Retour à la page d'accueil  H - TERMINOLOGIE MEDICALE - H  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 9-06-2020

Hapt(o)-     Du grec haptein [hapt(o)-], saisir, toucher. En médecine et plus particulièrement en immunologie, la racine "hapt(o)-" a formé des composés qui désignent souvent des molécules qui entrent facilement en contact avec d'autres et ont une grande réactivité : exemple la formation d'un complexe AG-AC (antigène - anticorps).


Haptène - Haptène-porteur - Haptéphobie - Haptoglobine - Haptoglobuline - HaptonomieHaptonomiqueHaptophobie 

Haptène   Haptène-porteur
Immunologie allergologie, hématologie, médecine biologique  -  [Angl. : Hapten, Hapten-carrier]   N. m.  * hapto :
du grec haptein [hapt(o)-], saisir, toucher ; * ène : du suffixe -ène qui, en chimie, indique la présence d’un noyau aromatique. 
    Un haptène est un antigène réactogène mais pas immunogène, c'est-à-dire que tout seul, il ne déclenche pas de réaction immunitaire (non immunogène), mais lorsqu'il se lie avec d'autres particules qui agissent comme des porteurs, ce complexe haptène-porteur stimule la formation d'anticorps (il est réactogène). L'allergie à la pénicilline (ou à d'autres molécules) relève de cette propriété.
    Des produits du métabolisme de la pénicilline (notamment l'acide pénicilloïque) peuvent se lier au résidu lysine d'une protéine et former un antigène complet, parfois très immunogène. La réaction, après plusieurs contacts, peut aller jusqu'au choc anaphylactique.
Dans le test ELISA,  l'anticorps ou l'antigène fixés au support est parfois un haptène.  La technique du test ELISA      Haut de page

Haptoglobuline   Haptoglobine
Hématologie, médecine biologique  -  [Angl. : Haptoglobulin, Haptoglobin]   N. f.  * hapto :
du grec haptein [hapt(o)-], saisir, toucher ; * globuline : du latin globus [glob(o)-, globul(o)-, -globulie], sphérique, petit corps arrondi. 
    L'haptoglobuline ou séromucoïde α2 est une protéine normale du sang, qui appartient au groupe des alpha-2-globulines et qui doit son nom à sa grande capacité à se combiner avec l'hémoglobine. C'est une glycoprotéine (protéine associée à un groupement glucidique) dont la synthèse est assurée par le foie.
    Son taux augmente de façon pathologique (hyperhaptoglobinémie) dans certaines affections comme des états inflammatoires aigus ou chroniques, alors qu'il diminue (hypohaptoglobinémie) au cours d'hémolyses sévères (destruction des globules rouges). Les valeurs normales de l'haptoglobuline sont comprises entre 0,80 et 1,20 g/litre de sérum (ou 8,8 à 13,3 µmol/litre - le poids moléculaire de l'haptoglobuline est de 90 000).
    Le rôle physiologique de l'haptoglobuline est justement de se lier à l'hémoglobine pour former un complexe hémoglobine - haptoglobuline, doué d'une activité peroxydasique supérieure à celle de l'hémoglobine seule.   Syn. : haptoglobine, séromucoïde. 
     Haut de page

Haptonomie   Haptonomique
Médecines alternatives  -  [Angl. : Haptonomia, Haptonomic]   N. f.  * hapto :
du grec haptein [hapt(o)-], saisir, toucher ; * nomie : du grec nomos [-nome, -nomie, -nomique], loi. 
    "Le mot haptonomie signifie : je touche, je réunis, j'établis une relation, je m'attache à…, et au sens figuré : j'établis tactilement un contact pour guérir, rendre sain, confirmer l'autre dans son existence. C'est ce contact spécifique qui caractérise l'approche haptonomique : le toucher qui rencontre, qui unifie, qui englobe toute la personne dans le but de la confirmer dans son essentialisme, dans son être.
    Dans son approche pratique, l'haptonomie n'est pas une méthode de guérison ni une thérapie. C'est une approche qui permet d'analyser le problème, d'en examiner les origines possibles et surtout de mettre en lumière, les outils dont la personne dispose pour y apporter une réponse. Dans la vie quotidienne l'homme est soumis à un grand nombre de contacts et d'interactions, qui l'oblige constamment à faire des choix personnels et à prendre position. Par sa nature, l'Homme est enclin à nouer et entretenir des contacts.
    Il ne s'agit pas seulement des rapports plutôt superficiels et fonctionnels caractéristiques de notre société fondée sur "l'effectivité", mais aussi des interactions et relations sentimentales caractéristiques du monde de "l'affectivité", qui nous touchent au plus profond de notre cœur et sont indispensables à l'épanouissement de l'Homme. C'est par ces contacts affectifs que l'Homme peut acquérir ou retrouver la confiance en soi, la paix intérieure et la sécurité de base, essentielles, pour trouver le chemin d'une vie digne responsable, indépendante, autonome et en tout point humaine". 

    L'haptonomie a été mise au point par un médecin hollandais Franz Weldman en 1945 ; elle est enseignée comme un accompagnement prénatal dans certaines maternités par des médecins obstétriciens ou des sages-femmes. Pendant ces séances qui débutent dès le 4e mois, les parents apprennent à communiquer avec leur enfant à l'aide de leurs mains et de leurs voix. Progressivement, le bébé réagit en venant se placer au contact de leurs mains, acquérant ainsi une connaissance de ses parents.      Haut de page

Haptophobie   Haptéphobie
Psychiatrie psychologie  -  [Angl. : Haptophobia, Haptephobia]   N. f.  * hapto :
du grec haptein [hapt(o)-], saisir, toucher ; * phobie : du grec phobos [-phobe, -phobie], crainte. 
    L'haptophobie (certains auteurs écrivent aussi haptéphobie) est la crainte morbide pouvant aller jusqu'à la peur panique, de toucher les objets.       Haut de page