Retour à la page d'accueil  M - TERMINOLOGIE MEDICALE - M  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 6-02-2020

Molluscum     Du latin mollusca [molluscum], nœud de l'érable à écorce molle. Mollusque reste motivé par mou, mol, mais a des utilisations autres que son emploi en zoologie. Il désigne entre autres une personne peu intelligente et remarquable par sa mollesse physique et, en dermatologie, le mot mollusque est devenu molluscum pour une petite lésion semblable à une verrue qui affecte souvent les jeunes enfants.


Molluscum - Molluscum contagiosum - Molluscum fibrosum - Molluscum lipomatodes - Molluscum pendulum - Molluscum verrucosum -

Molluscum  
Dermatologie, virologie  -  [Angl. : Molluscum]   N. m.  * molluscum : du latin mollusca, nœud de l'érable à écorce molle. 
    Le terme molluscum désigne une tumeur flasque et fibreuse de la peau. On connaît davantage le molluscum contagiosum, (ou M. verrucosum) dermatose caractérisée par la formation de tumeurs bénignes, épithéliales ombiliquées, de différentes tailles, dures, qui siègent principalement sur le visage et qui présentent un contenu blanchâtre, semi-solide, constitué de graisse, de cellules épithéliales et de corpuscules parfois encapsulés.
    M. contagiosum affecte surtout les jeunes enfants, mais aussi les adultes qui ont un système immunitaire déprimé. Il se propage essentiellement par le grattage. Son siège de prédilection est le visage, mais aussi l'aisselle, l'aine, la région anale ou génitale. La maladie est chronique, sans symptôme systémique au cours de son évolution. Elle est contagieuse et due à un virus de la famille des Poxvirus. Le traitement, lorsqu'il est nécessaire, peut être un peu douloureux, car il repose sur une destruction locale avec une curette ou l'application d'azote liquide.
    Cette affection est reconnue comme pouvant disparaître spontanément, mais chez les enfants, elle se propage souvent par le grattage. Compte tenu de sa haute contagiosité, l'éviction scolaire des enfants atteints était autrefois  recommandée, mais ne l'est plus aujourd'hui.
    Mais il existe en fait un nombre important de formes : M. fibrosum  : formation d'une tumeur cutanée fibreuse  dans la maladie de Recklinghausen ; M. lipomatodes : (c'est un xanthome) ; M. pendulum ou fibrome molluscum ou fibrome mou : il s'agit de tumeurs molles non contagieuses, pédiculées, que l'on trouve parfois en abondance sur les plis du cou, de l'aine, de l'aisselle et les paupières des personnes âgées, entre autres.
     Haut de page

Molluscum contagiosum  
Dermatologie, virologie
  -  [Angl. : Molluscum contagiosum]   N. m.  * molluscum : du latin mollusca, nœud de l'érable à écorce molle.   
    Le terme molluscum désigne une tumeur flasque et fibreuse de la peau. On connaît davantage le molluscum contagiosum, (ou M. verrucosum) dermatose caractérisée par la formation de tumeurs bénignes, épithéliales ombiliquées, de différentes tailles, dures, qui siègent principalement sur le visage et qui présentent un contenu blanchâtre, semi-solide, constitué de graisse, de cellules épithéliales et de corpuscules parfois encapsulés.
    M. contagiosum affecte surtout les jeunes enfants, mais aussi les adultes qui ont un système immunitaire déprimé. Il se propage essentiellement par le grattage. Son siège de prédilection est le visage, mais aussi l'aisselle, l'aine, la région anale ou génitale. La maladie est chronique, sans symptôme systémique au cours de son évolution. Elle est contagieuse et due à un virus de la famille des Poxvirus. Le traitement, lorsqu'il est nécessaire, peut être un peu douloureux, car il repose sur une destruction locale avec une curette ou l'application d'azote liquide.
    Cette affection est reconnue comme pouvant disparaître spontanément, mais chez les enfants, elle se propage souvent par le grattage. Compte tenu de sa haute contagiosité, l'éviction scolaire des enfants atteints était autrefois  recommandée, mais ne l'est plus aujourd'hui.
    Mais il existe en fait un nombre important de formes : M. fibrosum  : formation d'une tumeur cutanée fibreuse  dans la maladie de Recklinghausen ; M. lipomatodes : (c'est un xanthome) ; M. pendulum ou fibrome molluscum ou fibrome mou : il s'agit de tumeurs molles non contagieuses, pédiculées, que l'on trouve parfois en abondance sur les plis du cou, de l'aine, de l'aisselle et les paupières des personnes âgées, entre autres.
    Haut de page

Molluscum verrucosum  
Dermatologie, virologie  -  [Angl. : Molluscum verrucosum]   N. m.  * molluscum : du latin mollusca, nœud de l'érable à écorce molle. 
    Le terme molluscum désigne une tumeur flasque et fibreuse de la peau. On connaît davantage le molluscum contagiosum, (ou M. verrucosum) dermatose caractérisée par la formation de tumeurs bénignes, épithéliales ombiliquées, de différentes tailles, dures, qui siègent principalement sur le visage et qui présentent un contenu blanchâtre, semi-solide, constitué de graisse, de cellules épithéliales et de corpuscules parfois encapsulés.
    M. contagiosum affecte surtout les jeunes enfants, mais aussi les adultes qui ont un système immunitaire déprimé. Il se propage essentiellement par le grattage. Son siège de prédilection est le visage, mais aussi l'aisselle, l'aine, la région anale ou génitale. La maladie est chronique, sans symptôme systémique au cours de son évolution. Elle est contagieuse et due à un virus de la famille des Poxvirus. Le traitement, lorsqu'il est nécessaire, peut être un peu douloureux, car il repose sur une destruction locale avec une curette ou l'application d'azote liquide.
    Cette affection est reconnue comme pouvant disparaître spontanément, mais chez les enfants, elle se propage souvent par le grattage. Compte tenu de sa haute contagiosité, l'éviction scolaire des enfants atteints était autrefois  recommandée, mais ne l'est plus aujourd'hui.
    Mais il existe en fait un nombre important de formes : M. fibrosum  : formation d'une tumeur cutanée fibreuse  dans la maladie de Recklinghausen ; M. lipomatodes : (c'est un xanthome) ; M. pendulum ou fibrome molluscum ou fibrome mou : il s'agit de tumeurs molles non contagieuses, pédiculées, que l'on trouve parfois en abondance sur les plis du cou, de l'aine, de l'aisselle et les paupières des personnes âgées, entre autres.
     Haut de page

Molluscum fibrosum  
Dermatologie, virologie  -  [Angl. : Molluscum fibrosum]   N. m.  * molluscum : du latin mollusca, nœud de l'érable à écorce molle. 
    Le terme molluscum désigne une tumeur flasque et fibreuse de la peau. On connaît davantage le molluscum contagiosum, (ou M. verrucosum) dermatose caractérisée par la formation de tumeurs bénignes, épithéliales ombiliquées, de différentes tailles, dures, qui siègent principalement sur le visage et qui présentent un contenu blanchâtre, semi-solide, constitué de graisse, de cellules épithéliales et de corpuscules parfois encapsulés.
    M. contagiosum affecte surtout les jeunes enfants, mais aussi les adultes qui ont un système immunitaire déprimé. Il se propage essentiellement par le grattage. Son siège de prédilection est le visage, mais aussi l'aisselle, l'aine, la région anale ou génitale. La maladie est chronique, sans symptôme systémique au cours de son évolution. Elle est contagieuse et due à un virus de la famille des Poxvirus. Le traitement, lorsqu'il est nécessaire, peut être un peu douloureux, car il repose sur une destruction locale avec une curette ou l'application d'azote liquide.
    Cette affection est reconnue comme pouvant disparaître spontanément, mais chez les enfants, elle se propage souvent par le grattage. Compte tenu de sa haute contagiosité, l'éviction scolaire des enfants atteints était autrefois  recommandée, mais ne l'est plus aujourd'hui.
    Mais il existe en fait un nombre important de formes : M. fibrosum  : formation d'une tumeur cutanée fibreuse  dans la maladie de Recklinghausen ; M. lipomatodes : (c'est un xanthome) ; M. pendulum ou fibrome molluscum ou fibrome mou : il s'agit de tumeurs molles non contagieuses, pédiculées, que l'on trouve parfois en abondance sur les plis du cou, de l'aine, de l'aisselle et les paupières des personnes âgées, entre autres.
     Haut de page

Molluscum lipomatodes
Dermatologie, virologie  -  [Angl. : Molluscum lipomatodes]   N. m.  * molluscum : du latin mollusca, nœud de l'érable à écorce molle.  
    Le terme molluscum désigne une tumeur flasque et fibreuse de la peau. On connaît davantage le molluscum contagiosum, (ou M. verrucosum) dermatose caractérisée par la formation de tumeurs bénignes, épithéliales ombiliquées, de différentes tailles, dures, qui siègent principalement sur le visage et qui présentent un contenu blanchâtre, semi-solide, constitué de graisse, de cellules épithéliales et de corpuscules parfois encapsulés.
    M. contagiosum affecte surtout les jeunes enfants, mais aussi les adultes qui ont un système immunitaire déprimé. Il se propage essentiellement par le grattage. Son siège de prédilection est le visage, mais aussi l'aisselle, l'aine, la région anale ou génitale. La maladie est chronique, sans symptôme systémique au cours de son évolution. Elle est contagieuse et due à un virus de la famille des Poxvirus. Le traitement, lorsqu'il est nécessaire, peut être un peu douloureux, car il repose sur une destruction locale avec une curette ou l'application d'azote liquide.
    Cette affection est reconnue comme pouvant disparaître spontanément, mais chez les enfants, elle se propage souvent par le grattage. Compte tenu de sa haute contagiosité, l'éviction scolaire des enfants atteints était autrefois  recommandée, mais ne l'est plus aujourd'hui.
    Mais il existe en fait un nombre important de formes : M. fibrosum  : formation d'une tumeur cutanée fibreuse  dans la maladie de Recklinghausen ; M. lipomatodes : (c'est un xanthome) ; M. pendulum ou fibrome molluscum ou fibrome mou : il s'agit de tumeurs molles non contagieuses, pédiculées, que l'on trouve parfois en abondance sur les plis du cou, de l'aine, de l'aisselle et les paupières des personnes âgées, entre autres.
     Haut de page

Molluscum pendulum
Dermatologie, virologie  -  [Angl. : Molluscum pendulum]   N. m.  * molluscum : du latin mollusca, nœud de l'érable à écorce molle. 
    Le terme molluscum désigne une tumeur flasque et fibreuse de la peau. On connaît davantage le molluscum contagiosum, (ou M. verrucosum) dermatose caractérisée par la formation de tumeurs bénignes, épithéliales ombiliquées, de différentes tailles, dures, qui siègent principalement sur le visage et qui présentent un contenu blanchâtre, semi-solide, constitué de graisse, de cellules épithéliales et de corpuscules parfois encapsulés.
    M. contagiosum affecte surtout les jeunes enfants, mais aussi les adultes qui ont un système immunitaire déprimé. Il se propage essentiellement par le grattage. Son siège de prédilection est le visage, mais aussi l'aisselle, l'aine, la région anale ou génitale. La maladie est chronique, sans symptôme systémique au cours de son évolution. Elle est contagieuse et due à un virus de la famille des Poxvirus. Le traitement, lorsqu'il est nécessaire, peut être un peu douloureux, car il repose sur une destruction locale avec une curette ou l'application d'azote liquide.
    Cette affection est reconnue comme pouvant disparaître spontanément, mais chez les enfants, elle se propage souvent par le grattage. Compte tenu de sa haute contagiosité, l'éviction scolaire des enfants atteints était autrefois  recommandée, mais ne l'est plus aujourd'hui.
    Mais il existe en fait un nombre important de formes : M. fibrosum  : formation d'une tumeur cutanée fibreuse  dans la maladie de Recklinghausen ; M. lipomatodes : (c'est un xanthome) ; M. pendulum ou fibrome molluscum ou fibrome mou : il s'agit de tumeurs molles non contagieuses, pédiculées, que l'on trouve parfois en abondance sur les plis du cou, de l'aine, de l'aisselle et les paupières des personnes âgées, entre autres.
    Haut de page