Retour à la page d'accueil  H - TERMINOLOGIE MEDICALE - H  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 9-06-2020

Hydatid(o)-     Du grec hudatis [hydatid(o)-], petite tumeur contenant du liquide aqueux. En médecine, la racine "hydatid(o)-" forme des termes relatifs à la larve du ténia échinocoque qui se développe dans le foie de plusieurs mammifères et de l’homme.


Hydatide - Hydatide de Morgagni - Hydatidocèle - Hydatidogène - Hydatidome - Hydatidose - Hydatiforme - Hydatigène - HydatiqueHydatisme - Hydatoïde - Hydatule - Hydaturie

Hydatide   Hydatide de Morgagni
Parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, imagerie médicale et interventionnelle
  -  [Angl. : Hydatid, Morgagni's hydatid]   N. f.  * hydatido :
du grec hudatis [hydatid(o)-], petite tumeur contenant du liquide aqueux, ou relatif à la larve du ténia échinocoque qui se développe dans le foie de plusieurs mammifères et de l’homme. 
    Ce terme désigne à la fois une petite vésicule contenant un liquide aqueux (kyste hydatique), ou un stade larvaire d'un ténia : Echinococcus granulosus, qui a la forme d'une vésicule sphérique de taille variable, pouvant atteindre la volume d'une tête d'enfant et contenant à terme plusieurs millions de scolex. La rupture de cette hydatide provoque une maladie redoutable : l'échinococcose.
    On parle également d'hydatide (de Morgagni) pour désigner un résidu embryonnaire, vestige du canal de Müller (qui chez l'embryon vont donner les trompes et une partie du vagin), que l'on peut apercevoir sur l'épididyme qui coiffe le testicule. Ce petit appendice de nature kystique est susceptible de se tordre puis de se nécroser très rapidement, ce qui provoque une douleur testiculaire importante.
    Cette pathologie ne doit pas être confondue avec la torsion du testicule ou du cordon spermatique. Le diagnostic se fait à l'échographie et à l'échodoppler. L'évolution étant spontanément bonne, les soins sont essentiellement médicamenteux : antidouleurs et anti-inflammatoires.   Une hydatide d'Echinococcus      Haut de page

Hydatidocèle
Parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, imagerie médicale et interventionnelle
  -  [Angl. : Hydatidocele]   N. f.  * hydatido :
du grec hudatis [hydatid(o)-], petite tumeur contenant du liquide aqueux, ou relatif à la larve du ténia échinocoque qui se développe dans le foie de plusieurs mammifères et de l’homme ; * cèle : du grec kêlê [-cèle], tumeur, hernie.
    L'hydatidocèle est une tumeur du scrotum ou bourses), causée par une infestation locale avec des larves d'Echinococcus granulosus
      Haut de page

Hydatidogène   Hydatigène
Parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, imagerie médicale et interventionnelle
  -  [Angl. : Hydatigenic]   Adj.  * hydatido :
du grec hudatis [hydatid(o)-], petite tumeur contenant du liquide aqueux, ou relatif à la larve du ténia échinocoque qui se développe dans le foie de plusieurs mammifères et de l’homme ; * gène : du latin et du grec genesis [-gène, -genèse, génique], naissance, formation, qui engendre.
    Caractérise ce qui génère des hydatides. L'échinococcose hépatique est hydatidogène (ou hydatigène), car son évolution fait apparaître des hydatides chez le patient infesté par le ténia. Syn. :
Hydatigène.      Haut de page

Hydatidome
Parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, imagerie médicale et interventionnelle, chirurgie générale
  -  [Angl. : Hydatidoma]   N. m.  * hydatido :
du grec hudatis [hydatid(o)-], petite tumeur contenant du liquide aqueux, ou relatif à la larve du ténia échinocoque qui se développe dans le foie de plusieurs mammifères et de l’homme ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps, tumeur, tuméfaction.
    Tumeur hydatique, c'est-à-dire
vésicule contenant un liquide aqueux (kyste hydatique), ou un stade larvaire d'un ténia : Echinococcus granulosus, qui a la forme d'une vésicule sphérique de taille variable, remplie d'un liquide incolore et contenant la tête du ténia, ou scolex. La solution de l'hydatidome est chirurgicale, mais avec de grandes précautions pour éviter la dissémination.      Haut de page

Hydatidose
Parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, imagerie médicale et interventionnelle, chirurgie générale
  -  [Angl. : Hydatidosis]   N. f.  * hydatido :
du grec hudatis [hydatid(o)-], petite tumeur contenant du liquide aqueux, ou relatif à la larve du ténia échinocoque qui se développe dans le foie de plusieurs mammifères et de l’homme ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques. 
    Parasitose due au développement accidentel chez l'homme d'un ver parasite du chien : Echinococcus granulosus. L'hydatidose demeure un véritable fléau dans le monde en général et dans le bassin méditerranéen, le Nord et l'Est de l'Afrique et l'Amérique du Sud en particulier. Elle constitue un véritable problème de santé publique aussi bien pour le cheptel que pour l'homme. Tous les organes peuvent être affectés, mais le foie (60%) et les poumons (20%), sont les sites les plus atteints chez l'adulte alors que chez l'enfant, c'est le poumon qui prend la première place. 
    Syn. : Échinococcose hépatique.       Haut de page

Hydatiforme
Cancérologie, imagerie médicale et interventionnelle
  -  [Angl. : Hydatiform]   Adj.  * hydatido :
du grec hudatis [hydatid(o)-], petite tumeur contenant du liquide aqueux, ou relatif à la larve du ténia échinocoque qui se développe dans le foie de plusieurs mammifères et de l’homme ; * forme : du latin forma [-forme], moule, aspect.
    Se dit de toutes tumeurs ou kystes qui ressemblent à une hydatide, c'est-à-dire qui sont constitués d'une membrane externe remplie d'un liquide aqueux. Voir hydatide.
 Tumeur hydatiforme hépatique.      Haut de page

Hydatique
Parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, imagerie médicale et interventionnelle
  -  [Angl. : Hydatic]   Adj.  * hydatido :
du grec hudatis [hydatid(o)-], petite tumeur contenant du liquide aqueux, ou relatif à la larve du ténia échinocoque qui se développe dans le foie de plusieurs mammifères et de l’homme ; * ique : du grec eikôs [-ique, -(ic)ien, -ienne], semblable, ou suffixe servant à transformer des substantifs en adjectifs ou en d’autres substantifs. 
    Qui concerne des hydatides. Ex. kyste hydatique du foie : provoqué par un ténia, Echinococcus granulosus. Ces tumeurs kystiques sont formées d'une enveloppe remplies d'un liquide contenant des vésicules du ténia.      Haut de page

Hydatisme
Parasitologie pathologies infectieuses et tropicales
  -  [Angl. : Hydatism]   N. m.  * hydatido :
du grec hudatis [hydatid(o)-], petite tumeur contenant du liquide aqueux, ou relatif à la larve du ténia échinocoque qui se développe dans le foie de plusieurs mammifères et de l’homme ; * isme : du suffixe : -isme  servant à former des substantifs.
    L'hydatisme est le nom que l'on donne au son produit par la vibration du liquide contenu sous pression dans un kyste, quand on percute la paroi abdominale. Syn. : frémissement hydatique. Cet examen, complété par une échographie ou une radiographie permet de confirmer le diagnostic de la présence du ténia Echinococcus granulosus.      Haut de page

Hydatoïde
Parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, imagerie médicale et interventionnelle
  -  [Angl. : Hydatoid]   Adj.  * hydatido :
du grec hudatis [hydatid(o)-], petite tumeur contenant du liquide aqueux, ou relatif à la larve du ténia échinocoque qui se développe dans le foie de plusieurs mammifères et de l’homme ; * oïde : du grec eidos, [-oïde, -oïdal], qui a l’apparence.
    Caractérise une tumeur, généralement remplie d'un liquide translucide, et qui présente des analogies avec les hydatides rencontrées chez les malades infestés par le ténia
Echinococcus granulosus.
    L'adjectif hydatoïde est aussi parfois utilisé pour désigner ce qui a la transparence de l'eau ou de l'humeur aqueuse de l'œil.       Haut de page

Hydatule
Parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, imagerie médicale et interventionnelle
  -  [Angl. : Cysticercus]   N. f.  * hydatido :
du grec hudatis [hydatid(o)-], petite tumeur contenant du liquide aqueux, ou relatif à la larve du ténia échinocoque qui se développe dans le foie de plusieurs mammifères et de l’homme ; * ule : du latin ulus, a, um [-ule], suffixe diminutif.
    Le terme hydatule est synonyme de cysticerque, c'est-à-dire le dernier stade larvaire du ténia, soit une vésicule d'une taille moyenne d'un centimètre, qui se forme dans divers tissus selon l'espèce de ténia.
      Haut de page

Hydaturie
Parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, néphrologie urologie 
[Angl. : Hydatiduria]   N. f.  * hydatido :
du grec hudatis [hydatid(o)-], petite tumeur contenant du liquide aqueux, ou relatif à la larve du ténia échinocoque qui se développe dans le foie de plusieurs mammifères et de l’homme ; * urie : du grec oûron [uro-, -urie, -urique], urine.
    L'hydaturie est la présence dans l'urine d'éléments provenant des hydatides (voir ce terme) d'un malade infesté par le ténia
Echinococcus granulosus.      Haut de page