Retour à la page d'accueil  Y - TERMINOLOGIE MEDICALE - Y  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 25-02-2019

Mots, expressions     Étymologie, définition


Y (chromosome) - Yaourt - Yaourtière - Yersin - Yersinia - Yersiniose - Yoghourt - Yogourt - Yohimbine - Yoyo -

Y (chromosome)
Génétique
  -  [Angl. : Y chromosome]   N. m.   * chromo : du grec khrôma, khrômatos [chroma-, chromato, chromo], couleur ; some : du grec sôma [somato-, -some, -somie], corps. 
    Caractéristique du sexe mâle, le chromosome Y (ou gonosome ou chromosome sexuel) est, comme le chromosome X, un hétérochromosome.  Les deux hétérochromosomes appartiennent à la paire n° 23 et ne sont que partiellement homologues (une petite partie du bras court).  Caryotypes humains normaux   Haut de page

Yaourt    Yoghourt    Yogourt    Yaourtière
Biotechnologie  -  [Angl. : Yoghurt]   N. m.   * yaourt : du bulgare jaurt, fromage frais non égoutté, préparé avec du lait caillé avec un ferment lactique. 
   Le yaourt ou yogourt ou yoghourt, est un produit résultant de la fermentation lactique, c'est-à-dire du lait qui a été caillé ou fermenté par le développement de bactéries lactiques thermophiles, à une température moyenne de 42 à 45°C pendant 2 à 3 heures. Ces bactéries sont Lactobacillus delbrueckii subsp. bulgaricus et Streptococcus thermophilus et sont ensemencées dans du lait pasteurisé. Elles transforment la lactose ou sucre du lait en acide lactique et c'est cette acidité ou baisse du pH qui provoque la coagulation du milieu. Le yaourt est donc un produit vivant.
    "Le Codex Alimentarus (Codex Stan 243-2003) définit le lait fermenté comme un produit laitier obtenu par la fermentation du lait par l'action de micro-organismes. Ces levains doivent être viables, actifs et abondants dans le produit à la date de durabilité minimale. Si le produit subit un traitement thermique après la fermentation, l'exigence portant sur la viabilité des micro-organismes lui fait perdre sa dénomination. (...) Certains laits fermentés sont caractérisés par un/des levains spécifiques utilisés pour la fermentation. Selon la norme, ne peuvent porter la dénomination "yaourt" que les laits fermentés présentant des "cultures symbiotiques de Streptococcus thermophilus et Lactobacillus delbrueckii subsp. bulgaricus." 
    Une yaourtière est un appareil domestique destiné à la fabrication familiale du yaourt.

Réglementation
    En France, la dénomination du mot yaourt est soumise à une réglementation stricte, régie par l'arrêté du 30 décembre 1988. Pour obtenir l'appellation yaourt, le produit doit être fermenté par deux souches de bactéries lactiques : Lactobacillus bulgaricus (ou plus précisément Lactobacillus delbrueckii subsp. bulgaricus) et Streptococcus thermophilus.
    D'après la réglementation, le yaourt peut aussi contenir des morceaux de fruits, du sucre, du miel, des arômes, à raison de moins de 30 % du produit final. Les laits fermentés à l'aide d'autres bactéries comme les bifidus ne peuvent s'appeler yaourts. Les bifidobactéries colonisent l'intestin quelques heures, alors que les Lactobacillus bulgaricus et les Streptococcus thermophilus agissent sur la durée.
    Par ailleurs, le produit fini doit contenir au moins 10 millions de bactéries par gramme, ce qui représente environ un milliard par pot. Ces ferments doivent rester vivants dans le produit fini, ainsi que pendant sa consommation. Une fois le yaourt ingéré, ces bactéries se logent dans l'intestin, où elles poursuivent leur travail de fermentation et aident à la digestion. Ce sont précisément ces ferments qui jouent un rôle bénéfique sur la santé.
     Haut de page

Yersin   Yersinia   Yersiniose
Épidémiologie et santé publique, médecine biologique
  -  [Angl. : Yersin, Yersinia, Yersiniosis]   N. pr.  -    * Yersin : du bactériologiste français d'origine suisse Alexandre YERSIN (1863 - 1943).
    Il a découvert (entre autres) le bacille de la peste, connu aujourd'hui sous le nom de Yersinia pestis (ou Pasteurella pestis, bacille de Yersin, bacille pesteux). Il crée à Nha Trang (Annam) le premier Institut Pasteur d'Indochine et y fabrique un sérum antipesteux. On connaît d'autres espèces : Yersinia (ou Pasteurella) enterocolitica, responsable d'entérocolites aigües ; Yersinia (ou Pasteurella) pseudotuberculosis, qui provoque des adénites du mésentère et des septicémies. Une personne est atteinte d'une yersiniose si elle est infectée par une bactérie du genre Yersinia.     Haut de page

Yohimbine
Pharmacologie
  -  [Angl. : Yohimbine]   N. f.   * yohimbine : du nom de l'arbre Yohimbe. 
    Alcaloïde extrait de l'écorce du Yohimbe (Corynanthe Yohimbea), famille des Rubiacées, originaire de l'Afrique occidentale, employé autrefois sous forme de chlorhydrate comme aphrodisiaque dans l'impuissance, à la dose de 1 cg par jour en trois fois. Médicament dangereux qui peut donner des troubles cardiovasculaires et parfois provoquer une mort subite. C'est également un alphabloquant.     Haut de page

Yoyo
Otorhinolaryngologie  -  [Angl. : Transtympanic aerator]   N. m.  aéro : du latin  aer, aeris, du grec aêr, aeros [aér(o)-], air ; * ateur : du suffixe -at, atique, -ateux qui sert à transformer des substantifs en adjectifs ou en d’autres substantifs. 
    Le drainage transtympanique * (drainage : de l’anglais to drain [drain, -drainage], égoutter, supprimer un liquide en excès ; * trans : du latin trans [trans-], au-delà, à travers ; * tympanique : du latin tympanum, du grec tumpanum [tympan(o)-], tambour, relatif au tympan) est une technique qui est utilisée essentiellement chez les enfants souffrant d'otites à répétition et qui a pour but d'établir une communication entre l'oreille moyenne (où se trouvent les osselets) et l'oreille externe.
    En milieu hospitalier et sous anesthésie locale ou générale selon les cas, le chirurgien ORL pratique une petite incision dans la partie basse du tympan puis place un petit objet qui a la forme d'un yoyo, creux en son centre. Cet objet porte également le nom de yoyo ou aérateur transtympanique (ATT), ou diabolo. Il permet à une éventuelle collection de pus qui se serait formée dans l'oreille moyenne, de s'écouler dans l'oreille externe, évitant ainsi une augmentation de pression et une baisse de l'audition. Après un délai variable selon les sujets, ce drain est automatiquement rejeté et le tympan se referme tout seul ou il est enlevé, après 10 à 12 mois par l'ORL.    Yoyo en place dans le tympan    Haut de page