Retour à la page d'accueil  H - TERMINOLOGIE MEDICALE - H  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 9-06-2020

Hygién(o)-     Du grec hugieinon [hygién(o)-], salubre, sain. Le mot "hygiène" est emprunté en 1575 par Ambroise Paré (hygiaine) au grec hugieinon, de l'adjectif hugieinos, "qui maintient en bonne santé", lui-même dérivé de hugiês, "bien portant".


Hygiène - Hygiène alimentaire - Hygiène buccodentaire - Hygiène corporelle - Hygiène hospitalière - Hygiène sexuelle - Hygiénique - Hygiéniquement - Hygiéniste - Hygiénodiététique -   

Hygiène   Hygiénique   Hygiénisme    Hygiéniquement
Médecine générale, toutes les spécialités  -  [Angl. : Hygiene, Hygienic, Hygienism, Hygienically]   N. f.   * hygiène : du grec hugieinon [hygién(o)-], salubre, sain. 
    D'une façon générale, l'hygiène est un comportement, un ensemble de règles à observer pour que notre organisme accomplisse ses fonctions d'une manière optimale, en évitant les agressions inutiles. L'hygiène vise aussi à améliorer notre milieu environnant par des règles et des principes d'hygiène qualifiés de "élémentaires".
    L'adjectif hygiénique qualifie ce qui se rapporte à l'hygiène (promenade hygiénique par ex.) ou ce qui sert à l'hygiène (seau hygiénique, papier h.). L'hygiéniste est la personne qui s'est spécialisée dans les questions d'hygiène et dans son amélioration. Adverbe hygiéniquement : en respectant les règles élémentaires de l'hygiène.
        Haut de page

Hygiène alimentaire   Hygiène buccodentaire  
Médecine générale  -  [Angl. : Nutritional hygiene, Buccodental (mouth) hygiene, oral hygiene]   N. f.   * hygiène : du grec hugieinon [hygién(o)-], salubre, sain. 
    Ces règles d'hygiène concernent en même temps notre appareil digestif et les aliments, leur conservation, leur préparation. On pense évidemment à la chaîne du froid, mais il y a de nombreuses règles évidentes, à appliquer chez soi comme en collectivité, dont voici quelques exemples :
* se laver souvent les mains et surtout les ongles avant de toucher des aliments et, si nécessaire (restauration collective), mettre des gants ;
* utiliser une vaisselle parfaitement propre ;
*
ne consommer que des viandes, poissons, crustacés bien cuits et chauds ;
* les fruits et les légumes consommés crus seront soigneusement lavés et même pelés si nécessaire ;
* le lait ne doit plus être consommé cru ;
* vérifier régulièrement la température du réfrigérateur qui doit être comprise entre 4 et 6°C...
* pour notre santé : grande modération pour le sel, les sucres et féculents, les graisses ;
* privilégier l'eau comme boisson, les fruits et légumes quotidiens, des règles connues de tous mais que l'on n'a pas toujours la volonté d'appliquer.


Hygiène buccodentaire (* bucco :
du latin scientifique bucca [bucc(o)-, -buccal], bouche ; * dento, dentaire : du latin dens, dentis [dent-], dent et, par analogie, ce qui a la forme d’une dent). Qui concerne simultanément la bouche et les dents : soins et prévention buccodentaires. Il existe une Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD) qui a un site Internet.       Haut de page

Hygiène corporelle
Médecine générale  -  [Angl. : Corporal hygiene]   N. f.   * hygiène : du grec hugieinon [hygién(o)-], salubre, sain. 
    L'hygiène corporelle est avant tout le lavage quotidien et très soigné de tout le corps pour éviter les odeurs de fermentation au niveau des plis, des organes génitaux, des cavités naturelles, dont la bouche, le vagin. La douche est plus économe et surtout plus hygiénique que le bain dans lequel on macère. Pour en savoir beaucoup plus sur les odeurs corporelles, voir le paragraphe sur les odeurs.
       Haut de page

Hygiène sexuelle
Médecine générale  -  [Angl. : Sexual hygiene]   N. f.   * hygiène : du grec hugieinon [hygién(o)-], salubre, sain. 
    L'hygiène sexuelle représente l'ensemble des pratiques et soins nécessaires au bon fonctionnement de l'appareil reproducteur, et en particulier le lavage soigné et quotidien des organes génitaux externes : pénis et vulve. Ces mesures indispensables d'hygiène doivent s'accompagner de l'élimination des conduites à risques, notamment en ce qui concerne la prévention des MST ou maladies sexuellement transmissibles. Il n'est jamais superflu de rappeler que l'usage du préservatif est le seul moyen de se protéger et que cette protection est réciproque.         Haut de page

Hygiène hospitalière   Hygiéniste  
Médecine générale, épidémiologie et santé publique  -  [Angl. : Hospital hygiene, Hygienist]   Adj.  * hygiène : du grec hugieinon [hygién(o)-], salubre, sain. 
    En milieu hospitalier comme dans tous les établissements de soins recevant du public, les mesures d'hygiène recommandées et appliquées par des médecins et des infirmières hygiénistes, font partie intégrante de l'activité et de la qualité des soins, dans un but évident : réduire autant que possible les risques de maladies nosocomiales.
    C
es infections nosocomiales (* nosocomial : du grec nosokomeone [nosocomial], hôpital, caractérise une maladie contractée en milieu hospitalier, ou * noso :
du grec nosos [noso-, -nose], maladie ; comial : du grec komeo : soigner) sont les infections qui sont acquises dans un établissement de soins, c'est-à-dire qui étaient absentes à l'admission. Lorsque l'état infectieux du patient à l'admission est inconnu, l'infection est classiquement considérée comme nosocomiale si elle apparaît après un délai de 48 heures d'hospitalisation. Ce délai est cependant assez artificiel et ne doit pas être appliqué sans réflexion.

    Ces infections peuvent être directement liées aux soins (par exemple l'infection d'un cathéter) ou simplement survenir lors de l'hospitalisation indépendamment de tout acte médical (par exemple une épidémie de grippe). Germes nosocomiaux
    Le CLIN ou Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales  suit de près les Projets d'Établissement des hôpitaux et, en relation avec eux, émet des recommandations dans le sens d'une meilleure protection des malades contre ces infections nosocomiales.        Haut de page

Hygiénodiététique
Diététique  -  [Angl. : Hygiene dietetic]   Adj. 
* hygiéno : du grec hugieinon [hygién(o)-], salubre, sain ; * diététique : du grec diaita [diète], genre de vie, diaitêtikos, diététique, qui concerne la diète ou la diététique. 
    L'adjectif hygiénodiététique (que certains écrivent hygiéno-diététique mais présent sans tiret dans le Larousse de la Langue Française) concerne en même temps l'hygiène et la diététique. Il s'agit d'un ensemble de règles "de bon sens" qui s'appliquent à tout le monde mais en particulier à ceux qui sont obligés de suivre des régimes spéciaux sans excès de sucres (diabétiques), de sel (hypertendus), de lipides (sujets souffrant d'hypercholestérolémie), entre autres.
    C'est ainsi que l'on parle de prise en charge hygiénodiététique quand ces personnes sont inclues dans un système médical de ville, d'établissement de cure ou hospitalier et prises en charge par du personnel spécialisé où elles se voient appliquer un programme ou des mesures hygiénodiététiques.

    Compte tenu du fait que, dans nos pays "développés", l'obésité chez les jeunes augmente de façon inquiétante, les prises en charge hygiénodiététiques de jeunes enfants sont de plus en plus fréquentes. Elles contiennent aussi une information des parents pour l'acquisition de nouvelles pratiques alimentaires dans la confection des repas familiaux, avec une alimentation basée sur "moins de sucres et féculents" et "plus de légumes et de fruits", entre autres. 
    Chez les personnes obèses qui souffrent de SAS ou syndrome d'apnée du sommeil, les médecins recommandent, en même temps que l'assistance nocturne par PPC (ou pression positive continue), la prise en charge hygiénodiététique pour diminuer autant que possible l'obésité et en même temps les risques cardiovasculaires.         Haut de page