Retour à la page d'accueil  H - TERMINOLOGIE MEDICALE - H  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 9-06-2020

Hernie, herni(o)-     Du latin hernia [herni(o)-, -herniaire], sortie d’un organe ou d’une partie d’un organe hors de sa cavité naturelle. On qualifie également de hernie, la sortie anormale de tout ou partie d'un organe par un orifice naturel ou qui s'est formé accidentellement.


Herniaire - Hernie -  Hernié - Hernie abdominale - Hernie crurale - Hernie crurale directe - Hernie crurale indirecte - Hernie diaphragmatique - Hernie diaphragmatique congénitale - Hernie discale - Hernie discale cervicale - Hernie discale lombaire - Hernie fémorale - Hernie hiatale - Hernie inguinale - Hernie inguinale directe - Hernie inguinale indirecte - Hernie inguinale oblique externe - Hernie inguinocrurale - Hernie inguinoscrotale - Hernie ombilicale - Hernie phrénique - Hernie scrotale - Hernioentérotomie - Herniolaparotomie - Hernioplastie - Herniorraphie - Herniotome - Herniotomie -

Hernie   Herniaire    Hernié
Anatomopathologie, chirurgie  -  [Angl. : Hernia, Hernial, Herniated]   N. f.  * hernie :
du latin hernia [herni(o)-, -herniaire], sortie d’un organe ou d’une partie d’un organe hors de sa cavité naturelle. 
    On connaît essentiellement la hernie discale qui affecte un disque intervertébral de la colonne vertébrale, et la hernie inguinale (voir descriptions ci-dessous), mais il existe en fait un nombre très important de hernies, en fonction de leur localisation ou de leur forme. Quelques exemples de pathologies herniaires parmi les plus fréquentes sont décrits ci-dessous. Adj. : herniaire, hernié : qui se rapporte à une hernie ou qui fait hernie.         Haut de page

Hernie diaphragmatique   Hernie phrénique   Hernie diaphragmatique congénitale   Hernie hiatale
Anatomopathologie, chirurgie thoracique  -  [Angl. : Diaphragmatic hernia, id., Congenital diaphragmatic hernia, Hiatal hernia , hiatus hernia]   N. f.  * hernie :
du latin hernia [herni(o)-, -herniaire], sortie d’un organe ou d’une partie d’un organe hors de sa cavité naturelle ; * diaphragmatique : du grec diaphragma [diaphragm(o)-, diaphragme], cloison. 
    Une hernie diaphragmatique est la saillie (on dit aussi protrusion) d'un organe ou d'une partie d'un organe abdominal dans le thorax à travers un orifice naturel ou accidentel du diaphragme. Synonymes : diaphragmatocèle, phrénocèle, hernie phrénique. Les chirurgiens distinguent essentiellement la hernie diaphragmatique congénitale et, chez l'adulte, la hernie hiatale.

* Hernie diaphragmatique congénitale : elle résulte d'une malformation du diaphragme (une ou plusieurs brèches) qui permet le passage des organes abdominaux dans le thorax. Il en résulte une compression des poumons et du cœur qui produit une détresse respiratoire dès la naissance. Les poumons sont insuffisamment développés (hypoplasie) et le cœur peut présenter plusieurs malformations.
    Une échographie pendant la grossesse met en évidence cette pathologie et permet à l'équipe médicale d'envisager l'intervention dès la naissance. Le traitement est chirurgical, consistant à remettre les organes en place et à suturer le diaphragme. Syn. : agénésie du diaphragme.

* Hernie hiatale :
(du latin hiatus [hiatus, hiat(o)-], ouverture) Au niveau du diaphragme, un hiatus permet le passage de l'œsophage. C'est à ce niveau que la partie supérieure de l'estomac peut passer et faire saillie dans le thorax. La plupart de ces hernies hiatales sont sans gravité, mais certaines peuvent provoquer des RGO (reflux gastro-œsophagiens), voire, pour les cas les plus graves, des œsophagites, ulcères œsophagiens et même troubles cardiorespiratoires.       Haut de page

Hernie abdominale   Hernie inguinale   Hernie inguinale indirecte   Hernie inguinale oblique externe   Hernie inguinale directe   Hernie ombilicale   Hernie inguinocrurale   Hernie inguinoscrotale   Herniorraphie   Hernie crurale   Hernie crurale directe   Hernie crurale indirecte   Hernie fémorale   Hernie scrotale
Anatomopathologie, chirurgie abdominale  -  [Angl. : Abdominal hernia, Inguinal hernia, Indirect inguinal hernia, External oblique inguinal hernia, Direct inguinal hernia, Umbilical hernia, Inguinocrural hernia, Inguinoscrotal hernia, Herniorrhaphy, Crural hernia, Direct crural hernia, indirect crural hernia, Femoral hernia, Scrotal hernia]   N. f.  * hernie :
du latin hernia [herni(o)-, -herniaire], sortie d’un organe ou d’une partie d’un organe hors de sa cavité naturelle ; * abdominale : du latin abdomen, abdominis [abdomin(o)-], bas-ventre, abdomen. 
    Une hernie abdominale est la protrusion d'un ou plusieurs organes de l'abdomen par un orifice naturel ou accidentel. Ces hernies sont dues au relâchement des fibres musculaires de la paroi abdominale qui peuvent alors s'écarter et laisser passer le sac herniaire. Ce dernier est formé de péritoine et recouvert de peau ; sa base est appelée le collet. On connaît essentiellement la hernie inguinale, mais il existe de nombreuses formes de hernies abdominales, dont voici quelques exemples.

* Hernie inguinale :
Du latin inguen, inguinis [inguin(o)-, inguinal], relatif à l’aine.  La hernie inguinale se développe à travers le canal inguinal, canal musculo-aponévrotique qui laisse passer le cordon spermatique chez l'homme et le ligament rond (suspenseur de l'utérus) chez la femme, avec à ses extrémités l'anneau inguinal superficiel et l'anneau inguinal profond. Elle touche essentiellement les hommes mais se rencontre aussi chez les femmes et correspond à la saillie d'une partie de l'intestin.
    Selon l'importance de la protrusion et sa direction, on peut distinguer
* la hernie inguinale indirecte ou hernie inguinale oblique externe qui traverse l'anneau profond, suit le canal spermatique et fait saillie au niveau de l'anneau inguinal superficiel,
* la hernie inguinale directe qui ne traverse pas tout le canal mais fait saillie au niveau de sa paroi postérieure,
* la hernie inguinocrurale qui a la particularité de se diriger latéralement dans l'aine, alors que dans
* la hernie inguinoscrotale, l'anse intestinale descend jusque dans les bourses (scrotum). Syn. : hernie scrotale.

* Hernie ombilicale :
Du latin umbilicus [ombilic(o)-, ombilical], orifice abdominal qui, chez le fœtus, laisse passer les organes le reliant au placenta (syn. : nombril).  Cette hernie correspond à une saillie de l'intestin dans la région ombilicale. Elle est plus fréquente chez les sujets obèses et chez les femmes et peut être particulièrement volumineuse. Comme pour les autres hernies, la solution est le plus souvent chirurgicale car il faut éviter l'occlusion intestinale qui est une urgence : c'est la herniorraphie (de [-rraphie], suture chirurgicale). Chez les enfants, on observe aussi des hernies ombilicales, mais elles sont le plus souvent bénignes et de petite taille.

* Hernie crurale :
Du latin crus, cruris [crur(o)-, -crural], relatif à la cuisse.  On la rencontre essentiellement chez les femmes obèses et se manifestent par la saillie d'une portion de l'intestin sous l'arcade (c'est au pli de l'aine) par laquelle l'artère et la veine fémorale passent de l'abdomen à la cuisse. Cette hernie crurale est le plus souvent petite et peut se révéler douloureuse. On la qualifie d'interne ou d'externe en fonction de sa position par rapport aux vaisseaux fémoraux. Syn. peu utilisé : hernie fémorale.      Haut de page

Hernie discale   Hernie discale cervicale   Hernie discale lombaire
Anatomopathologie, chirurgie, neurochirurgie  [Angl. : Spinal disk hernia, herniated disk, Cervical herniated disk, Lumbar herniated disk]   N. f.  * hernie :
du latin hernia [herni(o)-, -herniaire], sortie d’un organe ou d’une partie d’un organe hors de sa cavité naturelle ; * discale : du latin discus, du grec diskos [disc(o)-], disque, du palet circulaire que lançaient les athlètes (discoboles) et qui se rapporte aujourd'hui aux disques intervertébraux. 
    La hernie discale correspond à la saillie d'un disque intervertébral ou de son noyau en-dehors de ses limites normales. En France, cette pathologie affecte plus les hommes que les femmes, essentiellement dans la tranche 20 - 30 ans. Un disque est formé d'un noyau gélatineux, le nucleus pulposus et d'une enveloppe de fibres périphériques qui relient les deux vertèbres. Après des efforts violents et répétés du dos, il peut arriver que cette enveloppe se fissure, laissant sortir le nucleus.

    L'une des conséquences immédiates est une contrainte sur une ou plusieurs racines nerveuses ou sur la moelle épinière, avec douleurs plus ou moins vives (névralgie sciatique, cervicobrachiale), voire paralysie des organes correspondant à ses racines (membres).
    Les hernies discales cervicales sont relativement rares, alors que les hernies discales lombaires sont les plus fréquentes, avec lésions au niveau L4-L5 (entre la quatrième et la cinquième vertèbre lombaire) ou au niveau L5-S1 (entre la dernière lombaire et la première sacrée - le sacrum est en fait formé de 5 vertèbres soudées).
    Le diagnostic est relativement aisé avec un scanner et la solution est généralement chirurgicale. Il y a quelques années, on a beaucoup utilisé la chimionucléolyse (destruction du noyau hernié par injection d'une enzyme : la papaïne) mais cette technique est actuellement abandonnée, suite à des réactions allergiques.       Haut de page

Herniotomie   Herniotome   Hernioplastie   Hernioentérotomie   Herniolaparotomie
Anatomopathologie, chirurgie, chirurgie abdominale  [Angl. : Herniotomy, Herniotome, Hernioplasty, Hernioenterotomy, Herniolaparotomy]   N. f.  * hernie :
du latin hernia [herni(o)-, -herniaire], sortie d’un organe ou d’une partie d’un organe hors de sa cavité naturelle ; * tomie : du grec tomê [tom(o)-, -tome, -tomie], section, coupe. 
    * La herniotomie est l'ablation chirurgicale d'un sac herniaire présent dans une hernie étranglée. Cette opération peut être pratiquée avec un instrument spécifique : le herniotome.
    * La hernioplastie
(du grec plassein [-plaste, -plastie], façonner ou intervention modifiant les formes ou les rapports des organes ; en cytologie, un plaste est un organite de la cellule) est une intervention de chirurgie plastique et réparatrice pour la cure radicale d'une hernie.
    * La hernioentérotomie
(du grec enteron [entér(o)-, -entéral, -entère, -entérique], intestin) est l'association de deux actes chirurgicaux : la herniotomie et une entérotomie (section d'une partie de l'intestin grêle).
    * Quant à la herniolaparotomie
(du grec lapara [lapar(o)-], flanc et, par extension, abdomen), c'est une intervention chirurgicale pour curer une hernie, qui se pratique par laparotomie.      Haut de page