de gagner facilement un électron e- et de passer à un état de fluorure très stable, noté F-. Le fluor ayant une grande affinité pour les tissus osseux, il est utilisé sous forme d'additif fluoré en hygiène dentaire et ajouté aux pâtes dentifrices pour prévenir la formation de caries. En imagerie médicale (scintigraphie), on utilise un isotope du fluor : F18 qui a la faculté de se fixer rapidement sur les os et qui a l'avantage d'avoir une demi-vie courte, de l'ordre de 110 minutes, c'est-à-dire que sa radioactivité diminue de moitié toutes les 110 minutes.    Tableau périodique des éléments        Haut de page

Fluoration
Santé publique, médecine biologique, odontologie  -  [Angl. : Fluorization]   N. f.  * fluor : du latin fluor qui signifie écoulement, mais aussi le fluor, premier élément des halogènes ; * -ation : du latin atio, ationis [-ation, -ateur], suffixe nominal, qui transforme une racine en nom, ou un verbe (et son sujet) en un substantif. 
   La fluoration de l'eau est l'adjonction contrôlée de fluor sous forme d'ions fluorure F dans le système de distribution d'eau potable, à un niveau qui est supposé être efficace pour réduire l'apparition des caries dentaires dans la population. Elle n'influence ni l'apparence, ni le gout ni l'odeur de l'eau potable. Cette eau fluorée agit sur la surface des dents en ralentissant la déminéralisation de l'émail des dents et en favorisant sa reminéralisation dans les premiers stades de la carie. En 2011, l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a suggéré un niveau de fluorure de 0,5 à 1,5 mg/L (milligrammes par litre) en fonction du climat, de l'environnement local et des autres sources de fluorure.

   Depuis un avis de 1985 du Conseil Supérieur d'Hygiène Publique de France (CSHPF), la fluoration de l'eau du robinet n'est plus pratiquée en France. Elle l'est en revanche dans d'autres pays, notamment aux États-Unis, où 64% de la population consomme de l'eau fluorée, ainsi qu'en Australie (80%), en Irlande (73%), au Canada (44%) et au Royaume-Uni (11%). Or la fluoration de l'eau aurait des effets délétères, entrainant une production insuffisante d'hormones thyroïdiennes (hypothyroïdie).       Haut de page

Fluoré, e
Santé publique, médecine biologique, odontologie  -  [Angl. : Fluorinated]   Adj.  * fluoré : du latin fluor qui signifie écoulement, mais aussi le fluor, premier élément des halogènes. 
   L'adjectif fluoré, e caractérise ce qui contient du fluor, qu'il s'agisse de produits comme les dentifrices, l'eau de consommation, ou de molécules comprenant des atomes ou groupes d'atomes associés au fluor, comme la fluorescéine, l'acide fluorhydrique, entre autres.      Haut de page

Fluorescéine
Angiologie et médecine vasculaire, imagerie médicale et interventionnelle, ophtalmologie  -  [Angl. : Fluorescein]   N. f.  * fluor : du latin fluor qui signifie écoulement, mais aussi le fluor, premier élément des halogènes ; esce(nce)- : du suffixe inchoatif verbal latin -sco [-escence, -escent], qui marque le commencement ou le développement d'une action ; * -ine : du suffixe -in, -inal(e),  -ine, -inine, servant à transformer un mot ou un adjectif en un autre mot ou substantif. 
   Comme son nom l'indique, la fluorescéine est un colorant fluorescent, connue aussi sous les noms de anhydride phtalique de résorcinol, résorcinolphtaléine, phtaléine de la résorcine. Le sel de sodium ou fluorescéine sodique est utilisé comme produit de contraste en angiographie rétinienne et comme aide au diagnostic pour révéler les lésions cornéennes qui prennent une couleur verte et ajuster les lentilles de contact. Sous forme d'une poudre cristalline orange-rouge, elle donne une fluorescence vert vif en solution aqueuse et est utilisée à des fins de diagnostic pour tracer le débit d'eau et le parcours des rivières souterraines.
   En immunologie, elle est utilisée pour marquer et faire apparaitre des anticorps dans les tissus.      Haut de page

Fluorescence   Fluorescent, e    Immunofluorescence
Angiologie et médecine vasculaire, imagerie médicale et interventionnelle, ophtalmologie  -  [Angl. : Fluorescence ; Fluorescent]   N. f. ; Adj.  * fluor : du latin fluor qui signifie écoulement, mais aussi le fluor, premier élément des halogènes ; * escence, ent : du suffixe inchoatif verbal latin -sco [-escence, -escent], qui marque le commencement ou le développement d'une action. 
   Sous l'action d'un rayonnement, les substances fluorescentes absorbent l'énergie de ce rayonnement et émettent des radiations qui sont en général d'une longueur d'onde supérieure : c'est la loi de Stokes. C'est ainsi que les corps soumis à des radiations ultraviolettes invisibles (longueur d'onde λ = 200 à 400 nm ou nanomètres) peuvent fournir une lumière visible (λ entre 400 et 700 nm).
   Cette propriété est utilisée, entre autres spécialités médicales, en immunologie. La technique de l'immunofluorescence consiste à fixer un  composé fluorescent (en général de l'isothiocyanate de fluorescéine) sur un antigène ou un anticorps. Puis, à l'aide d'un microscope à fluorescence qui utilise entre autres, les UV (ultraviolets), on repère les complexes AG-AC formés dans les cellules  ou les tissus observés. Cette manipulation permet de localiser exactement les complexes AG-AC.
    Cette technique d'immunofluorescence est de plus en plus utilisée pour la recherche de certaines maladies par la mise en évidence d'anticorps sériques spécifiques.  Spectre de la lumière solaire        Haut de page

Fluorhydrique    Acide fluorhydrique
Biochimie  -  [Angl. : Hydrofluoric ; Hydrofluoric acid]   Adj. ; N. m.  * fluor : du latin fluor qui signifie écoulement, mais aussi le fluor, premier élément des halogènes ; * hydrique : du grec hudôr [hydr(o)-, -hydrique, -hydrie], eau ou hydrogène ; * acide : du latin acidus [acid(o)-], d’une saveur piquante. 
    De symbole chimique HF, l'acide fluorhydrique est une solution aqueuse incolore, fumante, corrosive et dangereusement toxique de fluorure d'hydrogène. C'est l'un des très rares produits capables de dissoudre le verre (*) et c'est la raison pour laquelle il est utilisé pour graver ou polir le verre, décaper certains métaux et nettoyer la maçonnerie. Cet acide est extrêmement irritant pour la peau et les poumons.
    L'adjectif fluorhydrique caractérise l'acide fluorhydrique ou ce qui en contient.  
* Le verre est essentiellement composé de silice et l'acide fluorhydrique agit sur cette silice en donnant du fluorure de silicium SiF4 gazeux.       Haut de page

Fluorine
Biochimie, imagerie médicale  -  [Angl. : Fluorine, spath fluor]   N. f.  * fluor : du latin fluor qui signifie écoulement, mais aussi le fluor, premier élément des halogènes ; * -ine : du suffixe -in, -inal(e),  -ine, -inine, servant à transformer un mot ou un adjectif en un autre mot ou substantif. 
    La fluorine CaF2 ou chaux fluatée ou spath fluor est un minéral qui a un éclat vitreux et une certaine transparence. Elle cristallise dans le système cubique et émet une couleur violette quand elle est sous UV (ultraviolets). On l'utilise comme minerai de fluor qui a de nombreuses utilisations en chimie, biochimie, pharmacologie et imagerie médicale.        Haut de page

Fluorapatite   Fluoroapatite
Odontostomatologie  -  [Angl. : Fluorapatite]   N. f.  * fluor : du latin fluor qui signifie écoulement, mais aussi le fluor, premier élément des halogènes ; * apatite : du grec -apatân, tromper. 
    La fluorapatite ou fluoroapatite (anc. orthographe fluoro-apatite) est une molécule qui intervient dans le processus de reminéralisation de la dent.
Principe simplifié pour mieux comprendre.
   L'hydroxylapatite de l'émail des dents est principalement composée d'ions phosphates (PO43–) et d'ions calcium (Ca2+). Dans des conditions normales, il y a un équilibre stable entre les ions de calcium et de phosphate dans la salive et l'hydroxylapatite cristalline qui constitue 96 % de l'émail de la dent.
   Dans notre bouche, des bactéries cariogènes interagissent avec les sucres pour former des acides organiques. Or, quand la salive est acide (pH inférieur à 6), la dent se déminéralise par dissolution des phosphates, donc de l'hydroxylapatite. Quand la propriété tampon naturelle de la salive augmente le pH, les minéraux phosphates et calcium sont réintégrés à la dent au moyen du processus de la reminéralisation.
   Une carie apparait sur la dent quand, dans cette suite de déminéralisations et de reminéralisations, ce sont les déminéralisations qui l'emportent.
Si du fluorure est présent dans la salive (grâce aux dentifrices fluorés par ex.), il va remplacer l'hydroxyle de l'hydroxylapatite pour former de la fluorapatite et la vitesse de la reminéralisation est augmentée.        Haut de page

Fluorométrie   Fluorimétrie   Fluoromètre  Fluorimètre    Fluoroscope    Fluoroscopie
Imagerie et biologie médicales, ophtalmologie  -  [Angl. : Fluorometry ; Fluorometer]   N. f. ; N. m.  * fluoro : du latin fluor qui signifie écoulement, mais aussi le fluor, premier élément des halogènes ; * mètre, métrie : suffixe qui transforme une racine en substantif ou en adjectif. 
    La fluorométrie ou spectroscopie de fluorescence ou spectrofluorométrie, permet de doser une substance par la mesure de la longueur d'onde de la lumière qu'elle émet par fluorescence. La lumière utilisée est généralement l'ultraviolet (UV), mais pour certaines analyses, on peut aussi utiliser le rayonnement laser, les photodiodes ou des lampes comme les arcs au xénon et lampes à vapeur de mercure. L'instrument utilisé en fluorométrie (ou fluorimétrie) est composé d'une source d'énergie pour induire la fluorescence, des filtres ou des monochromateurs pour la sélection de la longueur d'onde, et un détecteur.
    Pour une excitation lumineuse donnée, chaque molécule émet une fluorescence qui la caractérise et qui permet aussi d'évaluer sa concentration dans la solution. Syn. : fluoroscopie, fluoroscope.       Haut de page

Fluoro-uracile
Odontostomatologie  -  [Angl. : Fluorouracil]   N. m.  * fluoro : du latin fluor qui signifie écoulement, mais aussi le fluor, premier élément des halogènes ; * uracile : ur(o)- : du grec oûron, urine, aci(de) : du latin acidus, d’une saveur piquante et -ile : suffixe qui transforme une racine en substantif ou en adjectif. 
    Le fluoro-uracile ou 5fluoro-uracile ou 5FU est un agent antinéoplasique ou antimitotique, de formule générale C4H3FN2O2, utilisé notamment dans le traitement par chimiothérapie des cancers de la peau, du sein, de l'ovaire et du système digestif. Son rôle principal est d'agir comme antimétabolique, c'est-à-dire d'empêcher la croissance anormale des cellules.
    Des pommades au 5FU sont utilisées dans les cancers basocellulaires de la peau, ou les états précancéreux.        Haut de page

Fluorose
Odontostomatologie, ostéologie  -  [Angl. : Fluorosis]   N. f.  * fluor : du latin fluor qui signifie écoulement, mais aussi le fluor, premier élément des halogènes ; * -ose : du grec -ôsis[-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques. 
    La fluorose est une intoxication par le fluor, qu'elle soit d'origine alimentaire ou professionnelle. Elle affecte essentiellement l'émail dentaire qui va progressivement présenter des taches brunes, mais aussi le squelette sur lequel on peut mettre en évidence une sclérose osseuse (ostéopathie  fluorée), avec installation progressive d'une raideur musculaire voire d'une paralysie.       Haut de page

Fluorure
Biochimie, odontostomatologie, toxicologie  -  [Angl. : Fluoride]   N. m.  * fluor : du latin fluor qui signifie écoulement, mais aussi le fluor, premier élément des halogènes ; * -ure : en chimie, le suffixe -ure s’applique aux dérivés des hydracides (= acides qui ne renferment pas d'hydrogène) ; ex. chlorure, bromure, cyanure. 
   L'ion fluorure est un anion qui a capté un électron e-. Avec des cations alcalins il forme des sels, solubles ou non (fluorure de sodium), des complexes insolubles avec les alcalinoterreux, comme le calcium, CaF2. Avec l'ion hydrogène H+, il constitue l'acide fluorhydrique très corrosif (voir cette définition).
   L'anion fluorure inhibe l'énolase, une enzyme présente dans l'apatite osseuse et dentaire. Le fluorure a un effet cariostatique (prévention des caries) mais des niveaux élevés sont toxiques.       Haut de page