Retour à la page d'accueil  O - TERMINOLOGIE MEDICALE - O  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 23-10-2020

Ortho-     Du grec ortho [ortho-], droit, correct, normal, régulier. "Ortho-" entre dans la construction de noms et d'adjectifs savants dans lesquels il exprime les notions de "rectitude", "redressement", et de "normalité" ou "exactitude". Il est particulièrement fécond en chimie à partir de la deuxième moitié du XIXe s.


Orthèse - Orthèse d'avancée mandibulaire - Orthodontie - Orthodontiste - Orthogénie - Orthogénique - Orthogénisme - Orthognathique - Orthopantomogramme - Orthopédie - Orthopédie dento-faciale - Orthopédique - Orthopédiste - Orthophonie - Orthophoniste - Orthopnée - Orthopoxvirose - Orthopoxvirus - Orthoptie - Orthoptiste - Orthostatique - Orthostatisme - Orthosympathique - Orthotopique -

Orthèse
Orthopédie, traumatologie, stomatologie  -  [Angl. : Orthesis]   N. f.  * ortho : du grec ortho [ortho-], droit, correct, normal, régulier ; * -thèse : du latin de rhétorique thesis [thèse, -thésie, -thésique, -thétique], emprunté au grec tithêmi, je place, action de poser, fait de trouver une position fixe.
    Le mot orthèse est un terme générique qui désigne tout appareil orthopédique dont le rôle est de soutenir une partie du corps, comme les attelles, les gouttières, ceintures, corsets, chaussures et semelles, entre autres.    Haut de page

Orthèse d'avancée mandibulaire
Pneumologie, médecine du sommeil, stomatologie  -  [Angl. : Mandibular advancement device]   N. f.   * ortho : du grec ortho [ortho-], droit, correct, normal, régulier ; * -thèse : du latin de rhétorique thesis [thèse, -thésie, -thésique, -thétique], emprunté au grec tithêmi, je place, action de poser, fait de trouver une position fixe ; * mandibulaire : du bas latin mandibula ou du latin classique mandere, mâcher ; se rapporte à la mandibule, mâchoire inférieure de l’homme et des vertébrés ; * aire : du suffixe -aire d’origine latine, servant à former un substantif ou un adjectif à partir d’une racine. 
    Dans le syndrome d'apnée du sommeil (SAS) ou syndrome d'apnée obstructif du sommeil (SAOS), le patient présente des arrêts respiratoires plus ou moins fréquents (l'apnée est un arrêt respiratoire supérieur à 10 secondes) pendant le sommeil. Les SAS s'observent à tout âge mais, avant 60 ans, ils affectent surtout les hommes. Ils touchent 0,3 à 5% de la population. Le malade court des risques sur les plans cardiovasculaire et neuropsychiatrique.

    Pour le traitement de cette pathologie, la machine à pression positive continue reste une référence. C'est un petit appareil qui propulse l'air ambiant sous une pression légèrement supérieure à la pression ambiante dans les voies respiratoires grâce à un masque facial. Il existe 3 types de masques : nasal, buccal ou bucconasal. Le but de cette légère surpression est d'empêcher la fermeture des voies aériennes.
    La surpression de l’air empêche les parois pharyngées de se rapprocher et de s'accoler et permet aux VAS (voies aériennes supérieures) de rester béantes. Si le patient respecte bien toutes les consignes, le résultat au niveau des apnées nocturnes et de la qualité du sommeil, est immédiat !
    La qualité du sommeil étant bien meilleure, les somnolences diurnes et la fatigue disparaissent, en même temps que le risque d'accident cardiovasculaire.

   En médecine du sommeil, pour évaluer le degré du SAS chez un patient, on évalue l'IAH ou index d'apnées-hypopnées par heure de sommeil : la PPC est recommandée si l'IAH est supérieur ou égal à 15, surtout s'il est supérieur à 30. Les médecins prennent également en compte la qualité du sommeil, la présence ou non d'une pathologie cardiovasculaire, entre autres.

   Quand la PPC n'est pas indiquée, refusée ou mal tolérée, il existe également la solution de l'OAM ou orthèse d'avancée mandibulaire. Extrait du site www.has-sante.fr : "Traitement alternatif, l’OAM est un dispositif dentaire réalisé sur mesure. Il permet de maintenir la mâchoire inférieure en position avancée pendant le sommeil, libérant ainsi le passage de l’air au niveau du pharynx. La prescription de cette orthèse suppose la collaboration entre un spécialiste du sommeil   (diagnostic, traitement, suivi) et un praticien ayant des connaissances à la fois sur le sommeil et sur l'appareil manducateur (examen dentaire, prise d'empreintes, ajustements et réglages)".     Haut de page

Orthognathique
Chirurgie orthopédique et traumatologique  -  [Angl. : Orthognathic]   Adj.  * ortho : du grec ortho [ortho-], droit, correct, normal, régulier ; * gnatho : du grec gnathos [-gnathe, -gnath(o)-, -gnathie], mâchoire ; * ique : du grec eikôs [-ique, -(ic)ien, -ienne], semblable, propre à, ou suffixe servant à transformer des substantifs en adjectifs ou en d’autres substantifs.
    La chirurgie orthognathique est la chirurgie du squelette facial. Elle est pratiquée chez l'adulte ou l'adolescent lorsque les dysharmonies ou dysmorphoses maxillomandibulaires sont très importantes, et de ce fait, elle est souvent associée à l'orthodontie.    Haut de page

Orthodontie   Orthodontiste
Odontostomatologie, médecine dentaire  -  [Angl. : Orthodontics, Orthodontist]   N. f.  * ortho : du grec ortho [ortho-], droit, correct, normal, régulier ; * odontie : du grec odous, odontos [odonto-, -odontie], dent. 
    L'orthodontie est une spécialité médicale qui se consacre à la prévention et au traitement des anomalies de position des dents. L'orthodontiste est le médecin dentiste spécialisé en orthodontie.
    L'un des premiers actes de l'orthodontiste est de déterminer si l'anomalie est alvéolaire (déformation de l'os alvéolaire qui entoure immédiatement la dent) comme chez les enfants qui sucent leur pouce par exemple, ou basale, c'est-à-dire affectant le maxillaire supérieur ou inférieur. Ce diagnostic est énoncé après prises d'empreintes dentaires et éventuellement radios du crâne et de la face. Un traitement orthodontique dure 2 à 3 ans et consiste à exercer une pression légère et continue sur une ou plusieurs dents, à l'aide de bagues - ressorts ou d'autres appareillages : arcs, élastiques.      Haut de page

Orthogénie   Orthogénique   Orthogénisme
Génétique, éthique de la reproduction  -  [Angl. : Orthogenesis, Orthogenic, Orthogenism]   N. f.  * ortho : du grec ortho [ortho-], droit, correct, normal, régulier ; * génie : du latin et du grec genesis [-gène, -genèse, -génie, -génique, -génisme, -génétique], naissance, formation, qui engendre. 
    L'orthogénie est la planification et le contrôle des naissances. Il existe à cet effet des centres d'orthogénie, plus connus sous le nom de planning familial. L'orthogénisme est l'étude scientifique de l'orthogénie, donc des différentes méthodes de contraception, de l'IVG (interruption volontaire de grossesse) et de la contragestion, de la ligature des trompes chez la femme et de la vasectomie chez l'homme, y compris le conseil conjugal et le conseil génétique.
    Pour certains auteurs, l'orthogénie est aussi synonyme d'eugénisme. "Posséder les bons gènes" - Théorie ou science qui est favorable au maintien des qualités génétiques de l'espèce humaine, voire à l'amélioration de ses qualités.
    Adj. : orthogénique ou eugénique, relatif à l'eugénisme. L'eugénisme est qualifié de positif lorsqu'il a pour but d'augmenter le nombre des individus présentant les "meilleurs" caractères et le moins de maladies héréditaires, il est négatif lorsqu'il tend à éliminer les "moins bons".       Haut de page

Orthopantomogramme
Odontostomatologie, chirurgie dento-maxillo-faciale, imagerie médicale et interventionnelle, otorhinolaryngologie  -  [Angl. : Orthopantomogram]   N. m.  * ortho : du grec ortho [ortho-], droit, correct, normal, régulier ; * pan : du grec pan, pantos [pan-, panto-], tout, tous ; * tomo : du grec tomê [tom(o)-, -tome, -tomie], section, coupe ; * gramme : du grec gramma, [-gramme], lettre, écriture et par extension, enregistrement écrit. 
    L'orthopantomogramme est un examen radiologique qui concerne toute la mandibule, dents et mâchoire. Radiographie panoramique de la mâchoire  Ce panoramique dentaire est indispensable au bilan dentaire et parodontal. Le patient est invité à poser son menton sur un repose-tête, un plastique à usage unique serré entre les dents. L'appareil se déplace lentement et latéralement.     Haut de page

Orthopédie   Orthopédie dentofaciale   Orthopédiste   Orthopédique
Chirurgie orthopédique, traumatologie, rééducation, odontostomatologie  -  [Angl. : Orthopaedics, Dentofacial orthopaedics, Orthopedist, orthopaedics surgeon, Orthopaedic]   N. f.  * ortho : du grec ortho [ortho-], droit, correct, normal, régulier ; * pédie : du grec pais, paidos, paidion [péd(o)-, -pédie, -pédion], petit enfant.
    L'orthopédie est une discipline essentiellement chirurgicale, qui a pour but de corriger les affections congénitales ou acquises de l'appareil locomoteur chez l'enfant, mais aussi de la colonne vertébrale : os, articulations, ligaments, tendons et muscles. C'est une discipline qui se développe constamment en raison des accidents de plus en plus nombreux chez les sportifs, du vieillissement de la population, des nombreux accidents de la circulation, mais surtout des progrès très importants de ces dernières années en ce qui concerne le matériel utilisé : prothèses totales de la hanche, du genou, matériel de soutien comme les corsets vertébraux, entre autres.
    En odontostomatologie, l'orthopédie dentofaciale soigne toutes les malformations ou déformations des maxillaires, des dents et de la face. L'orthopédiste désigne à la fois le médecin spécialisé dans les soins orthopédiques et le technicien qui fabrique et vend les appareils orthopédiques.    Haut de page

Orthophonie   Orthophoniste
Pédiatrie, psychiatrie psychologie  -  [Angl. : Orthophony, Orthophonist, Speech therapist]   N. f.  * ortho : du grec ortho [ortho-], droit, correct, normal, régulier ; * phonie : du grec phônê [phon(o)-, -phonie] : voix.
    L'orthophonie signifie en fait prononciation et élocution correctes, mais ce terme est utilisé aussi pour désigner les différentes techniques et les traitements qui ont pour but de soigner, chez les enfants de plus de 3 ans, les troubles de la parole (dysphasie). Syn. Logopédie. L'orthophoniste est le spécialiste (non médecin) qui pratique les techniques de rééducation verbale dans le but de corriger les défauts de la prononciation et/ou de l'élocution.      Haut de page

Orthopnée
Pneumologie, cardiologie, imagerie médicale  -  [Angl. : Orthopnoea, orthopnea]   N. f.  * ortho : du grec ortho [ortho-], droit, correct, normal, régulier ; * pnée : du grec pnein [-pnée], respirer.
    L'orthopnée ou dyspnée de décubitus, est une dyspnée (anomalie concernant la respiration) qui ne permet pas à une personne en décubitus (position allongée) de respirer normalement. Cette personne est obligée de rester debout ou de s'asseoir. Les causes les plus fréquentes de l'orthopnée sont dues à une défaillance cardiaque ou/et un œdème pulmonaire.     Haut de page

Orthopoxvirus   Orthopoxvirose
Médecine biologique  -  [Angl. : Orthopoxvirus, Orthopoxvirose]   N. m.  * ortho : du grec ortho [ortho-], droit, correct, normal, régulier ; * pox : mot anglais désignant une pustule cutanée, altération du moyen anglais pocks, pluriel de poke, pokke ; le cowpox, maladie de la vache qui se traduisait par des pustules sur les pis, transmis à l’homme, l’immunisait contre le smallpox ou variole ou petite vérole ; * virus : de virus [vir(o)-], mot latin signifiant pus, humeur, venin, poison ; actuellement, relatif aux microorganismes de taille inférieure à 0,2 microns, donc aux virus. 
    Les orthopoxvirus appartiennent à la famille des poxviridae, caractérisée par le fait qu'ils possèdent de l'ADN (acide désoxyribonucléique) bicaténaire, c'est-à-dire à deux chaînes de nucléotides. Il s'agit essentiellement des virus de la variole, de la vaccine et du cowpox (voir les travaux de Jenner).
    On appelle orthopoxvirose les maladies provoquées par les virus de ce groupe. La vaccination de la variole n'est plus pratiquée puisque la maladie a disparu de la planète. Mais il faut savoir que ce vaccin protégeait aussi contre une autre maladie : l'orthopoxvirose simienne ou monkeypox ou variole du singe. Depuis 1980, cette maladie réapparaît dans certaines régions d'Afrique chez des sujets jeunes et donc non vaccinés contre la variole.     Haut de page

Orthoptie    Orthoptiste
Pédiatrie, chirurgie ophtalmique, ophtalmologie  -  [Angl. : Orthoptics, Orthoptist]   N. f.  * ortho : du grec ortho [ortho-], droit, correct, normal, régulier ; * optie : du grec optikos [opt(o)-, optic(o)-], relatif à la vue.
    L'orthoptie est l'utilisation de tous les procédés de rééducation de l'œil, essentiellement dans le traitement des différentes formes de strabismes. Les orthoptistes sont des auxiliaires médicaux.     Haut de page

Orthostatisme   Orthostatique
Orthopédie, kinésiologie kinésithérapie  -  [Angl. : Orthostatism, Orthostatic]   N. m.  * ortho : du grec ortho [ortho-], droit, correct, normal, régulier ; * stato : du grec stasis [-stase, -stasie, -statique, -statisme], station verticale, base, arrêt ; * isme : du suffixe  -isme  servant à former des substantifs.  
    L'orthostatisme désigne à la fois le fait d'être en position debout, mais aussi les troubles qui peuvent résulter d'une position debout prolongée. Adj. : orthostatique : qui se rapporte à la station debout ou qui en résulte. Ex. : troubles orthostatiques.   Haut de page

Orthosympathique
Neurologie, anatomie, neurochirurgie  -  [Angl. : Orthosympathetic]   Adj. et n. m.  * ortho : du grec ortho [ortho-], droit, correct, normal, régulier ; * sympathique : du mot sympathie ; en médecine, se rapporte au système nerveux sympathique, partie du système nerveux autonome, dont les fibres préganglionnaires prennent naissance dans la portion thoracique et les trois premiers segments lombaires de la moelle épinière. 
    Le système nerveux sympathique est une partie du système nerveux autonome, qui s'oppose donc au système nerveux central ou "volontaire". Son rôle est de mettre l'organisme en état d'alerte et de le préparer à l'activité. Il est constitué de 2 cordons nerveux placés de part et d'autre de la moelle épinière (donc de la colonne vertébrale) et sont caractérisés par la présence sur leur trajet, de nombreux ganglions nerveux. Ces ganglions reçoivent les branches nerveuses afférentes de la moelle et donnent naissance à des branches efférentes dont certaines s'anastomosent à des nerfs crâniens et rachidiens, d'autres aboutissant directement à des organes en formant des plexus.
    C'est le système nerveux sympathique qui innerve le cœur avec un effet cardioaccélérateur, les poumons (augmentation du rythme ventilatoire et dilatation des bronches) et les muscles lisses (contraction des artères) et ses médiateurs chimiques sont l'adrénaline et la noradrénaline.
    C'est aussi le système nerveux sympathique qui fait sécréter la sueur et ralentit la fonction digestive. Il est antagoniste du système nerveux parasympathique, qui a l'acétylcholine comme médiateur chimique. Syn. : système nerveux orthosympathique, s. n. végétatif, s. n. autonome.  Système orthosympathique et parasympathique      Haut de page

Orthotopique
Anatomie, chirurgie, physiologie  -  [Angl. : Orthotopic]   Adj.   * ortho : du grec ortho [ortho-], droit, correct, normal, régulier ; * topique : du grec topikos, de topos [topo-, -topie, -topique, -topisme], lieu, espace. 
    L'adjectif orthotopique caractérise un organe qui est à sa place normale et s'oppose donc à l'adjectif hétérotopique. À titre d'exemple, une transplantation est qualifiée d'orthotopique lorsque l'organe transplanté est replacé au même endroit que l'organe enlevé.      Haut de page