Retour à la page d'accueil  P - TERMINOLOGIE MEDICALE - P  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 4-07-2020

Peste, pest(i)-     Du latin pestis, épidémie. "Pest-" (de pesticide) vient de l’anglais pest qui signifie insecte ou plante nuisibles.


Peste - Peste aviaire - Peste bovine - Peste bubonique - Peste équine - Peste noire - Peste porcine - Peste pulmonaire - Peste septicémique - Pesteuse - Pesteux - Pesticide - Pesticine - Pestifère - Pestiféré - Pestiférer - Pestilence - Pestilent - Pestilentiel -

Peste   Peste bubonique   Peste noire   Peste pulmonaire   Peste septicémique  
Immunologie allergologie, épidémiologie et santé publique, parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, médecine biologique  -  [Angl. : Plague, pest, Bubonic plague, Black death, Pneumonic plague, Septicemic plague]   N. f.  * peste :
du latin pestis, épidémie. 
    La peste est une maladie infectieuse et contagieuse grave, à déclaration obligatoire, généralement transmise à l'homme par une morsure de rat ou par l'intermédiaire des puces. Cette maladie a pratiquement disparu dans nos pays occidentaux, mais il reste quelques foyers au Nouveau-Mexique, au Mexique, en Inde, au Turkestan, entre autres. Le responsable est Yersinia pestis ou bacille de Yersin.
Bactériologiste français d'origine suisse Alexandre YERSIN (1863 - 1943) a découvert (entre autres) le bacille de la peste, connu aujourd'hui sous le nom de Yersinia pestis (ou Pasteurella pestis, bacille de Yersin, bacille pesteux).
    Par le passé, des épidémies redoutables ont fait des millions de morts. Pour y mettre fin, il a fallu procéder à des grandes campagnes massives de dératisation et de lutte contre les puces dans les ports (Marseille a été particulièrement touchée), ainsi qu'à la mise en quarantaine systématique des malades. Le réservoir du bacille de cette zoonose est le rat ou le mérione, rongeur sauvage d'Asie. La peste se soigne  efficacement à la streptomycine (antibiothérapie), et il existe un vaccin antipesteux pour les personnes à risque. On distingue habituellement trois manifestations cliniques de la peste.

* La peste bubonique.
* bubonique : du grec boubôn, tumeur à l’aine, terme ancien encore employé pour certaines adénites, dont la peste.  
    L'inoculation se fait par une piqûre de puce. Après une fièvre intense, elle se caractérise par un important gonflement des ganglions lymphatiques, notamment ceux de l'aine. Ces bubons pesteux suppurent et des hémorragies sous-cutanées se produisent. Les collections de sang se transforment rapidement en ecchymoses noirâtres, ce qui a valu le nom de peste noire à cette forme clinique.
* La peste pulmonaire.
* pulmonaire : du latin pulmo, pulmonis [pulm(o)-], poumon.  
    Il existe une variété dite peste pulmonaire qui se transmet d'homme à homme par voie aérienne et qui est hautement contagieuse. Elle se traduit par une forte fièvre et une pneumopathie aig
üe avec expectorations sanguinolentes hautement pathogènes. Sans traitement, cette forme clinique est rapidement fatale.
* La peste septicémique.
* septico : du grec sêpsis [septic(o)-, -sepsie], infection ; * émie : du grec haima, [-émie, héma-, hémat(o)-, hémo-] : relatif au sang. 
    C'est la suite de la peste bubonique, avec apparition d'une infection généralisée ou septicémie  
   Les maladies à déclaration obligatoire        Haut de page

Pesteuse   Pesteux   Pestifère   Pestiféré   Pestiférer
Immunologie allergologie, épidémiologie et santé publique, parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, médecine biologique  -  [Angl. : Pestilential, pestiferous, Plague patient, plague-stricken]   Adj. et subst.  * peste : du latin pestis, épidémie. 
    Les adjectifs pesteuse, pesteux
(du suffixe -eux, -euse, qui transforme un substantif en adjectif ou en un autre substantif) caractérisent ce qui appartient à la peste ou ce qui l'engendre.
    L'adjectif pestifère
(du latin ferre, ferens [-fère, -férent, -férentiel], du grec phero, porter, qui porte ; a pris aussi le sens de transporter, conduire) signifie "qui porte la peste" comme une atmosphère pestifère par exemple.
    Un pestiféré (adj. et n.) est une personne qui porte la peste, qui en est atteint. 
    Quant au verbe pestiférer, il signifie communiquer la peste.      Haut de page

Pesticide
Médecine biologique, toxicologie, santé publique  -  [Angl. : Pesticide]   Adj. et n. m.  * pest(i)- : de l’anglais pest qui signifie insecte ou plante nuisibles ; * cide : du latin cædere [-cide], tuer. 
    Terme générique qui désigne un grand nombre de substances chimiques destinées à la destruction des parasites animaux et végétaux qui attaquent les élevages et les cultures. L'utilisation d'un nombre important de ces pesticides inquiète les populations, du fait de législations différentes d'un pays à l'autre, mais aussi car on est loin de connaître leurs effets à long terme sur les organismes.      Haut de page

Pesticine
Immunologie allergologie, épidémiologie et santé publique, parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, médecine biologique  -  [Angl. : Pesticine]   N. f.  * pest(i)- : du latin pestis, épidémie ; * cine : du verbe grec kineô, mouvoir, mettre en mouvement, avec comme sens dérivé bouleversement, faire évacuer. 
    La pesticine est la bactériocine du bacille de la peste,
c'est-à-dire une protéine produite par le bacille de Yersin.
Le bacille possède de nombreux facteurs de virulence chromosomiques et plasmidiques qui lui permettent de survivre et de se multiplier dans des phagocytes, mais aussi de se disséminer chez son hôte. La majorité des souches de Yersinia pestis ont un chromosome et trois plasmides dont un, de 9,5 kb (pPla), est propre à Y. pestis.
    C'est lui qui code pour la bactériocine pesticine, ainsi qu'une protéine d'immunité qui protège la bactérie contre cette pesticine, et un activateur du plasminogène qui joue un rôle fondamental dans l'adhérence de la bactérie à la surface des cellules. C'est grâce à ces protéines que la bactérie de la peste a un tel pouvoir invasif. Un autre plasmide, pFra code la production d'une capsule protéique qui permet à Y. pestis de résister à la phagocytose.
      Haut de page

Pestilence   Pestilent   Pestilentiel
Immunologie allergologie, épidémiologie et santé publique, médecine biologique  -  [Angl. : Pestilence, Pestilential]   N. f.  * pestilence : du latin pestilentia, de pestis, épidémie, odeur infecte. 
    La pestilence caractérise une odeur infecte, insupportable, mais aussi la présence de la peste : "Une ville désertée par la pestilence". Les adjectifs pestilent et pestilentiel caractérisent ce qui tient de la peste, qui se propage et se transmet comme la peste.      Haut de page

Peste aviaire   Peste bovine   Peste équine   Peste porcine
Immunologie allergologie, épidémiologie et santé publique, parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, médecine biologique  -  [Angl. : Avian plague, Cattle plague, Equine plague, Swine plague]   N. f.  * peste : du latin pestis, épidémie. 
    De nombreuses affections chez les animaux d'élevage ou sauvages, parfois transmissibles à l'homme, sont qualifiées de peste. Quelques exemples.

* La peste aviaire. * aviaire : du latin avis [aviaire], oiseau, relatif aux oiseaux.  Cette maladie n'est pas due à un bacille, comme la peste, mais à un orthomyxovirus. Elle frappe les poules d'élevage dans le Nord de l'Italie, mais aussi quelques autres espèces d'oiseaux. Le principal symptôme est une sorte de somnolence qui mène assez rapidement l'oiseau à la mort.
* La peste bovine. C'est aussi une forme virale, qui affecte les bovins, mais aussi les chèvres, les moutons et les chameaux. Cette peste bovine sévit essentiellement en Asie Centrale et en Afrique et se traduit, chez les animaux atteints, par un état typhoïde d'une gravité extrême et une inflammation de nombreuses muqueuses : conjonctive, buccale, vaginale.
* La peste équine. * équine : du latin equus [équ(i)], cheval. Affection virale qui atteint les chevaux dans certaines régions africaines, qui se traduit par de nombreux œdèmes pulmonaires et est généralement rapidement mortelle.
* La peste porcine.  Encore nommée fièvre porcine ou choléra du porc, c'est une affection virale qui touche les porcs en les tuant rapidement et qui n'est pas transmissible à l'homme.        Haut de page