Retour à la page d'accueil  M - TERMINOLOGIE MEDICALE - M  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 6-02-2020

Myring(o)-      Du bas latin myringa [myring(o)-], tympan. L'élément "myring(o)-" a formé un nombre restreint de composés, essentiellement en médecine, qui ont tous un rapport avec le tympan, membrane qui sépare l'oreille externe de l'oreille interne.


Myringectomie - Myringite - Myringite bulleuse - Myringodermatite - Myringomycose - Myringoplastie - Myringotome - Myringotomie 

Myringectomie
Otorhinolaryngologie, dermatologie, pédiatrie  -  [Angl. : Myringectomy]    N. f.  * myringo :
du bas latin myringa [myring(o)-], tympan ; * ectomie : du grec ektomê [ectomie], ablation. 
    La myringectomie ou tympanectomie est l'ablation partielle ou totale du tympan. Schéma de l'oreille externe, moyenne et interne  Cette ablation peut être rendue nécessaire pour traiter une otite purulente (selon la gravité, le médecin peut se contenter de faire une paracentèse), pour l'ablation d'une tumeur de l'oreille moyenne, d'un cholestéatome, entre autres.
    À la fin de l'intervention, il faut pratiquer une myringoplastie, c'est-à-dire reconstruire le tympan, généralement en utilisant un greffon de tissu conjonctif du patient (autogreffe) : cartilage ou aponévrose prélevée sur le muscle temporal.  
      Haut de page

Myringodermatite   Myringite   Myringite bulleuse
Otorhinolaryngologie, dermatologie, pédiatrie  -  [Angl. : Myringodermatitis, Myringitis, Bullous myringitis]    N. f.  * myringo :
du bas latin myringa [myring(o)-], tympan ; * dermato : du grec derma, dermatos [dermo-, dermato-, -dermie], peau ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire. 
    La myringodermatite est l'inflammation simultanée de la membrane tympanique et de la peau du conduit auditif. Le tympan et la peau du conduit sont rouges et cette affection peut être la conséquence d'une otite de l'oreille moyenne, avec ou sans écoulement purulent, ou d'une otite externe. Les germes responsables peuvent être bactériens ou viraux.
    La myringodermatite ne s'accompagne généralement pas d'autres symptômes que la rougeur, et est souvent associée à un rhume. Lorsque seule la membrane tympanique est atteinte, il s'agit d'une myringite. Il existe une forme dite bulleuse de la myringite, avec formation de vésicules purulentes.
    Cette pathologie s'observe surtout chez le jeune enfant, et guérit normalement spontanément en 2 à 4 semaines. Les médecins prescrivent tout de même des antibiotiques adaptés pour éviter les surinfections et complications.  
      Haut de page

Myringomycose
Otorhinolaryngologie, médecine biologique, pédiatrie  -  [Angl. : Myringomycosis]    N. f.  * myringo :
du bas latin myringa [myring(o)-], tympan ; * myco : du grec mukês [myc(o)-, mycét(o)-, -myce, -mycine, -mycète], champignon ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques. 
    Il existe plusieurs formes de myringomycoses, c'est-à-dire d'infections du tympan dues à un champignon. Chez les jeunes enfants, la myringomycose la plus fréquemment observée est due à une moisissure du genre Aspergillus. Il n'est pas rare que cette mycose provoque une otorrhée, c'est-à-dire un écoulement purulent ou séreux de l'oreille.
    Il n'est pas rare non plus qu'une myringomycose (ou des mycoses à d'autres endroits du corps) soit contractée dans les bains bouillonnants à haute température (environ 35°C) qui représentent de remarquables milieux de culture pour les germes de toutes sortes, introduits par les différents baigneurs.  
      Haut de page

Myringoplastie   Myringotome   Myringotomie
Otorhinolaryngologie, chirurgie ORL  -  [Angl. : Myringoplasty, Myringotome, Myringotomy]    N. f.  * myringo :
du bas latin myringa [myring(o)-], tympan ; * plastie : du grec plassein [-plaste, -plastie], façonner ou intervention modifiant les formes ou les rapports des organes. 
    La myringoplastie est une opération qui a pour but de réparer la membrane tympanique, après une opération ayant nécessité son incision ou une ablation partielle (paracentèse par exemple), ou après un traumatisme. Les cas les plus fréquents sont les otites purulentes ou séreuses ayant nécessité une paracentèse (création d'un orifice circulaire dans le tympan).
    Le tympan est ensuite réparé (myringoplastie) en utilisant du tissu conjonctif du patient : derme ou aponévrose musculaire, souvent prélevée sur le muscle temporal. Cette opération est pratiquée sous anesthésie générale (AG) et nécessite 1 à 2 jours d'hospitalisation. Lorsque c'est nécessaire, la myringoplastie est accompagnée d'une ossiculoplastie, c'est-à-dire à la réparation de la chaîne des osselets de l'oreille moyenne.  
    Syn. : tympanoplastie. Toute incision de la membrane tympanique est une myringotomie, généralement pratiquée avec un scalpel spécialement adapté : le myringotome
      Haut de page