Retour à la page d'accueil  M - TERMINOLOGIE MEDICALE - M  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 6-02-2020

Méla-, mélan(o)-     Du grec melas, melanos : noir. "Mélano-" entre dans la composition de nombreux mots, notamment en biochimie, biologie et pathologie où il implique la présence normale ou pathologique d'un pigment noir : la mélanine.


Melæna - Mélanine - Mélanique - Mélanisme - Mélanoblaste - Mélanocytaire - Mélanocyte - Mélanoderme - Mélanodermie - Mélanome - Mélanose - Mélanosome - Méléna -

Melæna   Méléna
Médecine biologique, gastroentérologie, coloproctologie  -  [Angl. : Melaena, melena]    N. m. * mélano, melaena : du grec melas, melanos : noir. 
    Le melæna (syn. : méléna) est l'évacuation, en même temps que les selles, de sang noirâtre, cette couleur résultant d'une digestion plus ou moins avancée de ce sang par les sucs digestifs. L'existence d'un méléna traduit généralement une hémorragie dans la partie haute du tube digestif (œsophage, estomac, duodénum).
    Parmi les causes les plus fréquentes du méléna : la rupture d'une varice œsophagienne, des lésions ulcéreuses favorisées par certains médicaments comme l'aspirine ou les anti-inflammatoires. Pour une personne atteinte de méléna, l'hospitalisation s'impose sans attendre et l'un des moyens d'investigation de choix reste la fibroscopie œsogastroduodénale. Selon la gravité de la cause, le traitement sera médicamenteux ou chirurgical.      Haut de page

Mélanine   Mélanique   Mélanisme   Mélanogenèse   Mélanosome
Histologie cytologie, dermatologie
  -  [Angl. : Melanin, Melanic, Melanism, Melanogenesis, Melanosome]    N. f.  * mélano :
du grec melas, melanos [mélano-, -mélanie], noir ; * ine : du suffixe -in, -inal(e),  -ine, servant à transformer un mot ou un adjectif en un autre mot ou substantif. 
    La mélanine est le pigment brun foncé à noir qui colore notre peau et dont le rôle essentiel est de nous protéger contre les UV solaires nocifs. On la retrouve également dens les cheveux et les poils, l'iris de l'œil, Position de l'iris dans l'œil  certaines régions de notre encéphale. Sa synthèse ou mélanogenèse se fait par des cellules spécialisées : les mélanocytes, dans des organites appelés mélanosomes.
    La mélanine est synthétisée à partir d'un acide aminé : la phénylalanine qui est ensuite transformée en tyrosine par une enzyme, le phénylalanine hydroxylase. Cette tyrosine est elle-même convertie en mélanine grâce à une autre enzyme : la tyrosinase. Ces enzymes sont codées par des gènes dont le dysfonctionnement peut entraîner des pathologies telles que la phénylcétonurie et l'albinisme. La mélanine se lie ensuite à des protéines pour être transférée dans les kératinocytes dans les mélanosomes, à travers les prolongements mélanocytaires, par un phénomène de cytocrinie (sorte d'excrétion cellulaire). Schéma simplifié de la mélanogenèse 
    Les mécanismes qui régissent cette migration des mélanosomes ne sont pas encore complètement élucidés. Adj. : mélanique : qui concerne la mélanine ou les processus de la mélanogenèse. Le mélanisme est une coloration anormale (brune ou noire) d'une ou plusieurs régions de la peau. Voir mélanodermie.      Haut de page

Mélanocyte   Mélanocytaire  Mélanoblaste
Histologie cytologie, dermatologie
  -  [Angl. : Melanocyte, Melanocytic, Melanoblast]    N. m.  * mélano :
du grec melas, melanos [mélano-, -mélanie], noir ; * cyte : du grec kutos [-cyte, cyto], cellule. 
    Le mélanocyte est une cellule épithéliale de la couche basale de l'épiderme (couche supérieure de la peau). Un mélanocyte + schéma d'interprétation  Il synthétise la mélanine, pigment brun foncé de haut poids moléculaire, au niveau d'organites spécialisés : les mélanosomes. C'est ce pigment qui est responsable de la coloration de la peau et qui joue un rôle de protection contre les UV solaires, en les absorbant pour éviter qu'ils ne provoquent des mutations au niveau de l'ADN (acide désoxyribonucléique).
    Les mélanocytes ont un aspect étoilé, dont les prolongements s'insinuent entre les kératinocytes. Tous les individus (blancs, asiatiques, noirs) ont le même nombre de mélanocytes. Ce qui change, c'est leur taille et la concentration de la mélanine. Adj. mélanocytaire : qui concerne les mélanocytes. Le mélanoblaste est le stade précurseur du mélanocyte. Dans le développement embryonnaire, les mélanoblastes sont issus de la crête neurale.    Haut de page

Mélanodermie   Mélanoderme
Histologie cytologie, dermatologie
  -  [Angl. : Melanoderma]    N. f.  * mélano :
du grec melas, melanos [mélano-, -mélanie], noir ; * dermie : du grec derma, dermatos [dermo-, dermato-, -dermie], peau.  
    La mélanodermie est une hyperpigmentation de la peau se traduisant par la présence d'une ou plusieurs taches foncées, et qui résulte d'une augmentation pathologique du nombre des mélanocytes et/ou de la quantité de mélanine et donc des mélanosomes présents dans ces cellules.
    La mélanodermie se rencontre dans plusieurs pathologies, comme la maladie d'Addison, l'hémochromatose, le syndrome de Cushing, entre autres. On qualifie de mélanoderme un sujet qui a une peau noire.    Haut de page

Mélanome
Dermatologie, cancérologie, anatomie et cytologie pathologiques
  -  [Angl. : Melanoma]    N. m.  * mélano :
du grec melas, melanos [mélano-, -mélanie], noir ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps, tumeur, tuméfaction. 
    Le terme mélanome qui signifie tumeur colorée, désigne en fait plusieurs sortes de tumeurs de la peau, dont la majorité sont bénignes. C'est le cas notamment de tous les nævus  pigmentaires et grains de beauté ou lentigo (taches pigmentées plus ou moins sombres de la peau), ainsi que des mélanomes juvéniles du visage.
    Il existe cependant des formes malignes qui peuvent être redoutables par leur capacité à émettre très rapidement des métastases, et que l'on nomme aussi improprement nævocarcinomes. Il faut connaître certains signes et savoir les repérer à temps. Si une tache noirâtre apparaît et s'étend rapidement, parfois associée à d'autres couleurs, il faut consulter sans tarder son médecin ou un dermatologue, qui en appréciera l'épaisseur. Il en est de même avec les nævus ou grains de beauté qui modifient brutalement leur aspect.
    Il existe un moyen mnémotechnique pour se souvenir des principales caractéristiques d'un mélanome devant amener à consulter rapidement : ce sont les lettres A, B, C, D, E : asymétrie, bords irréguliers, couleur non homogène, diamètre supérieur à 6 mm, extension (ou évolution).  Haut de page

Mélanose
Histologie cytologie, dermatologie
  -  [Angl. : Melanosis]    N. f.  * mélano :
du grec melas, melanos [mélano-, -mélanie], noir ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires.
    C'est une accumulation anormale de mélanine (pigment brun noir endogène) ou d'un pigment exogène (dérivés de la phénolphtaléine). Il existe de nombreuses formes de mélanoses. Entre autres : mélanose de Dubreuilh ou prolifération mélanocytaire survenant sur une peau sénile, mélanose colique, mélanose leptoméningée, mélanose lenticulaire progressive (voir Xéroderma pigmentosum).      Haut de page