Retour à la page d'accueil  L - TERMINOLOGIE MEDICALE - L  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 28-10-2020

Laryng(o)-     Du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx. Le mot larynx désigne l'organe de la phonation situé entre la partie buccale du pharynx et la trachée.


Laryngalgie - Laryngé - Laryngectomie - Laryngisme - Laryngite - Laryngocèle - Laryngocentèse - Laryngodynie - Laryngographe - Laryngographie - Laryngologie - Laryngologiste - Laryngologue - Laryngomalacie - Laryngopathie - Laryngopharyngite - Laryngopharyngographie - Laryngopharyngoscopie - Laryngoplastie - Laryngoplégie - Laryngoscope - Laryngoscopie - Laryngospasme - Laryngotome - Laryngotomie - Laryngotrachéal - Laryngotrachéite - Laryngotrachéobronchoscopie - Larynx 

Laryngalgie   Laryngodynie
Otorhinolaryngologie, algologie  -  [Angl. : Laryngalgia, Laryngodynia]   N. f.  * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * algie : du grec algos [algo-, -algie, -algique], douleur ; * odynie : du grec odunê [-odynie], douleur. 
    Une laryngalgie désigne une douleur ressentie au niveau du larynx, quelles qu'en soient son origine et ses manifestations. L'apparition d'une   laryngalgie est généralement le signe d'une laryngite, l'une des pathologies les plus courantes du larynx. Mais il peut  aussi s'agir d'un signe avant-coureur d'une affection plus grave et la consultation médicale s'impose. Syn. : laryngodyniePosition du larynx dans le cou      Haut de page

Laryngé
Otorhinolaryngologie  -  [Angl. : Laryngeal]   Adj.  * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * : du suffixe -ie, -ié, -é  qui transforme une racine ou un adjectif en un substantif. 
    Qui se rapporte au larynx. Ex. : en cas d'intubation difficile lors d'une anesthésie, lorsque les structures laryngées (fente glottique) ne sont pas bien visibles, le praticien peut utiliser un masque laryngé. Larynx vu du dessus      Haut de page

Laryngectomie
Otorhinolaryngologie, chirurgie ORL  [Angl. : Laryngectomy]   N. f.  * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * ectomie : du grec ektomê [ectomie], ablation. 
    La laryngectomie est une opération chirurgicale qui consiste en l'ablation partielle ou totale du larynx. Pour l'ablation d'une tumeur, les techniques chirurgicales sont en constante évolution : certains cancers du larynx sont traités aujourd'hui par laryngectomie partielle qui respecte les fonctions physiologiques essentielles, telles la phonation, la déglutition, la respiration et la toux.      Haut de page

Laryngisme   Laryngospasme
Otorhinolaryngologie, neurologie  [Angl. : Laryngismus, Laryngospasm]   N. m. * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * isme : du suffixe : -isme  servant à former des substantifs ; * spasme : du latin spasmus, du grec spasmos, de spân, contracter.  
    Autrefois nommé trachélisme, le laryngisme est la contraction spasmodique des muscles du larynx et du cou, appelé aussi laryngospasme et observé par exemple dans certaines crises épileptiques. Ces contractions peuvent provoquer une occlusion plus ou moins importante de la glotte et il peut en résulter une gêne respiratoire, voire une asphyxie.       Haut de page

Laryngite
Otorhinolaryngologie  -  [Angl. : Laryngitis]   N. f.  * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire.
    Affection virale relativement banale produisant une inflammation du larynx avec tuméfaction de la muqueuse laryngée et exsudation de mucus ou de mucopus. Il existe de très nombreuses formes de laryngites : aigüe catarrhale, atrophique, chronique, diphtérique etc. 
    En règle générale, une laryngite est accompagnée de symptômes caractéristiques tels l'expectoration de mucus ou de mucopus, une aphonie plus ou moins marquée et une tuméfaction de la muqueuse laryngée, un enrouement, une dyspnée, de la fièvre. Le larynx en coupe sagittale médiane     Haut de page

Laryngocèle
Otorhinolaryngologie, chirurgie ORL  -  [Angl. : Laryngocele]   N. f.  * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * cèle : du grec kêlê [-cèle], tumeur, hernie. 
    Une laryngocèle est une dilatation anormale du sac ou ventricule laryngé, souvent constituée par une tumeur kystique gazeuse. On distingue 3 stades  de laryngocèle : interne et ne dépassant pas les structures du larynx, mixte avec une dilatation qui affecte en plus la membrane hyothyroïdienne (relative à l'os hyoïde et à l'os thyroïde), externe, avec sa plus grande partie à travers la membrane hyothyroïdienne. Le traitement consiste généralement en une exérèse de la laryngocèle.     Haut de page

Laryngocentèse
Otorhinolaryngologie, chirurgie ORL  -  [Angl. : Laryngocentesis]   N. f.  * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * centèse : du grec kentein [-centèse], piquer. 
    La laryngocentèse est un acte chirurgical consistant à ponctionner le larynx. Elle peut être pratiquée, par exemple, pour réduire un kyste liquidien situé au niveau du larynx ou dans ses structures.        Haut de page

Laryngographe
Otorhinolaryngologie, imagerie médicale et interventionnelle  [Angl. : Laryngograph]   N. m.  * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * graphe : du grec graphein [-graphe, -graphie, -graphique, graph(o)-], écrire. 
    Le laryngographe (ou électrolaryngographe) est un instrument muni d'électrodes que l'on place sur le cou. Il permet d'enregistrer la fréquence fondamentale de la glotte (en fait des cordes vocales) pendant la phonation. Cet examen est pratiqué chez des personnes souffrant de dysphonie (voix enrouée ou cassée), dysphagie (déglutition difficile), entre autres. Il est généralement associé à une laryngovidéoscopie (fibroscope introduit par le nez).       Haut de page

Laryngographie
Otorhinolaryngologie, imagerie médicale et interventionnelle  [Angl. : Laryngofraphy]   N. f.  * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * graphie : du grec graphein [-graphe, -graphie, -graphique, graph(o)-], écrire. 
    La laryngographie est un examen radiologique qui permet de faire un bilan radiologique de la déglutition. On utilise un produit de contraste iodé, spécifiquement réservé à l'opacification des voies aériennes supérieures. Il est administré par instillation bronchique. On appelle également laryngographie (ou plutôt électrolaryngographie) l'examen qui utilise un laryngographe (voir ce terme).        Haut de page

Laryngologie   Laryngologiste   Laryngologue
Chirurgie générale  -  [Angl. : Laryngology, Laryngologist]   N. f.  * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * logie : du grec logos [log(o)-, -logie, -logique, -logiste, -logue] science, discours, raison. 
    La laryngologie est la partie de la médecine qui étudie plus spécialement l'anatomie du larynx, ses pathologies et leur traitement. Cette spécialité est généralement couplée avec l'otologie (oreilles) et la rhinologie (nez) pour former l'otorhinolaryngologie (ou oto-rhino-laryngologie).
    Le spécialiste en laryngologie est un laryngologue ou laryngologiste. La spécialité a bénéficié ces dernières années de progrès importants pour l'examen et le diagnostic, notamment en imagerie médicale et dans l'utilisation des lasers.       Haut de page

Laryngomalacie
Otorhinolaryngologie  -  [Angl. : Laryngomalacia]   N. f.  * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * malacie : du grec malakia, malakos [malac(o)-, -malacie], mollesse, mou.
    Ramollissement anormal de la charpente du vestibule laryngé. La conséquence est un stridor laryngé congénital (bruit respiratoire caractéristique) augmenté en décubitus dorsal. Le retentissement ventilatoire est rare et cette affection disparaît spontanément vers 18 à 24 mois. Dans les rares cas de persistance, on procède à la section des replis ary-épiglottiques par endoscopie interventionnelle.      Haut de page

Laryngopathie
Otorhinolaryngologie  -  [Angl. : Laryngopathy]   N. f.  * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * pathie : du grec pathos [-pathie, -pathique, -pathe, patho-], souffrance, changement accidentel.
    Le mot laryngopathie est un terme générique qui désigne toutes les affections pouvant survenir au niveau du larynx.       Haut de page 

Laryngopharyngite   Laryngotrachéite
Otorhinolaryngologie  -  [Angl. : Laryngopharyngitis, Laryngotracheitis]   N. f.   * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * pharyngo : du grec pharugx, pharuggos [pharyng(o)-], gorge, relatif au pharynx ; * trachéo : du latin tardif trachia, du grec trakheia [traché(o)-, -trachéal], conduit respiratoire, relatif à la trachée ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire. 
   Inflammation simultanée du larynx (laryngite) et du pharynx (pharyngite). La laryngopharyngite (anc. orth. : laryngo-pharyngite) est généralement due à une infection virale et évolue rapidement en bronchite. Comme pour toutes ces pathologies virales de la sphère ORL, les antibiotiques sont à priori inutiles, sauf pour soigner une infection bactérienne surajoutée.
    Lorsque cette inflammation touche le larynx et la trachée, c'est une laryngotrachéite (anc. orth. : laryngo-trachéite).        Haut de page

Laryngopharyngographie    Laryngopharyngoscopie
Otorhinolaryngologie, imagerie médicale  -  [Angl. : Laryngopharyngography ; Laryngopharyngoscopy]   N. f.  * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * pharyngo : du grec pharugx, pharuggos [pharyng(o)-], gorge, relatif au pharynx ; * graphie : du grec graphein [-graphe, -graphie, -graphique, graph(o)-], écrire ; * scopie : du grec skopein, [-scope, -scopie, -scopique], regarder. 
    Le pharyngoscope est destiné à l'examen visuel du pharynx et constitué d'un abaisse-langue, d'une caméra et d'un système d'éclairage. Il permet l'observation du pharynx (pharyngoscopie) et éventuellement du larynx (laryngopharyngoscopie). La laryngopharyngographie est l'enregistrement de clichés (ou vidéo) obtenus pendant cet examen.      Haut de page

Laryngoscope   Laryngoscopie
Otorhinolaryngologie  -  [Angl. : Laryngoscope, Laryngoscopy]   N. m.   * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * scope : du grec skopein, [-scope, -scopie, -scopique], regarder. 
    Le laryngoscope est un instrument destiné à l'observation visuelle de l'intérieur du larynx. Plusieurs modèles sont utilisés, avec source lumineuse distale ou proximale, avec ou sans miroir, selon que le praticien décide de faire une laryngoscopie directe ou indirecte.       Haut de page

Laryngoplastie   Laryngotomie   Laryngotome
Otorhinolaryngologie, chirurgie ORL  -  [Angl. : Laryngoplasty, Laryngotomy, Karyngotome]   N. f.   * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * plastie : du grec plassein [-plaste, -plastie], façonner ou intervention modifiant les formes ou les rapports des organes ; * tome, tomie : du grec tomê [tom(o)-, -tome, -tomie], section, coupe. 
    La laryngoplastie est la chirurgie réparatrice du larynx. L'opération dite de laryngoplastie antérieure d'agrandissement est pratiquée dans les cas de sténose sous-glottique. Dans les rares cas de sténose totale du larynx, une laryngotomie ou incision du larynx est nécessaire comme premier acte chirurgical. Elle est pratiquée avec un instrument particulièrement tranchant : le laryngotome.      Haut de page

Laryngoplégie
Otorhinolaryngologie, chirurgie ORL, neurologie  -  [Angl. : Laryngoplegia]   N. f.   * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * plégie : du grec plêssein [-plégie], frapper - en médecine : choc, paralysie. 
    La laryngoplégie est une paralysie partielle ou complète des muscles du larynx (où se trouvent les cordes vocales), due à une lésion du système nerveux central ou des nerfs laryngés. Parmi les causes possibles : hémorragies et/ou tumeurs cérébrales, hémorragie bulbaire (au niveau du bulbe rachidien), sclérose en plaque (SEP), sclérose latérale amyotrophique, paralysie ou compression d'un nerf aboutissant aux muscles du larynx, séquelles d'une chirurgie du cou ou d'une intubation, entre autres.
    Les traitements seront fonction de la cause et auront pour but de corriger la dysphonie et éventuellement les troubles de la déglutition.      Haut de page

Laryngotrachéal(e)
Otorhinolaryngologie, chirurgie ORL  -  [Angl. : Laryngotracheal]   N. f.   * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * trachéal : du grec trachelos [trachél(o)-, -trachélie], cou.  
    Qui concerne à la fois le larynx et la trachée. Exemples : l'incision laryngotrachéale consiste à inciser le larynx et la trachée ; traumatisme laryngotrachéal lors d'un choc violent sur la face antérieure du cou ; brûlure laryngotrachéale par ingestion d'un liquide corrosif etc. Anc. orth. : laryngo-trachéal.   Haut de page

Laryngotrachéobronchoscopie
Otorhinolaryngologie, imagerie médicale et interventionnelle  -  [Angl. : Laryngotracheobronchoscopy]   N. f.   * laryngo : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx ; * trachéo : du latin tardif trachia, du grec trakheia [traché(o)-], conduit respiratoire, relatif à la trachée ; * broncho : du latin médical bronchia ou du grec bronkhia [bronch(o)-, -bronchique], bronche ; * scopie : du grec skopein, [-scope, -scopie, -scopique], regarder. 
    La laryngotrachéobronchoscopie (anc. orth. : laryngo-trachéo-bronchoscopie) est un examen pratiqué avec un fibroscope que l'on fait passer par le larynx, la trachée et les bronches. Elle permet de visualiser un œdème, un corps étranger, une sténose (rétrécissement), une tumeur, entre autres.       Haut de page

Larynx
Otorhinolaryngologie, anatomie  -  [Angl. : Larynx]   N. m.   * larynx : du grec larugx, laruggos [laryng(o)-], relatif au larynx. 
    Le larynx est l'organe de la voix. Il est situé en arrière et au-dessous de la base de la langue, en avant de la partie terminale du pharynx et du commencement de l'œsophage, juste au-dessus de la trachée. C'est un ensemble complexe de cartilages qui peuvent s'ossifier avec l'âge, de ligaments et de muscles.
    On distingue 5 cartilages principaux et quatre cartilages annexes, se mouvant les uns par rapport aux autres grâce aux muscles du larynx :
1. Le cartilage cricoïde, relié à la trachée et circulaire, présente 4 surfaces articulaires : 2 latérales avec le thyroïde et 2 dorsales avec les aryténoïdes.
2. Le cartilage thyroïde, qui doit son nom à sa forme de bouclier ou de livre à moitié ouvert dont le dos fait saillie vers l'avant (c'est la pomme d'Adam).
3. Les deux cartilages aryténoïdes en forme de pyramides à base triangulaire, au sommet dirigé vers le haut.
4. Les cartilages de Santorini, petits et flexibles, sont au-dessus des aryténoïdes.
5. Les cartilages de Wrisberg en forme de coin, sont placés à l'extérieur des précédents, dans le repli ary-épiglottique.
6. L'épiglotte constituée de fibrocartilage très flexible, qui forme l'entrée du larynx. 
    Adj. : laryngé : qui se rapporte au larynx.   Le larynx en coupe sagittale médiane       Haut de page